ACAM - Association culturelle arménienne - Activités Novembre 2012 - Assemblée générale de l'association   Sommaire Activités    Sommaire Association
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Activités

Noisy-le-Grand, 16 novembre 2012
Assemblée générale de l'association


ligne

Le conseil d'administration de l'Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée a invité les membres de l'association à l'assemblée générale annuelle, le 16 novembre 2012 à 20 heures, au siège de l'association.

Rapport moral du conseil d'administration pour l'exercice 2011
Compte rendu de l'assemblée générale


Rapport moral du conseil d'administration pour l'exercice 2011

Pour la communauté arménienne de France, l’année 2011 fut dominée par la programmation de nombreuses manifestations, liées à la célébration du 20e anniversaire de l’indépendance de la République d’Arménie, sous le haut patronage de l’Ambassade de la République d’Arménie en France. Un des évènements les plus marquants dans l’est parisien fut le festival Saint-Maur en toutes libertés, qui a permis au public francilien de découvrir une programmation très diversifiée, des débats géopolitiques portant sur l’Arménie et la Russie, des spectacles pour petits et grands. Bien entendu, l’ACAM était associé à cet évènement exceptionnel, comme nous allons le voir un peu plus loin.

Mais, arrêtons-nous auparavant sur l’effectif de notre association.
Le nombre de nos adhérents reste stable et c’est toujours la famille Sabondjian du Raincy qui tient le record des membres : 6. Nous remercions chaleureusement nos généreux donateurs : Manoug et Aghavni Pamokdjian, Armand Tchouhadjian, Abraham Tassoumian, Mihran Kurkdjian, André Yédikardachian, Raffi Aslanian, Agop Kerkiacharian, Telma Bérékian et d’autres. Ajoutons à ces noms la modeste, mais régulière subvention de la ville de Noisy-le-Grand. Sans leurs aides précieuses, notre association aurait du mal à survivre. Nous accueillons en tant que membre moral des sociétés et des entreprises, qui ont la possibilité de mettre des annonces dans notre Bulletin pour se faire connaitre. Après Arthur Zurabyan, cette année nous avons la joie de compter parmi nos nouveaux adhérents M. Gevrékyan de Montmorency, ainsi que Mme Telma Bérékian de Le Cannet, agrégée d’histoire, ancienne proviseure de lycée, très active dans le combat pour la cause arménienne.

Activités permanentes
Le Bulletin de l’ACAM a été créé pour renforcer les liens entre les adhérents de l’association. Le comité de rédaction qui travaille tout à fait bénévolement, couvre en priorité toutes nos activités ; intègre des articles et des comptes rendus à caractère culturel, de portée nationale et internationale, le tout enrichi de photographies. Deux numéros ont été publiés en 2011, il s’agit du N°77 de 8 pages, mise en page assurée par Joaquim Dominguès et le N°78 de 16 pages. Pour ce dernier numéro, nous avons confié la création graphique à un professionnel connu - Victor Hidalgo, qui a su apporter son regard imaginatif et sa touche créative à la réalisation de nos publications, dont le tirage, toujours à l’école des Gobelins de Noisy-le-Grand et l’envoi par voie postale restent à la charge de l’association. Nos correspondants et collaborateurs pour ces numéros sont : Yervant Kotchounian des États Unis d’Amérique, Yenovk Lazian d’Allemagne, Arménag Yeghiayan du Liban et Simon Babikian de Paris pour les textes en arménien ; Jean-Pierre Hatchikian et Daniel Ter Sakarian pour les textes en français. Afin de rendre le bulletin plus attractif, nous avons ajouté la page Livres en arménien, seulement pour les ouvrages, que nous recevons en service de presse. (Il est à rappeler que ces livres ne peuvent pas figurer dans la Bibliographie de notre site internet, qui obéit à des règles de gestion bien définies). Depuis 2009, notre publication est référencée dans le catalogue en ligne de la BnF, grâce au numéro ISSN : 2101-9118.

Notre site Internet : www. acam-france.org, créé en 1997 grandit, mais ne vieillit pas. En quinze ans, il est devenu mondialement connu, principalement grâce à la Bibliographie qui répertorie des ouvrages, écrits en français sur les Arméniens. Ainsi, à ce jour 900 auteurs et 1801 ouvrages y sont inscrits. Plusieurs liens dans les sites internet donnent des statistiques de fréquentation. Notre site a établi un lien avec ClusterMaps®, pour la répartition des visiteurs suivant le pays et la période de l’année en cours. De nouvelles fonctionnalités viennent alimenter régulièrement le contenu des pages Web, par exemple la recherche interactive des points d’intérêt arméniens (églises, écoles, monuments, rues etc.). Notre web master Jean-Pierre Hatchikian a le mérite d’avoir créé le site, de l’avoir rendu attractif et souvent indispensable lors de la recherche d’un évènement ou d’une personnalité arménienne. Il continue à travailler avec minutie et précision pour faire connaitre dans les quatre coins du monde francophone l’actualité culturelle qui concerne les Arméniens de France. La maitrise de ce moyen de communication moderne étant essentielle pour la survie de notre association, nous recommandons de passer par notre site si vous faites des achats sur www.amazon.fr. (Amazon est une entreprise de commerce électronique, spécialisée dans la vente en ligne de livres, mais aussi d’autres produits culturels, comme les DVD, les CD.) Par exemple en 2011, la livraison de 76 livres et 3 articles divers pour 1590,59 € de vente et 79,64 € pour l’ACAM. La commission de l’ACAM est de 5% des ventes sur les livres.

Revue AFI.
Depuis 2005 notre association est collaboratrice et correspondante de la publication annuelle Année Francophone Internationale, un ouvrage publié par le Centre International de Documentation et d’Échange de la Francophonie (CIDEF) au Québec et l’Agora Francophone Internationale (AFI) à Paris. L’article sur l’Arménie que Annie Pilibossian rédige chaque année reflète l’évolution du pays sur les plans politique, économique, culturel et social, couvrant l’actualité du 30 juin 2010 au 30 juin 2011. Pour trouver l’Arménie dans la revue, il faut se rendre dans la zone Europe et suivre l’ordre alphabétique. L’édition 2011/2012 est la vingtième à faire connaitre l’état du monde francophone des 70 pays et gouvernements de la Francophonie comprenant cartes, photos, tableaux et biographies. Outre la nouvelle forme de datation par rapport au calendrier universitaire, à cheval sur les années civiles, l’ajout des dossiers de recherche sur les témoins et les acteurs de la francophonie permettent une réflexion approfondie à l’occasion des 20 ans de la revue, les 50 ans de l’AUF (Agence Universitaire Francophone) ou encore La presse francophone dans le monde. La revue est un outil d’information sur la francophonie vivante, unique en son genre. Elle s’adresse aux professionnels, qui œuvrent dans les relations internationales, aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants, aux décideurs politiques et aussi au grand public qui cherche à s’informer sur les évolutions du monde contemporain.

Activités ponctuelles
A la demande de Henry Dougier, Président des Editions Autrement Paris, l'exposition personnelle des œuvres de l’artiste plasticienne Asilva, initialement prévue du 6 au 23 décembre 2010, s'est trouvée placée sous le haut patronage de S. E. Viguen Tchitétchian, ambassadeur de la République d'Arménie en France, et a été de ce fait prolongée jusqu'à fin janvier 2011, devenant ainsi la première manifestation marquant en France le 20e anniversaire de l'indépendance de la République d'Arménie. L'ACAM était associée à cette célébration. Rappelons pour mémoire que le vernissage de l'exposition a eu lieu le 9 décembre 2010, en la présence effective de M. l’ambassadeur. Devant un public venu nombreux, Asilva a pris la parole pour remercier toutes les personnes ayant contribué à la réalisation de son exposition. Dans son intervention Annie Pilibossian a évoqué le parcours des expositions de l’artiste, dont les œuvres sont connues dans le monde entier. Elle a souligné l’engagement social et humanitaire du peintre pour promouvoir le travail des artistes plasticiens de France. Nous avons eu le plaisir de saluer la présence de notre ami Jean-Claude Menou, cheville-ouvrière du partenariat de l'ACAM avec le Château de Champs-sur-Marne pour les nombreux concerts de musique classique arménienne donnés pendant des années dans le Salon de Musique de ce Domaine national. Enfin, S. E. M. Tchitétchian a salué les organisateurs de l’événement. Il a rappelé l’importance que représente pour le peuple arménien le 20e anniversaire de l’indépendance de l’Arménie. Il a remercié Asilva d’avoir dédié son exposition à l’Arménie, à son peuple et à ceux qui ont besoin d’aide et de soutien (Bull N°77 p.3).

À l’occasion de la parution des livres Du gamin d’Istanbul au fédaï d’Ourmia, d’Onnig Avédissian et Samuel de Raffi, l’ACAM et l’UMAF (Union des médecins Arméniens de France) ont convié la communauté arménienne le 18 février au Yan’s club à une soirée ayant pour thème la découverte des Éditions Thaddée, présentée par son fondateur Jean-Jacques Avédissian, petit-fils d’Onnig. Malgré les vacances scolaires, le public était présent et le programme littéraire débuta avec l’histoire passionnante de la naissance de la maison d’édition et les raisons ayant conduit Jean-Jacques, journaliste de profession, à mener à bien les deux premières publications. Il évoqua les difficultés rencontrées au cours des différentes étapes de l’élaboration des ouvrages, notamment concernant la distribution. Encouragé par le succès des deux premiers livres, l’éditeur nous a confié son intention de poursuivre dans le domaine de l’édition avec la publication de nouveaux ouvrages, des œuvres de la littérature arménienne ou des textes d’auteurs non arméniens. Après ces explications, les jeunes de l’atelier éducatif Mgnig ont lu des pages en arménien du roman historique Samuel, le chef d’œuvre de l’écrivain Raffi. La séance de dédicace a prolongé la programmation. Ce fut l’occasion pour Jean-Jacques et sa famille, également présente, de répondre aux questions. Vers 22h30, malgré l’heure avancée, le repas concocté par Gérard fut, comme à l’accoutumée, un point d’orgue parfait (Bull N°77). Rappelons, que nous avions accueilli M. Avédissian lors de notre AG en 2010, afin de présenter à nos membres les deux livres en question.

La traditionnelle cérémonie de commémoration du génocide des Arméniens de 1915 s’est déroulée le 28 avril à Charenton-le-Pont, où se trouve le mémorial, dédié aux victimes. Comme tous les ans, elle était organisée en partenariat avec la municipalité de la commune, les anciens combattants arméniens, en présence de Roger Tcherpachian - donateur du monument, du deuxième Maire-adjoint de la ville de Saint-Maurice et devant nos invités M. Gilles-Maurice Belaïche, conseiller régional d’Île-de-France, ainsi que Mme Nhu Mai Nguyen Dac, journaliste vietnamienne, fervente défenseure de la francophonie. En l’absence du maire de Charenton, c’est M. Hervé Gicquel, Premier-adjoint au maire qui a prononcé une courte allocution d’introduction, devant un jeune auditoire, composé en grande partie d’élèves de l’école arménienne d’Alfortville et de leurs parents. Ensuite, Annie Pilibossian au nom de l’ACAM et des Arméniens, présents à la cérémonie a prononcé un long discours, dans lequel elle a évoqué le contexte politique au sein de l’empire ottoman, qui a conduit au génocide ; les travaux historiques des spécialistes, ayant abouti aux actions légales, relatives à la reconnaissance du crime de génocide en France et dans le monde ; le négationnisme étatique de la république turque actuelle. Le dépôt de gerbe et la minute de silence ont précédé les hymnes nationaux français et arménien. Après les prières, le public a eu la joie d’entendre la chorale des élèves de l’école arménienne d’Alfortville, sous la direction de M. Yorgandjian. L’assistance a encouragé les jeunes chanteurs avec des applaudissements nourris (Bull N°78).

Encore une fois l’ACAM s’est associé à l’UMAF pour présenter au Yan’s club le court-métrage Hemayag, du producteur cinématographique Épicerie Films. Compte tenu de la disponibilité des responsables de la production et des acteurs – Gérald Papasian et Hovnatan Avédikian, la présentation n’a pu être programmée que pour le 6 juin au soir. Notre ami Mihran Kurkdjian - animateur de la soirée, présenta le film. Après la projection, il anima les débats avec tout son savoir-faire. Le sujet concernait les Arméniens de France, mais également le conflit générationnel entre émigrés de n’importe quel pays et le refus de soi. Les principales questions portaient sur l’assimilation, la pratique de la langue arménienne, le génocide, les relations Arménie-Diaspora…Gérald Papasian et Laurent Noël (producteur du film) ont donné leurs points de vues. Malgré l’ambiance sympathique, les débats ont été écourtés, tant les sujets traités étaient vastes et les solutions proposées multiples. Le dîner a du attendre. Les producteurs nous ont confiés avoir voulu tester l’avis du public arménien dans l’objectif de présenter le film à un festival. (Bull N°78, p.4)

Participation de l’ACAM en tant qu’invitée :
Le 27 juillet à Sofia en Bulgarie, Annie Pilibossian a été interviewée en qualité de présidente de l’ACAM par la chaîne de télévision nationale bulgare SKAT. Après une brève présentation de l’association, elle a répondu aux questions sur la communauté arménienne de France, le déroulement des cérémonies de commémoration du génocide arménien, sans oublier les revendications de la diaspora. Toutes les semaines, la chaîne SKAT accorde à la communauté arménienne une demi-heure d’écoute en langue bulgare, elle est regardée dans le monde entier, jusqu’en Australie, les EUA et le Canada…

Pour la 3e édition du festival Saint-Maur en toutes libertés du 24 au 27 novembre, le Député-Maire de Saint-Maur-des-Fossés, Henry Plagnol, nous a fait parvenir un dossier complet de la programmation, afin de la diffuser auprès de nos membres. Musique et chants d’Arménie, concert arménien féérique, cinéma, table ronde, conte fantastique, même un spectacle de cirque arménien ont ravi le public par leur originalité. Le festival a réuni de très grands artistes, comme la danseuse Marie-Claude Pietragalla, le pianiste concertiste Christophe Bukudjian, le cirque Armenia, l’orchestre arménien Djivani etc. Le festival eut un succès retentissant auprès de la communauté arménienne, qui s’est déplacée nombreuse pour l’ensemble des manifestations. Voir à ce sujet Bull N°78, p.9.

Pour clore à la fois l’année civile et les manifestations, dédiées au 20 anniversaire de l’indépendance de la République d’Arménie, l’Ambassade d’Arménie en France, S.E. Charles Aznavour, Délégué permanent de la République d’Arménie auprès de l’UNESCO, ainsi que l’Association des Amis de l’Ambassade d’Arménie ont convié le 14 décembre les représentants de la communauté arménienne à une réception au Pavillon Dauphine à Paris. Au cours de cette réception, notre association a reçu un Diplôme d’honneur des mains de l’ambassadeur pour notre rôle dans la promotion et le rayonnement de la culture arménienne en France. La réception s’est poursuivie par un buffet servi dans les salons de ce lieu prestigieux, où nous avons rencontré entre autres invités les responsables de la MCA d’Alfortville. Profitant de la présence de Jean-Pierre, la directrice nous a confié consulter souvent la Bibliographie de notre site internet, au moment de la préparation du salon annuel du livre Armen’livres d’Alfortville. Quelques jours plus tard, Hasmig Kévonian a adressé une lettre de remerciements en particulier au concepteur de notre site pour sa qualité et son contenu. (Le N°137 d’Azad magazine consacre à cette réception une page avec photos sur lesquelles on voit le groupe de l’ACAM. Voir aussi l’article dans Bull N° 79, p.2)

Fait à Noisy-le-Grand, le 16 novembre 2012
Pour le Conseil d’administration, Annie Pilibossian, présidente de l’ACAM


Compte rendu de l'assemblée générale

Le vendredi 16 novembre 2012, à 20 heures, les membres de l'ACAM se sont réunis en Assemblée générale ordinaire au siège de l’association à Noisy-le-Grand, suite à la convocation individuelle, adressée à chaque adhérent par le CA.
Il a été dressé une feuille de présence, signée par chaque membre, entrant en séance, tant en son nom personnel, que comme mandataire.

Bureau de l'Assemblée
L'assemblée désigne comme :
Président de séance : Annie Pilibossian, présidente de l'association ;
Secrétaire de séance : Marc Markosyan ;
Assesseurs scrutateurs : Daniel Ter Sakarian et Suzanne Morille.
Le bureau ainsi constitué, la présidente constate d'après la feuille de présence que les membres présents et/ou représentés réunissent 49 personnes sur 68 cotisants à jour de leurs cotisations. Le quorum nécessaire d'après les statuts étant atteint, la présidente déclare alors que l'Assemblée est régulièrement constituée et ouvre la séance à 20h20.
Il est déposé sur le bureau : les statuts, la feuille de présence, les pouvoirs, le texte de la lettre de convocation adressée à chaque membre avec l'ordre du jour suivant :
1) Rapport moral du CA pour l'exercice 2011, suivi d'un vote.
2) Rapport financier et approbation des comptes de l'exercice 2011, suivis d'un vote.
3) Détermination des montants de la cotisation annuelle.
4) Questions concernant les activités de l'exercice 2012.
5) Questions diverses.

La séance a débuté avec une minute de silence pour la disparition de notre ami et membre actif Araquel Agopian.
Nous avons appelé et parlé avec Florette Kurkdjian, fidèle amie et membre de longue date de l’association, pour lui souhaiter un prompt rétablissement.

Rapport moral du Conseil d'administration pour l'exercice 2011
La présidente fait la lecture du rapport moral à l'Assemblée.
L’année 2011 fut dominée par la programmation de nombreuses manifestations, liées à la célébration du 20e anniversaire de l’indépendance de la République d’Arménie, sous le haut patronage de l’ambassade de l’Arménie en France. Dès le 9 décembre 2010 et jusqu’à la fin janvier 2011, l’ACAM a été la première association à avoir dédié une manifestation à ce grand événement culturel, avec l’exposition personnelle des œuvres de l’artiste plasticienne Asilva. Deux numéros du Bulletin de l’ACAM ont été édités, N°77 de 8 pages et le N°78 de 16 pages, avec dans chaque périodique des articles écrits en langue arménienne. Notre site internet www.acam-france.org continue à s’enrichir. En plus de la Bibliographie qui répertorie les ouvrages, écrits en français sur les Arméniens, l’attention a été portée sur la possibilité de nos internautes d’effectuer des achats en ligne sur www.amazon.fr en passant par notre site. Parmi les activités ponctuelles, en plus de l’habituelle cérémonie de commémoration de l’anniversaire du génocide des Arméniens et la collaboration à la 20e édition de la revue Année Francophone Internationale avec l’article de 3 pages sur l’Arménie, nous avons organisé deux activités en collaboration avec l’UMAF. Un moment important dans la vie culturelle communautaire dans l’est parisien fut le 3e Festival Saint-Maur en toutes libertés, pour lequel nous avons apporté notre aide. Enfin, le 14 décembre notre association a reçu un Diplôme d’honneur des mains de l’Ambassadeur d’Arménie en France, pour notre rôle dans la promotion et le rayonnement de la culture arménienne en France.
Après discussion et toutes explications étant données, on procède au vote : contre : 0 ; abstention : 0 ; pour : unanimité. Le rapport moral est approuvé à l'unanimité des présents et représentés.

Compte de résultat Exercice 2011
En l'absence du Trésorier, Philippe Pilibossian fait lecture des comptes, arrêtés au 31/12/2011 :
Produits : 2115, 16€
Charges : 2115, 16 €
En août 2009 un nouveau compte courant a été ouvert à la banque Société Générale, transféré depuis la Caisse d’Epargne.
Toutes explications étant données, on procède au vote : contre : 0 ; abstention : 0 ; pour, unanimité. Les comptes sont approuvés à l'unanimité des présents et représentés, quitus est donné au CA.

Détermination des montants de la cotisation annuelle
Les montants des cotisations, modifiés lors de l’AG en 2009 restent inchangés comme suit :
Membre physique :
- Première personne du foyer - 20 €,
- Deuxième personne - 10 €,
- Troisième personne et les suivants - 5 € par personne.
Membre moral : 200 €.

Questions concernant les activités de l'exercice 2012.
Les activités permanentes de l’association ont été poursuivies tout au long de l’année en cours. Il est envisagé la sortie d'un nouveau numéro du Bulletin de l’ACAM jusqu'à la fin de l'année.

Questions diverses
À l’occasion du 100e anniversaire du génocide des Arméniens, l’ACAM va s’associer avec d’autres associations françaises pour préparer une manifestation importante.
Arthur Zurabyan, traiteur noiséen et membre de l’ACAM, nous a préparé un menu spécial arménien plein de saveurs orientales.
L'ordre du jour de l'assemblée générale étant épuisé, la séance est levée à 22h20.

Noisy-le-Grand, le 20 novembre 2012


  Sommaire Activités    Sommaire Association