Sommaire Arménie    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Arménie - Résumé

Ararat
Le mont Ararat

Le mont Ararat vu d'Erevan, avec vue sur la cathédrale Saint-Grégoire


Webcam d'ARMINCO. L'image va se rafraîchir danssec

 
Sommaire
Poème de Saroyan
Un peuple
Une histoire
Une Foi
Une langue
Une Eglise
Poème de William Saroyan

Ecrivain et poète américain (1908-1981)

J'aimerais bien voir qu'une quelconque puissance au monde
Parvienne à détruire cette race,
Cette petite tribu de gens sans importance
Dont toutes les guerres menées ont été perdues,
Dont les structures se sont effondrées,
La littérature cessée d'être lue,
La musique d'être entendue,
Et dont les prières ne reçoivent plus de réponse.

Allez-y, détruisez l'Arménie.
Voyons si vous y arrivez.
Envoyez-les dans le désert sans pain ni eau.
Brûlez leurs maisons et leurs églises.
Et vous verrez s'ils ne rient,
Ne chantent et ne prient à nouveau.
Car quand deux d'entre eux se rencontrent quelque part dans le monde,
Voyez s'ils ne créent pas une nouvelle Arménie.

Sommaire

Un peuple

Grande comme la moitié de la France, l'Arménie historique était surtout un pays montagneux et volcanique, qui s'étendait des Montagnes Pontiques sur les bords de la Mer Noire jusqu'aux Monts du Taurus au Sud, et des Monts du Caucase au Nord-Est jusqu'à l'Euphrate à l'Ouest. Ses fleuves étaient le Tigre, l'Euphrate et l'Araxe. Le mont Ararat, culminant à 5 165 mètres, était le coeur de l'Arménie
Aujourd'hui, 10 % du territoire arménien, soit 30 000 km2, se trouvent situés en République d'Arménie, aux confins de la Turquie et de l'Iran : elle compte 3 300 000 habitants, dont 90 % de nationalité arménienne.
Actuellement, il y a 7 millions d'Arméniens dans le monde, dont 3 millions vivent en République d'Arménie, 1,5 million dans les autres républiques de l'ex-URSS et 2,5 millions sont dispersés dans une cinquantaine de pays.

Sommaire

Une histoire

L'histoire de l'Arménie, vieille de 4 500 ans, date d'avant 2 500 avant J.-C., quand commença le processus d'unification des tribus arméniennes qui habitaient déjà le plateau arménien.
Ballottée entre l'Orient et l'Occident, elle a tour à tour été occupée par les Mèdes, les Perses, les Séleucides, par Rome et par Byzance, les Parthes et les Sassanides, les Arabes et les Mongols ; les Turcs vont dominer les Arméniens pendant huit siècles sans arriver à les convertir à l'Islam.
Cette domination aboutira au génocide de 1915, durant lequel 1500 000 Arméniens furent massacrés.

Sommaire

Une Foi

L'Eglise arménienne est d'origine apostolique ; l'Arménie a été évangélisée par les apôtres Thaddée de 35 à 43 et Barthélémy de 44 à 60. Ce fut, en 301, le premier Etat au monde à proclamer le christianisme religion d'Etat, après la conversion du roi Tiridate III.

Sommaire

Une langue

L'arménien est une branche originale de l'indo-européen ; saint Mesrop Machtots, en 404, composa un alphabet de 36 lettres afin de transcrire la Bible.

En voici un exemple ci-dessous, minuscules puis majuscules.

Alphabet

Comptez bien !
Il y a en fait 38 lettres : les 2 dernières ont été ajoutées par la suite afin de permettre la translittération de mots étrangers.

Sommaire

Une Eglise

La foi chrétienne a été pour la nation arménienne un puissant facteur d'identité nationale ; elle continue de l'être.

L'Eglise Arménienne
C'est une Eglise autocéphale. A sa tête se trouve le Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens, Sa Sainteté Karekine II (132ème Catolicos). Il siège à Etchmiadzine, le berceau religieux de l'Arménie, situé près d'Erevan, la capitale du pays, au pied de l'Ararat.
L'Eglise arménienne reconnaît les trois premiers Conciles Œcuméniques, de Nicée en 325, de Constantinople en 381 et d'Ephèse en 431.
Elle est membre du Conseil Œcuménique des Eglises depuis 1962. En France, depuis 1987, elle fait partie du Conseil des Eglises Chrétiennes.

L'Eglise Arménienne en France
Les Arméniens sont environ 350 000 en France. Le 22 juin 2007, Mgr Norvan Zakarian est élu Primat du Diocèse de France de l'Eglise apostolique arménienne, créé le 10 décembre 2006, et élevé à la dignité d'archevêque le 26 août 2007 à Etchmiadzine.

Sommaire