Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Hrand PASDERMADJAN
( 1904 - 1954 )

L'auteur

 
Hrand Pasdermadjian naquit à Tiflis en 1904. Sa mère, Docteur en Médecine, appartenait à la famille noble des Melik Beglarian. Son père, Garekine Pasdermadjian, plus connu sous le pseudonyme d'Armen Garo, était issu d'une ancienne famille d'Erzeroum. Grand patriote dont le nom demeurera au rang des héros arméniens, il avait tout juste 23 ans lorsqu'en 1896 il interrompit ses études à Nancy pour se rendre à Constantinople et y participer à la prise de la Banque Ottomane décidée et organisée par la Fédération Révolutionnaire Arménienne "Daschnaktzoutioun"en guise de protestation contre le massacre systématique des Arméniens perpétré par le "sultan rouge" Abdul Hamid.

Hrand Pasdermadjian, qui vouait une fervente admiration à son père, avait tout naturellement hérité de lui un amour ardent de son pays qu'il connut du reste au cours de son enfance. Jusqu'à la première guerre mondiale en effet, bien que fixé avec sa mère à Genève, il se rendait avec elle chaque été en Arménie, pour y passer ses vacances. Et il se plaisait à rappeler que la premiers école qu'il ait fréquentée avait été une école arménienne.
C'est à Genève qu'il fit ses études primaires et secondaires. Après un séjour de quelques années aux Etats-Unis d'Amérique où il était allé rejoindre son père nommé Ambassadeur d'Arménie à Washington, H. Pasdermadjian retourna en Suisse, pour y terminer ses études de sciences à l'Université de Genève et à l'Ecole Polytechnique de Zurich.
Docteur ès sciences de l'Université de Genève, ingénieur civil de l'Ecole Polytechnique de Zurich, diplômé de la Faculté de Droit de Grenoble et de la section d'Economie Politique de l'Université de New York, H. Pasdermadjian avait été nommé en 1952 Professeur à l'Université de Genève .
Ses multiples fonctions l'amenèrent à participer à Genève, à Paris, à Londres, à Berlin, à Copenhague, à Washington et à Boston, à de nombreux congrès où ses communications furent des plus appréciées. Il donna également de nombreuses conférences tant en Europe qu'aux Etats-Unis, publia des articles relatifs aux problèmes actuels de l'économie et du commerce. On lui doit un certain nombre d'ouvrages en français et en anglais, dont "Le gouvernement des grandes organisations" préfacé par André Siegfried.
Son étude sur "La surface de l'Arménie, ses richesses minérales et sa valeur stratégique" reste inédite.

ligne
Livre numéro 533
Hrand PASDERMADJAN --- Cliquer pour agrandir Histoire de l'Armenie : depuis les origines jusqu'au traite de Lausanne
 
Titre : Histoire de l'Armenie : depuis les origines jusqu'au traite de Lausanne / auteur(s) : Hrand PASDERMADJAN -
Editeur : samuelian
Année : 1986
Imprimeur/Fabricant : 58-Clamecy : Impr. Laballery
Description :
Collection :
Notes : 4eme edition
Autres auteurs :
Sujets : Question armenienne * Armenie -- Histoire
ISBN : 290391401X
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 120,00 FRF

Commentaire :

Le 18 août 1954, à l'âge de 51 ans, disparaissait Hrand Pasdermadjian, professeur extraordinaire à l'Université de Genève. Né à Tiflis en 1904, Hrand Pasdermadjian avait une dizaine d'années quand sa famille vint se fixer à Genève où il fit ses études primaires et secondaires. Il fréquentera ensuite le Polytechnicum de Zurich et y obtiendra le diplôme d'ingénieur civil. Attiré par les problèmes que pose l'organisation des entreprises, il ira faire un stage à l'Université Columbia aux Etats-Unis, puis à celle de Grenoble où on lui décerne le titre de docteur en droit avec la mention d'études supérieures d'économie politique (1932).

De 1933 à 1935, il occupera les fonctions de privat-docent d'organisation et de comptabilité industrielles à l'Université de Genève.

L'Aluminium Limited se l'attache comme ingénieur. Mais ses nombreuses publications, consacrées à l'organisation commerciale et industrielle, ont attiré l'attention sur lui. L'Association Internationale des Grands Magasins en fait son secrétaire général et en 1954, son directeur. Il gagnera Copenhague, siège central de cette organisation, peu avant la guerre. Lors de l'entrée des Etats-Unis dans le conflit, il est arrêté comme citoyen américain par la Gestapo et mis en prison. Hrand Pasdermadjian connaîtra le camp de concentration, d'où l'intervention d'amis danois le fera sortir. Condamné par la prudence à se montrer le moins possible dans la ville, il profitera de cette retraite forcée pour écrire sa magnifique Histoire de l'Arménie qui vient de connaître sa quatrième édition.

Enfin, c'est la Libération et les Presses Universitaires de France éditent Le Gouvernement des Grandes Organisations où coulent à flot les résultats de ses expériences pratiques.

L'Histoire de l'Arménie rédigée au cours de la guerre ne sera publiée qu'en 1949, recevant aussitôt le "Prix Madame la Générale Brémond". Son indiscutable succès, ce livre le doit à ses multiples qualités: la clarté de son exposition et la pertinence de ses analyses; le fait qu'il constitue un véritable manuel d'histoire et de civilisation arméniennes, à la portée de chacun contrairement aux autres ouvrages du même genre.

Gérard Bédrossian, Cahiers arméniens ANI, N° 2 (1987)



Note de l'éditeur à la deuxième édition

Dès sa parution en 1949, la première édition de 1'Histoire de l'Arménie fut couronnée du Prix de Madame la Générale E. Brémond et connut un succès considérable tant en France qu'à I'étranger.
Cette édition initiale étant depuis longtemps épuisée, nous nous devions de répondre aux instances du public en lui offrant une seconde édition.
L'auteur, Hrand Pasdermadjian, qui en 1954 devait mourir à Genève à l'âge de 50 ans, avait eu à coeur de réviser et de compléter entre-temps son Histoire de l'Arménie à la lumière de ses nouvelles recherches.
C'est donc un ouvrage remanié que nous présentons aujourd'hui, enrichi de nombreuses notes de l'auteur, réunies et classées par Monsieur Vahe Sethian, que nous tenons à remercier.
Nous y ajoutons une carte de l'Arménie destinée à mieux guider le lecteur.



Dans son allocution prononcée le 24 octobre 1952 au dîner que la colonie arménienne de Genève avait offert en son honneur à l'occasion de sa nomination de Professeur à l'Université de Genève, H. Pasdermadjian exposait en ces termes les raisons qui l'avaient irrésistiblement amené à écrire "L'Histoire de l'Arménie":
" ... avec le temps, j'ai senti que j'étais à la jonction de deux générations, à leur point d'intersection si je peux dire, et que pour cette raison, une responsabilité spéciale m'incombait, comme si c'était par moi que l'ancienne génération devait tendre la main à la nouvelle.
" Et c'est pour cela que j'ai écrit pour cette nouvelle génération cette "Histoire de l'Arménie". Je l'ai écrite telle que j'aurais voulu la trouver écrite par un autre pour le petit garçon que j'ai été. Cela a été, suivant un mot de Vigny, un rêve de jeunesse réalisé à l'âge mûr au gré des loisirs d'une existence parfois mouvementée.
" Au fond, j'ai été un de ces hommes dont le hasard a fait malgré eux leur destinée, hasard de naissance, hasard de circonstances et aussi le sentiment d'une certaine obligation morale. C'est par cette HISTOIRE DE L'ARMENIE que j'ai essayé de continuer l'oeuvre de mon père, essayé de prolonger avec la plume ce que lui avait commencé avec l'épée. "


Ainsi, en écrivant cette "Histoire de l'Arménie" dédiée à son père, en lui consacrant le meilleur de lui-même, H. Pasdermadjian réalisait un rêve de jeunesse. Il accomplissait aussi un Acte d'amour envers sa patrie martyre mais glorieuse, un Acte de Foi en sa destinée et la pérennité de son génie.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs