Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Arthur BEYLERIAN
( 1925 - 2005 )

L'auteur

Arthur BEYLERIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 26 décembre 1925 à Buyuk Ada (la plus grande des îles des Princes, Istanbul, Turquie), décès le 29 mars 2005 à Paris (France) après une longue maladie.

Arthur Beylerian a effectué ses études secondaires à l'école Mérametdjian, au Collège des Pères Mekhitaristes de Pangalti et à l'Ecole Guetronagan. Puis, il fréquente la Faculté de Littérature et d'Archéologie de l'Université de Beyazit et obtient les diplômes suivants : Histoire des arts d'Europe (1952), Archéologie (1953), Géographie générale (1955), Histoire de l'art turc islamique (1956).
Pendant une courte période, il a assumé la direction du Séminaire "Sourp Khatch Tbrevank" (Sainte Croix) d'Istanbul.

En 1959, il émigre en France et suit des cours à la Sorbonne. En 1972, il soutient sa thèse de Doctorat de 3e cycle "Origine de la question arménienne, du traité de San-Stefano au Congrès de Berlin" (non publiée). Il a réuni et publié les archives du Quai d'Orsay dans un volume "Les Grandes puissances, l'Empire ottoman et les Arméniens dans les archives françaises (1914-1918)" et est l'auteur de très nombreux articles en arménien et en français dans les revues spécialisées et dans les journaux généralistes. Quatre ouvrages, dont sa thèse remaniée, ainsi que de nombreuses articles sont restés inédits. A Paris, il a assuré pendant de nombreuses années le secrétariat de l'Association Arménienne d'Aide Sociale (AAAS) à son siège, au 77 rue Lafayette - 75009 Paris.

C’était un spécialiste de la Question arménienne, de l'Histoire ottomane, de l'Histoire turque des XIXe et-XXe siècles et un des rares connaisseurs de la langue turque ancienne.

ligne
Livre numéro 1662
Arthur BEYLERIAN --- Cliquer pour agrandir Le mouvement national arménien (1914-1923)
Titre : Le mouvement national arménien (1914-1923) / auteur(s) : Arthur BEYLERIAN - préface de Varoujan Sirapian
Editeur : SIGEST
Année : 2011
Imprimeur/Fabricant : 37-Monts : Impr. Présence graphique
Description : 64 pages
Collection : Vie politique, ISSN 1778-2635
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Question arménienne -- Arménie -- Histoire -- Autonomie et mouvements indépendantistes
ISBN : 9782917329290
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 7,95 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

La « Question arménienne », venue tardivement dans la question d'Orient, fait son apparition officielle qu'en 1878, des suites de la guerre russo-turque. Demeurée jusque-là une affaire intérieure à l'Empire ottoman, elle entre, avec l'article 16 du traité préliminaire de San Stefano (3 mars 1878), dans l'arène des questions internationales. L'Europe, habituée depuis des siècles à ne voir dans les Arméniens qu'une communauté religieuse ou un peuple s'adonnant au commerce depuis Constantinople jusqu'en Europe ou aux Indes, découvre soudain le rattachement de ce peuple pour sa patrie séculaire. Les Arméniens, aussi, manifestaient des revendications similaires à celles des peuples chrétiens des Balkans qui tentaient, eux, depuis près d'un siècle, de secouer le joug conquérant.

Livre numéro 103
Arthur BEYLERIAN --- Cliquer pour agrandir Les Grandes puissances, l'Empire ottoman et les Arméniens dans les archives françaises : 1914-1918
Titre : Les Grandes puissances, l'Empire ottoman et les Arméniens dans les archives françaises : 1914-1918 / auteur(s) : Arthur BEYLERIAN - documents réunis et présentes par Arthur Beylerian ; Préface de Jean-Baptiste Duroselle, de l’Institut
Editeur : Paris : Universite de Paris I
Année : 1983
Imprimeur/Fabricant : 87-Limoges : impr. A. Bontemps
Description : LXIV-792 p.-[1] f. de carte depl. carte 24 cm
Collection : Publications de la Sorbonne . Serie Documents : 34
Notes : Index, Table chronologique pages 745-768
Autres auteurs :
Sujets : Question armenienne -- Histoire -- Sources * Question armenienne -- Fonds d'archives -- France
ISBN : 9782859440572
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 49,24 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

"Question en suspens de l'histoire contemporaine" : tel est le jugement d'Arthur Beylerian sur la question arménienne, telle qu'elle dérive de conflits séculaires et plus particulièrement du drame épouvantable des années 1915 et 1916...
Les "Publications de la Sorbonne" ont décidé de publier ce recueil de documents pour plusieurs raisons qu'il est possible de résumer ainsi :
D'abord, Arthur Beylerian, avec un inlassable courage et selon les méthodes historiques les plus éprouvées, est devenu l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de la « question » arménienne. Il a travaillé dans presque tous les dépôts d'archives européens. Union soviétique comprise, et aux États-Unis. La formidable documentation qu'il a réunie lui a permis, s'agissant des archives françaises, de pouvoir les replacer dans un cadre extrêmement large et d'en bien situer l'importance.
Par ailleurs, alors qu'il existe depuis longtemps un recueil anglais et un recueil allemand concernant les affaires d'Arménie pendant la grande guerre, rien de tel n'existait pour les documents français ...
De tels documents méritaient de sortir de l'ombre.

J. B. DUROSELLE, Membre de l'Institut


Avant-propos

Lorsqu'il y a près de neuf ans, nous avons décidé la préparation de ce recueil de documents, concernant « les Grandes Puissances, l'Empire ottoman et les Arméniens dans les archives françaises (1914-1918) », la totalité des fonds des archives publiques en France n'étaient pas encore définitivement inventoriés et certains n'étaient pas encore accessibles au public. D'ailleurs, les inventaires déjà publiés, souvent sommaires, ne montraient guère l'abondance de la documentation en la matière, et nous ignorions donc au départ la durée que pourrait exiger le dépouillement complet des archives. Mais la tâche était plus importante à nos yeux que les difficultés réelles ou supposées.
Vers la fin du XIXe siècle, le Ministère des Affaires étrangères avait déjà entrepris la publication progressive des documents officiels conservés dans ses archives. Les volumes de cette collection, connus aussi sous le nom de Livres jaunes, traitent en général des sujets très limités et particuliers (1). D'ailleurs, ces Livres jaunes ne publient pas toujours in extenso les documents choisis et plusieurs de leurs pièces seront à nouveau reproduites quand, plus tard, après la guerre, la Commission de publication des documents relatifs aux origines de la Guerre de 1914 réalisera son programme.
Après la Deuxième Guerre mondiale, la Commission de publication des documents relatifs aux origines de la Guerre 1939-1945 poursuivra la collection pour la période de l'entre-deux-guerres. Toutefois, la documentation concernant la Première Guerre mondiale restait donc à explorer pour l'historien ou le chercheur et pouvait sans doute, en raison de sa richesse et de sa variété, être d'une importance capitale sur les affaires de l'Arménie et des Arméniens.
Les différentes pièces de ce recueil, au nombre de 757, certaines avec leurs annexes, s'ordonnent autour des principaux sujets suivants :
1° Les visées propres des puissances de l'Entente et leurs dispositions quant à l'avenir de la Turquie d'Asie après la victoire des Alliés ;
2° La déportation et le massacre des Arméniens de l'Empire ottoman, premier génocide de l'époque contemporaine ;
3° L'activité de la Délégation nationale arménienne en France et principalement de Boghos Nubar pacha, qui, représentant Sa Sainteté Kévork V, catholicos de tous les Arméniens, vint s'établir à Paris afin de rechercher les moyens d'atténuer la détresse de ses compatriotes persécutés, et d'assurer l'avenir politique de l'Arménie à la Conférence de la paix ;
4° La création de la Légion d'Orient presque exclusivement formée d'Arméniens venus des quatre coins du monde qui espéraient, en s'enrôlant, contribuer à la renaissance de leur patrie, après la victoire de l'Entente ;
5° L'engagement des Arméniens sur le front du Caucase et la situation en Transcaucasie, notamment après la chute du tsarisme et la promulgation de la République d'Arménie.
En 1916, quand les nouvelles et les témoignages sur l'extermination du peuple arménien de l'Empire ottoman provoquaient encore l'émoi de l'Europe, lord Bryce, membre libéral de la Chambre des Lords, publia avec le concours de l'historien Arnold Toynbee, un Livre bleu tiré des archives du Foreign Office et de sources privées (2). Un an après la fin de la guerre, le fondateur de la Deutsche Orient-Mission, le D° Johannes Lepsius, édita à son tour un recueil de documents conservés dans les archives de l'Office des Affaires étrangères d'Allemagne (3). Ces deux volumineux recueils sont restés jusqu'à ce jour les sources les plus importantes pour l'étude du génocide arménien. La documentation des archives publiques françaises, quasiment inédite et peu connue, restait uniquement à la disposition d'un monde scientifique restreint et averti. Avec la publication de ce recueil, nous espérons contribuer à l'étude de l'histoire de l'Arménie et du peuple arménien dans la Première Guerre mondiale, en rapport avec la politique internationale dans cette partie du Proche-Orient.
Si ce recueil est l'aboutissement de longues années de persévérance et d'efforts personnels, il est certain toutefois qu'il n'aurait pas vu le jour sans l'encouragement et la bienveillance de quelques personnalités éminentes. Notre vive reconnaissance va tout d'abord au regretté Doyen Pierre Renouvin (1893-1974), dont l'intérêt historique n'a jamais faibli en ce qui concerne la question arménienne et qui a été l'inspirateur de ce travail. Cet ouvrage n'aurait pas davantage vu le jour sans l'encouragement constant de M. Jean-Baptiste Duroselle, membre de l'Institut, professeur à la Sorbonne. M. Duroselle a été pour nous un guide bienveillant et inlassable. Nous le remercions du fond du cœur pour sa sollicitude à notre égard.
Qu'il nous soit permis aussi de remercier le personnel des administrations, archives ou bibliothèques qui nous ont souvent facilité la tâche et nous ont parfois renseigné en particulier pour notre index.
En raison des conséquences tragiques de la Première Guerre mondiale pour le peuple arménien, plus que pour tout autre peuple de l'un ou l'autre camp, nous croyons nécessaire de présenter en introduction une étude sur la question arménienne pendant cette période de guerre, à la lumière de la documentation de ce recueil et d'autres sources inédites d'archives.
Paris, 1983. Arthur BEYLERIAN.

Notes
1. Le Livre jaune concernant les Arméniens a paru sous le titre : Documents diplomatiques. Affaires arméniennes. Projets de réformes dans l'Empire ottoman 1893-1897, Paris, 1897.
2. Il a été publié sous le titre : The Treatment of Armenians in the Ottoman Empire 1915-16. Documents presented to Viscount Grey of Fallodon, London, 1916.
3. Cette publication porte le titre de Deutschland und Armenien 1914-1918. Sammlung diplomatischer Aktenstücke, Potsdam, 1919.


Livre numéro 654
Arthur BEYLERIAN --- Cliquer pour agrandir L'impérialisme et le mouvement national arménien (1885-1890)
 
Titre : L'impérialisme et le mouvement national arménien (1885-1890) / auteur(s) : Arthur BEYLERIAN - extrait revue Relations internationales, numéro 3, pp. 19-54, 15 x 21 cm
Editeur : PUF (Presses Universitaires de France)
Année : 1975
Imprimeur/Fabricant :
Description : extrait revue Relations internationales, numéro 3, pp. 19-54, 15 x 21 cm
Collection : Revue Relations internationales, I.S.S.N. 0335-2013
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Nationalisme arménien -- Relations internationales
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

Début du texte de l’Avant-propos

L'impérialisme et le mouvement national arménien (1885 - 1890)
La question arménienne, l'une des questions de politique internationale les plus importantes du dernier quart du XIXe siècle, de ses origines, en 1878, jusqu'au traité de Lausanne (juillet 1923), a traversé plusieurs phases, intimement liées à la diplomatie des grandes puissances. Il existe, évidemment, une vaste littérature concernant l'histoire ancienne de l'Arménie, en langues arménienne ou étrangères. Mais les travaux importants sur l'époque contemporaine sont rares. Certainement, l'abondance et la dispersion des sources, jointes aux difficultés linguistiques constituent des handicaps pour l'historien. La présente étude est consacrée à l'une des phases les moins connues de la question arménienne, soit les années 1885-1890. Ces quelques années représentent une période de transition entre les origines de la question arménienne en 1878 et les « grands massacres » de 1894-1896 où une partie importante de la population arménienne de l'Empire ottoman, environ 300 000 personnes, périt victime de cruautés et d'atrocités ordonnées par le gouvernement ottoman sous le prétexte d'une révolte. Nous nous sommes basés principalement sur des archives diplomatiques ou privées 2 et sur la presse de l'époque, qui reflète les diverses tendances de l'opinion publique à l'égard du nationalisme arménien. Nous avons essayé de mettre en relief les liens entre le développement de la question arménienne et la politique suivie par les grandes puissances en Orient.


Livre numéro 1930
Arthur BEYLERIAN --- Cliquer pour agrandir Les origines de la Question arménienne du Traité de San Stefano au Congrès de Berlin (1878)
 
Titre : Les origines de la Question arménienne du Traité de San Stefano au Congrès de Berlin (1878) / auteur(s) : Arthur BEYLERIAN -
Editeur : A. Pedone
Année : 1973
Imprimeur/Fabricant :
Description : 21 x 29, copies de revue collées sur papier, pages 139-171
Collection : Extrait de la Revue d'Histoire Diplomatique
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Question arménienne -- Histoire -- Sources * Question arménienne -- Fonds d'archives -- France
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :


ligne

  Retour à l'Index des auteurs