Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Mikayel CHATIRIAN
( 1916 - 1985 )

L'auteur

 
A été correspondant de guerre et journaliste littéraire. - Romancier et auteur de pièces de théâtre
ligne
Livre numéro 1060
  Siècle d'argent. Troisième partie
   
Titre : Siècle d'argent. Troisième partie / auteur(s) : Mikayel CHATIRIAN - trad. de l'arménien par Hratch Bedrossian
Editeur : Le Cercle d écrits caucasiens
Année : 2003
Imprimeur/Fabricant :
Description :
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Hratch BEDROSSIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN : 2913564127
Prix : 22,80 euros

Commentaire :


Livre numéro 1059
  Siècle d'argent. Deuxième partie
   
Titre : Siècle d'argent. Deuxième partie / auteur(s) : Mikayel CHATIRIAN - trad. de l'arménien par Hratch Bedrossian
Editeur : Le Cercle d écrits caucasiens
Année : 2001
Imprimeur/Fabricant :
Description :
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Hratch BEDROSSIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN : 2913564054
Prix : 22,45 euros

Commentaire :


Livre numéro 161
Mikayel CHATIRIAN --- Cliquer pour agrandir Siècle d'argent. Première partie
 
Titre : Siècle d'argent. Première partie / auteur(s) : Mikayel CHATIRIAN - trad. de l'arménien par Hratch Bedrossian
Editeur : Le Cercle d écrits caucasiens
Année : 1999
Imprimeur/Fabricant : 92-Levallois-Perret : Impr. Flash-reprographie
Description : 388 p. : couv. et jaquette ill. en coul. ; 21 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Hratch BEDROSSIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN : 2913564046
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 155 FRF

Commentaire :

S'inspirant de faits historiques, cette saga en quatre parties met en scène l'émir Ousama Ibn Mounquiz, ami traditionnel des Arméniens qui, après avoir servi le grand vizir d'Egypte d'origine arméno-russe Talâyi Ibn Rouzzik al-Armani, se range aux côtés du sultan Nour ad-Dîn sans renier ses amis : le prince Mléh, frère du grand prince de Cilicie Toros, le prince Lévon, futur roi de Cilicie et bien d'autres protagonistes. Pour ceux que les livres d'histoire rebutent, ce roman permet de découvrir l'histoire mêlée des Croisés et du Royaume de Cilicie. Mais l'éditeur laissera le lecteur en haleine car seule la première partie est publiée.

Elisabeth Baudourian, Nouvelles d'Arménie Magazine, numéro 45, Juillet-Août 1999


L'an 1164. Arrivés soixante-cinq ans plus tôt en Palestine pour délivrer le tombeau du Christ, les croisés francs ont fait main basse sur le littoral oriental de la Méditerranée. Souvent avec l'appui des Arméniens, leurs alliés naturels dans cette région hostile, ils s'y sont taillés des fiefs s'étirant entre Édesse au Nord et la mer Morte au Sud.
Les princes Roubénides régnent en Cilicie, manoeuvrant sans cesse entre les Grecs, les Turcs et les Francs pour garder une autonomie durement acquise. Leur potentiel militaire est tel que tant les Croisés que les Sarrasins voudraient se les rallier. En Egypte, des milliers de mercenaires arméniens, sous les ordres de compatriotes convertis à l'islam et devenus grands vizirs, servent les califes fatimides, ennemis à la fois des Croisés et des sultans turcs et des émirs arabes de Syrie.
Depuis Alamut, repaire de la secte ismaïlienne des Haschaschins, le Vieux de la Montagne dicte sa volonté à bon nombre de souverains et de princes, dont plusieurs sont déjà tombés sous les coups de poignard de sesfidaï.
C'est dans ce contexte que Smbat, déserteur d'un escadron en route pour l'Egypte, décide de passer avec quatre compagnons d'armes en Cilicie, en servant d'escorte à une caravane de marchands. Il va croiser la route de tueurs haschaschins qui ont pour mission de supprimer le sultan Nour ad-Dîn, qui se prépare à envahir l'Egypte. Des rebondissements vont s'enchaîner, dont Smbat essaiera de profiter pour réaliser son objectif premier : rassembler les escadrons de ses compatriotes mercenaires et rebâtir une force capable de relever la souveraineté perdue. Outre ses compagnons d'armes, la jeune Nvarte, dont il va s'éprendre, Bénédict, un moine franc sémillant, et Youssouf, jeune esclave affranchi, vont être pour lui des auxiliaires précieux.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs