Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Krikor ZOHRAB
( 1861 - 1915 )

L'auteur

Krikor ZOHRAB --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 26 juin 1861 à Constantinople (Turquie)

Né dans une famille aisée originaire d'Akn, Krikor Zohrab fait de brillantes études universitaires d’ingénieur et de droit. Il devient un des avocats les plus prestigieux de l'empire ottoman, avant d'être nommé, après 1908, Professeur de droit pénal à la Faculté de Droit de l'Université de Constantinople.

Très jeune, il entre dans la vie publique, et devient représentant à l'Assemblée Nationale Arménienne, participe au mouvement réaliste, prend position, en tant que publiciste, aux débats importants du moment, acquiert une autorité morale incontestable et incontestée. À partir de 1908, en tant que député au Parlement ottoman, il participe à la vie politique du pays, fréquente les responsables arméniens ainsi que les dirigeants turcs, se lie avec les jeunes représentants des autres nationalités de l'Empire, devient l'un des hommes les plus en vue de l'époque.

Épicurien équilibré, il mène une vie mondaine trépidante, observe attentivement la société cosmopolite de la capitale ottomane et acquiert une expérience personnelle très riche qui lui sera une véritable mine littéraire. Dilettante de talent, il parvient, sans vraiment l'avoir cherché, à une position de choix parmi les écrivains de son temps et réalise une œuvre qui, si elle était connue des milieux internationaux, lui aurait assuré une place honorable parmi les grands du réalisme, à côté d'un Maupassant ou d'un Tourgéniev, dont il connaissait et appréciait les écrits. Il aurait pu dire, comme Wilde, que son véritable chef d'œuvre était sa vie, mais ce jugement n'aurait en rien terni son œuvre resté considérable.

Il meurt en 1915, en pleine possession de son talent, victime du génocide perpétré par le Gouvernement jeune-turc.

Extrait de "OEuvres vives de la littérature arménienne" de Krikor Chahinian (cf. Bibliographie ACAM)


Bien que Kirkor Zohrab devint célèbre dans une culture à prééminence mâle absolue, il eut une influence féministe significative par ses écrits, oeuvrant pour la libération de la femme. Nouvelliste prolifique, la plupart de ses œuvres sont regroupées en trois volumes, "Voix de la conscience" (1909), "La Vie comme elle est" (1911), et "Chagrins silencieux" (1911).

Sa première nouvelle d’importance fut "Génération perdue", qui traite des conflits psychologiques et des aspirations de la jeunesse. Ses autres œuvres comprennent des notes littéraires, des impressions de voyages et des mémoires. "Visages familiers" est composé de 17 articles sur les personnalités de son temps. D’après Zohrab lui-même, son "Journal d’un voyageur" est l’expression de sa philosophie de la vie. Cet ouvrage, basé sur sa vie en Europe de 1895 à 1908, fut publié à titre posthume en 1922.

Dernières adresses de K. Zohrab à Constantinople :
- Cabinet : Lajivert han 5 G
- Domicile : Boulevard Ayaz Pacha 77
(Source "Annuaire oriental", 1880-1915, édité à Paris)


Clara ZOHRAB --- Cliquer pour agrandirZohrab avait épousé la belle Clara Yazidjian en 1888. Comme Zohrab, elle était issue d’une famille aisée de la bourgeoisie arménienne. Ils eurent quatre enfants, Dolorès, Hermine, Léon, et Annen.

Après la mort de Zohrab, la famille trouva refuge en Europe. Dolorès épousa Henry Leibmann, un important brasseur américain. Au fil des années, elle a soutenu de nombreuses œuvres charitables et philanthropiques, un programme de bourses académiques à la Columbia University pour des étudiants arméniens, et le Centre d’Information Krikor and Clara Zohrab. Mme Leibman a été honorée de l’ordre de Saint-Nersès Chnorhali par Sa Sainteté Vasken 1er, Patriarche Suprême et Catholicos de tous les Arméniens pour ses contributions religieuses et séculières.

ligne
Livre numéro 1047
Krikor ZOHRAB --- Cliquer pour agrandir La vie comme elle est
Titre : La vie comme elle est / auteur(s) : Krikor ZOHRAB - Nouvelles, traduit de l'arménien par Mireille Besnilian
Editeur : Parenthèses
Année : 2005
Imprimeur/Fabricant : Presse de la Nouvelle Imprimerie Laballery à Clamecy
Description : 23 x 16,5 cm
Collection : Diasporales
Notes : Édition originale en arménien occidental, Arzoumanian éditeur, Istanbul, 1911
Autres auteurs : Mireille BESNILIAN [traducteur] -
Sujets : Nouvelles -- Société cosmopolite d'Istanbul -- XIX-XXe siècles
ISBN : 9782863641262
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 16,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Acteur de la vie mondaine de la cosmopolite Istanbul, Zohrab va enrichir son imaginaire de ses expériences personnelles et son observation minutieuse des milieux bourgeois alimentera son répertoire littéraire. Ce recueil de nouvelles, publié en 1911, s'attache à brosser des portraits sans concession dans un style épuré où l'humour n'est pas absent, la légèreté de ton n'excluant pas l'abord de sujets graves, petits drames ou grandes tragédies. Passionné par les problèmes sociaux, Zohrab construit ses récits autour de destins brisés par l'hypocrisie ou l'injustice, retrouvant dans son œuvre littéraire ses combats d'homme politique. cette œuvre originale, attachante et concise, située dans la Belle Époque levantine, vient témoigner des réalités d'une société disparue.

Les nouvelles de Krikor Zohrab ont été regroupées en trois volumes, "Les Voix de la conscience", "Souffrances muettes" et "La Vie comme elle est", publié en 1911 et traduit ici pour la première fois en français. Le recueil comprend onze nouvelles.


Livre numéro 1048
  La Question Arménienne à la lumière des documents
 
Titre : La Question Arménienne à la lumière des documents / auteur(s) : Krikor ZOHRAB - par Marcel Léart (pseudonyme de Krikor Zohrab)
Editeur : Paris : A. Challamel
Année : 1913
Imprimeur/Fabricant :
Description : 75 p.
Collection :
Notes : Texte en français
Autres auteurs :
Sujets : Question arménienne
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


ligne

  Retour à l'Index des auteurs