Retour à l'Index des Associations culturelles    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Vigilance Arménienne contre le Négationnisme (Collectif VAN).

BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux

ligne

Association culturelle531

Téléphone : Boîte vocale : 09 50 72 33 46
Fax :
Site internet : www.collectifvan.org
E-mail :
Commentaire : L’association n’est affiliée à aucun parti politique et est composée de militants bénévoles.
Le Collectif VAN axe son action suivant deux pôles : le Pôle Vigilance Media & le Pôle Evènementiel. Il utilise ses ressources internes (expertises en communication, en publicité et en évènementiel) ainsi que des apports externes ponctuels.

Le Pôle Vigilance Média a pour charge de préparer :
- une revue de presse quotidienne et internationale - baptisée Veille-Media - concernant les news et évènements liés directement ou indirectement à la problématique du génocide arménien, de son négationnisme, des droits de l’homme et de la protection des minorités en Turquie, ainsi que de l’entrée de cet Etat dans l’Union Européenne ;
- la signalisation de tout programme négationniste (TV, radio, presse écrite, internet, édition, etc.) et la mise en place de ripostes (courriers, pétitions, campagnes de protestation …).

Le Pôle Evènementiel a pour charge de préparer :
- les actions sur le terrain (piquets de protestation, manifestations, débats-conférences, happening culturel, etc…).
 

Déclaration : Création déclarée le 24 septembre 2004
Numéro R.N.A. :
Objet :
Oeuvrer pour la reconnaissance du génocide des Arméniens par l’Etat turc et pour sa reconnaissance par l’ensemble des Etats et par toutes les instances nationales et internationales ; œuvrer pour la reconnaissance de tous les génocides ou crimes contre l’humanité ; lutter contre le négationnisme du génocide des Arméniens et contre tous les négationnismes quelque que soit leur forme ; promouvoir l’enseignement du génocide des Arméniens, de l’histoire, de la culture et de l’art arméniens dans les établissements scolaires et universitaires en France et à l’étranger ; promouvoir l’enseignement du génocide des Arméniens, de l’histoire, de la culture et de l’art arménien dans toutes les publications à vocation pédagogique, historique ou culturelle quel qu’en soit le support, en France et à l’étranger ; en tant que descendants de rescapés du génocide des Arméniens perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman par le gouvernement Jeune-Turc, et qui a fait 1 500 000 victimes arméniennes, défendre les intérets moraux et financiers ainsi que la mémoire et la dignité des victimes de tous les crimes contre l’humanité et tout particulièrement du génocide des Arméniens ; en tant que descendants de rescapés du génocide des Arméniens perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman, et notamment sur l’ensemble du territoire historique arménien, exiger réparations pour les spoliations, préjudices et dommages subis quels qu’ils soient et amener la Turquie à faire son devoir de mémoire pour s’engager sur le chemin d’une possible réconciliation ; soutenir les minorités opprimées, œuvrer pour le respect des droits de l’homme et de la femme partout dans le monde ; lutter pour la justice, l’égalité des droits et le respect de la dignité humaine, combattre toutes les formes d’exclusion, de discrimination fondée sur l’origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse, combattre toutes les formes d’intolérance, combattre le racisme, le négationnisme, l’antisémitisme et la xénophobie ; agir, en exerçant tous les droits reconnus à la partie civile, en ce qui concerne l’apologie des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et des génocides ; assister les victimes de discrimination fondée sur leur origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse et exercer, à ce titre, tous les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne la poursuite des infractions ; œuvrer pour la défense et la promotion du patrimoine, des droits et des intérets humains, territoriaux, culturels, artistiques, médiatiques, juridiques, politiques, sociaux, économiques, financiers, éducatifs et religieux des Arméniens, y compris les Arméniens turquisés ou islamisés, en diaspora, en Arménie, en Turquie, en Azerbaïdjan, en Géorgie, au Proche et au Moyen-Orient ; organiser une stratégie d’action et de réaction autour des points précités ; diffusion d’informations sur tous les points précités, auprès de la société civile, de la classe politique, des organisations gouvernementales et non-gouvernementales, des médias, des communautés scientifiques, religieuses et historiques, en France et dans le monde.
Bureau : Présidente : Séta Papazian (info 12/2009)
Publications :
Membres :
Cotisation :
Historique Journal Officiel :
Déclaration à la sous-préfecture de Boulogne-Billancourt. Ancien titre : VIGILANCE ARMENIENNE CONTRE LE NEGATIONNISME. Nouveau titre : VIGILANCE ARMENIENNE CONTRE LE NEGATIONNISME (COLLECTIF V.A.N.). Nouvel objet : œuvrer pour la reconnaissance du génocide des Arméniens par l’Etat turc et pour sa reconnaissance par l’ensemble des Etats et par toutes les instances nationales et internationales ; œuvrer pour la reconnaissance de tous les génocides ou crimes contre l’humanité ; lutter contre le négationnisme du génocide des Arméniens et contre tous les négationnismes quelque que soit leur forme ; promouvoir l’enseignement du génocide des Arméniens, de l’histoire, de la culture et de l’art arméniens dans les établissements scolaires et universitaires en France et à l’étranger ; promouvoir l’enseignement du génocide des Arméniens, de l’histoire, de la culture et de l’art arménien dans toutes les publications à vocation pédagogique, historique ou culturelle quel qu’en soit le support, en France et à l’étranger ; en tant que descendants de rescapés du génocide des Arméniens perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman par le gouvernement Jeune-Turc, et qui a fait 1 500 000 victimes arméniennes, défendre les intérets moraux et financiers ainsi que la mémoire et la dignité des victimes de tous les crimes contre l’humanité et tout particulièrement du génocide des Arméniens ; en tant que descendants de rescapés du génocide des Arméniens perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman, et notamment sur l’ensemble du territoire historique arménien, exiger réparations pour les spoliations, préjudices et dommages subis quels qu’ils soient et amener la Turquie à faire son devoir de mémoire pour s’engager sur le chemin d’une possible réconciliation ; soutenir les minorités opprimées, œuvrer pour le respect des droits de l’homme et de la femme partout dans le monde ; lutter pour la justice, l’égalité des droits et le respect de la dignité humaine, combattre toutes les formes d’exclusion, de discrimination fondée sur l’origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse, combattre toutes les formes d’intolérance, combattre le racisme, le négationnisme, l’antisémitisme et la xénophobie ; agir, en exerçant tous les droits reconnus à la partie civile, en ce qui concerne l’apologie des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et des génocides ; assister les victimes de discrimination fondée sur leur origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse et exercer, à ce titre, tous les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne la poursuite des infractions ; œuvrer pour la défense et la promotion du patrimoine, des droits et des intérets humains, territoriaux, culturels, artistiques, médiatiques, juridiques, politiques, sociaux, économiques, financiers, éducatifs et religieux des Arméniens, y compris les Arméniens turquisés ou islamisés, en diaspora, en Arménie, en Turquie, en Azerbaïdjan, en Géorgie, au Proche et au Moyen-Orient ; organiser une stratégie d’action et de réaction autour des points précités ; diffusion d’informations sur tous les points précités, auprès de la société civile, de la classe politique, des organisations gouvernementales et non-gouvernementales, des médias, des communautés scientifiques, religieuses et historiques, en France et dans le monde. Siège social : 5, rue de la Pastorale, 92130 Issy-les-Moulineaux. Transféré ; nouvelle adresse : 64, rue de l’Egalité, 92130 Issy-les-Moulineaux. Date de la déclaration : 13 février 2006.
Déclaration à la sous-préfecture de Boulogne-Billancourt. VIGILANCE ARMENIENNE CONTRE LE NEGATIONNISME. Objet : exercer une vigilance permanente contre le négationnisme du Génocide Arménien, et contre tous les négationnismes de crimes contre l’humanité ; travailler à la reconnaissance et à la condamnation par l’Etat turc et les instances internationales du génocide arménien de 1915 et dénoncer tous les génocides ; défendre les intérêts moraux et la mémoire des victimes (et de leurs descendants) de tous les crimes contre l’humanité, et tout particulièrement du génocide arménien ; soutenir les minorités opprimées et le respect des droits de l’homme partout dans le monde ; œuvrer pour la défense et la promotion des droits et des intérêts culturels, artistiques, politiques, sociaux, économiques et éducatifs des Arméniens en diaspora et en Arménie ; organiser une stratégie d’action et de réaction pour relayer et diffuser l’information sur tous les points précités et particulièrement l’information relative au génocide arménien et au négationnisme, et amener la Turquie à entrperendre son devoir de mémoire. Siège social : 5, rue de la Pastorale, 92130 Issy-les-Moulineaux. Date de la déclaration : 24 septembre 2004
Mise à jour : 2011

ligne

    Retour à l'Index des Associations culturelles    Accueil