Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Claude-Hraïr HERATCHIAN
( n. 1943 )

L'auteur

Claude-Hraïr HERATCHIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 20 mai 1943 à Paris (France).

Claude-Hraïr Heratchian a effectué ses études secondaires au Collège arménien Samuel-Moorat de Sèvres et au lycée Jacques Decour. Diplômé de l’INALCO, option arménien, en 1971, il effectue également des études à l’INTD (Institut National des Techniques de la Documentation). Il mène alors une carrière de documentaliste puis d’archiviste à l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique).
Parallèlement à sa profession, Claude-Hraïr Heratchian a collaboré à la presse périodique arménienne ( en français pour le mensuel « Haïastan » du Nor Séround, en arménien pour le quotidien « Haratch »…)
Président de l’association cultuelle de l’église apostolique arménienne de Chaville depuis 1998, il est depuis quinze ans le corédacteur de sa revue paroissiale « Tertig ».

ligne
Livre numéro 2167
Claude-Hraïr HERATCHIAN --- Cliquer pour agrandir Grandes figures
 
Titre : Grandes figures / auteur(s) : Claude-Hraïr HERATCHIAN - Ara KRIKORIAN -
Editeur : Kirk Publishing
Année : 2016
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie moderne de Bayeux
Description : 21,5 x 21,5 cm, 286 pages
Collection : Arménie éternelle
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN : 9782955607701
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 29,00 euros

Commentaire :


Livre numéro 1519
Claude-Hraïr HERATCHIAN --- Cliquer pour agrandir Cent et une figures de la culture arménienne
   
Titre : Cent et une figures de la culture arménienne / auteur(s) : Claude-Hraïr HERATCHIAN - Préface de Boghos Levon Zekiyan
Editeur : EDIPOL
Année : 2010
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie Moderne de Bayeux (Calvados)
Description : 160 pages, 15,5 x 23 cm, couverture illustrée en couleurs, Couverture : Jean-Pierre Séférian
Collection :
Notes : Photographies de Manoug Atamian, Claude Colin, Kourken Kasparian, Arpik Missakian, Hrant Norsen
Autres auteurs :
Sujets : Biographie de personnalités marquantes de la culture arménienne
ISBN : 9782931444003
Prix : 19,00 euros

Commentaire :

Achat chez l'éditeur
Avec ce livre instructif et particulièrement novateur, Hraïr Heratchian convie le lecteur à une visite guidée captivante parmi les fleurons du patrimoine culturel et artistique arménien. Les noms choisis embrassent un arc de temps qui va du IVème siècle de l'ère chrétienne jusqu'à nos jours. Il apporte le regard de l'expert pour une meilleure connaissance des grands serviteurs de la culture arménienne, avec modestie mais avec cette liberté et cette part d'arbitraire qu'il s'accorde en limitant ses choix personnels à cent et une figures sur mille postulants tout aussi méritants.

Romanciers, poètes, dramaturges. peintres. sculpteurs. architectes, compositeurs, cinéastes.... qui sont donc ces personnages dont le peuple arménien peut et doit raisonnablement s'enorgueillir ? Citons quelques noms prestigieux: Mesrop Machdotz, le créateur de l'alphabet arménien, l'enlumineur Toros Roslin. le troubadeur Sayat Nova, les romanciers Abovian, Raffi ou Saroyan, les poètes Toumanian et Varoujan, les peintres Sarian et Archile Gorky, le cinéaste Paradjanov, le compositeur Aram Khatchadourian, ...et tant d'autres encore tout aussi méritants. Claude-Hraïr Heratchian a judicieusement complété sa «galerie de portraits» par une sélection de douze figures non arméniennes, des intellectuels de toutes origines, unis par une passion commune pour la culture arménienne, une culture dense, foisonnante, multiforme et qui est la juste fierté d'un peuple opprimé, martyrisé, dispersé, mais toujours vivant et créatif. Deux annexes essentielles et très utiles complètent cet ouvrage : une abondante bibliographie et un index alphabétique et folioté de la totalité des noms cités dans les textes.


Armenews (site de Nouvelles d’Arménie Magazine): Hrair Heratchian vous venez d’éditer votre livre "Cent et une figures de la culture arménienne" . Qu’est-ce qui vous a poussé à rédiger cet ouvrage ?
Claude-Hrair Heratchian : Malgré les dizaines et dizaines d’ouvrages publiés ces dernières années sur le thème de l’Arménie, j’avais remarqué qu’il manquait un livre de référence traitant d’un sujet simple : les personnalités ayant fait notre culture bimillénaire dont on se disait tous très fiers sans pour autant en connaître plus. Cet ouvrage a voulu être un manuel pratique et d’usage courant, destiné au plus grand nombre et qui pourrait combler cette lacune.
Armenews :Certains intellectuels pensent que le peuple arménien se focalise trop sur la question du génocide et oublie son histoire vieille de plus de deux mille ans. Partagez-vous cet avis ?
Claude-Hrair Heratchian : Il est vrai que la plupart des livres publiés ces dernières années concernaient le génocide, son historique, les témoignages et les traumas subis. Je pense qu’il est grand temps d’aborder aussi des thèmes autres et en particulier celui de la culture. Certains auteurs comme Claude Mutafian, Patrick Donabédian ou Krikor Beledian ont traité avec succès ce sujet. L’année de l’Arménie en France a aussi été une opportunité pour parler de peinture, de cinéma ou de musique arménienne. Cela a donné un nouveau souffle à la production arménienne et nous devons continuer dans ce sens
Armenews : Si vous deviez sélectionner une seule figure afin de résumer la culture arménienne laquelle choisiriez-vous ?
Claude-Hrair Heratchian : Je pense que, comme le disait Chahan Chahnour, l’un de nos écrivains notoires de la diaspora française, la personnalité qui se dégage parmi toutes celles que j’ai sélectionnées dans mon livre est sans aucun doute celle du révérend Père Komitas. Cet homme exceptionnel qui a réussi en l’espace de deux décennies et malgré toutes les difficultés, à sauver un gigantesque patrimoine musical qui, sans lui, aurait certainement disparu à jamais.
Armenews : Quel est votre figure préférée ?
Claude-Hrair Heratchian : Personnellement, je pense que dans la conjoncture particulièrement dramatique de l’époque (Ve siècle), Mesrop Machdotz en créant l’alphabet national a sauvé le peuple arménien de sa disparition physique. On ne peut réaliser la véritable dimension du travail accompli par ce moine.
J’avoue avoir aussi un faible pour l’abbé Mekhitar qui, en créant sa Congrégation, a participé d’une manière exceptionnelle à l’enrichissement, au développement et au rayonnement de la culture arménienne. Et cela dure depuis trois cents ans !


Livre numéro 2002
Claude-Hraïr HERATCHIAN --- Cliquer pour agrandir 80 ans de cinéma arménien à travers les oeuvres de quatorze réalisateurs
 
Titre : 80 ans de cinéma arménien à travers les oeuvres de quatorze réalisateurs / auteur(s) : Claude-Hraïr HERATCHIAN -
Editeur : Association Chêne
Année : 2004
Imprimeur/Fabricant :
Description : 14 x 20 cm, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes : Cartonnahe contenant des fiches pour chaque réalisateur, sous forme d'affiche au recto, texte français et arménien au verso
Autres auteurs :
Sujets : Cinéma arménien
ISBN : 9993060712
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

1. Hamo BEK-NAZARIAN: « Bébo »
2. Krikor MELIK-AVAKIAN: « Baghdassar divorce d'avec sa femme »
3. Youri YERZENKIAN: « Khatabala »
4. Laert VAGHARCHIAN: « Chaos »
5. Sergueï PARADJANOV: « Sayat Nova »
6. Arman MANARIAN: « Gariné »
7. Henrig MALIAN: « Un Bout de ciel » ou « La Gifle »
8. Frounzé DOVLATIAN: « Bonjour c'est moi »
9. Edmond KEUSSAYAN: « Les Hommes »
10. Albert MGRDITCHIAN: « Le Tango de notre enfance »
11. Ardavazt PELECHIAN: « Les Habitants », « Les Saisons de l'année »
12. Roupen KEVORKIANTZ: « Yeux arméniens »
13. Haroutioun KHATCHATRIAN: « Le Documentariste »
14. Viguen TCHALDRANIAN: « La Symphonie du silence »

Livre numéro 817
Claude-Hraïr HERATCHIAN --- Cliquer pour agrandir L'Actualité du Génocide des Arméniens
 
Titre : L'Actualité du Génocide des Arméniens / auteur(s) : Comité de Défense de la Cause Arménienne - Actes du colloque organisé par le CDCA à Paris-Sorbonne, les 16, 17 et 18 avril 1998 ; publié avec le concours du Centre national du Livre ; Préf. de Jack Lang, en collab. avec Hratch Ayvazian, Hraïr
Editeur : EDIPOL
Année : 1999
Imprimeur/Fabricant :
Description : 504 p. 16 x 24 cm
Collection :
Notes : Bibliographie générale p. 489-496
Autres auteurs : Hrayr Henry AYVAZIAN [contribution] - Claude-Hraïr HERATCHIAN [contribution] -
Sujets : Armenie -- Genocide * Armenie -- Histoire * Armenie -- Colloque
ISBN : 2913444075
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 23,00 euros

Commentaire :

Le 24 avril 1915, à Istanbul, en organisant la rafle de plusieurs centaines d'intellectuels, les Jeunes-Turcs donnaient le signal de la déportation en masse de la population arménienne vers les déserts de Syrie et de Mésopotamie. Ceux qui survivront aux massacres sur la route de la déportation, mourront au cours de l'hiver 1915-1916 dans les camps de concentration sommairement établis le long du chemin, tels que Deir-es-Zor en Syrie.
Le premier génocide du XXème siècle, celui des Arméniens en 1915, n'a toujours pas été reconnu par le pays qui l'a commis, la Turquie. La République turque, héritière du gouvernement jeune-turc, au pouvoir pendant la Première Guerre mondiale, refuse l'idée que celui-ci ait eu l'intention d'exterminer les Arméniens et rejette le bilan, supérieur à un million de morts, généralement retenu. "Imaginons un Faurisson ministre, un Faurisson président, un Faurisson général, un Faurisson ambassadeur, un Faurisson président de la Commission d'histoire turque ". écrit l'historien Pierre Vidal-Naquet.
Le négationnisme d'Etat est au coeur de ce colloque "L'actualité du génocide des Arméniens" qui s'inscrit dans une démarche de prévention et de sanction des crimes contre l'humanité. La reconnaissance par la Turquie actuelle du crime perpétré en 1915 est toujours aussi nécessaire. Et en France même, de nombreuses voix se sont élevées pour que la loi Gayssot de juillet 1990, qui punit la contestation du génocide perpétré par les nazis contre les Juifs, soit modifiée pour étendre son champ d'application à tous les génocides, y compris celui dont ont été victimes les Arméniens.

Dominique Dhombres, Le Monde


ligne

  Retour à l'Index des auteurs