Retour à l'Index des Eglises apostoliques    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Eglise apostolique arménienne Saint-Grégoire-l’Illuminateur

13, rue Ambroise Paré - 26000 Valence

ligne
159
Consacrée le 27/11/1953
Eglise Apostolique
Prêtre : Père Antranik MALDJIAN
Culte : Messe les jours de fête de saint Grégoire l'Illuminateur et le 15 août, requiem à la mémoire des victimes du bombardement de Valence le 15 août 1944.
Téléphone : 04 75 41 42 57
Fax :
Site internet :
E-mail :
Voir l'image Streetview ci-dessous

Construite grâce à une souscription populaire. Pose de la première pierre le 15 octobre 1951. Consacrée le 27 novembre 1953 par Mgr Sérovpé MANOUKIAN.
Architectes : Jacques KEPENEGUIAN et GARNIER.
Article paru dans la revue Revivre, numéro 1, janvier 1954

INAUGURATION SOLENNELLE DE L'EGLISE ARMÉNIENNE DE VALENCE
La dix-septième église arménienne de France nouvellement construite à Valence, rue Ambroise-Paré, sur l'emplacement d'une salle détruite par les bombardements du 14 aout 1944, fut solennellement inaugurée et bénie le 21 novembre 1953 sous la présidence de Mgr Manoukian, délégué apostolique du Catholicos d'Etchmiadzine pour les diocèses de l’Europe occidentale.
Une foule composée en majeure partie des membres de la communauté arménienne de la Drôme et des départements voisins s'était pressée dans et autour de l'édifice du nouveau sanctuaire. Nombreux étaient aussi les invités de l'Union nationale arménienne de Valence. Parmi les personnalités les plus marquantes citons : M. Perreau Pradier, préfet de la Drôme, accompagné de M. Burgalat, son chef de cabinet ; M. Ch. Sauvajon, député, adjoint au maire ; M. M. Moutet, ancien ministre; M. Vacher, maire de Bourg-lès-Valence; de M. Pinelli, président du Tribunal et de C. Vernet, maire de Valence et le Dr Albert, premier adjoint. On notait encore la présence de M. Guelpa-Kriner, procureur de la République, ainsi que de nombreuses autres personnalités du département, tant arméniennes que françaises. Le Père Babian représentait les fidèles arméniens de l'Eglise catholique romaine, et le pasteur Abrahamian ceux de l'Eglise réformée. L'Eglise réformée de Valence était représentée par le pasteur A. Rouverand.
Parmi les personnalités arméniennes venues spécialement pour la cérémonie citons : M. et Mme Aslanian, de Genève, M. Albert Achdjian, et M. Nubar Hovhannessian, de Paris. M. Achdjian a, à cette occasion, offert à l'Eglise un beau tapis d'Orient.
Le lendemain matin, après la première messe dite par Mgr Manoukian dans la nouvelle église, un vin d'honneur fut servi au foyer du Théâtre municipal où furent prononcés plusieurs discours.
Mgr Manoukian parla le premier pour proclamer que cette église est le symbole de l'amitié franco-arménienne. M. Vernet salua les Arméniens de Valence, qui participent à la vie de leur cité et de leur patrie d'adoption. M. Sauvajon souligna l'esprit de discipline, de correction et de courtoisie des Arméniens de Valence. M. M. Moutet dit son admiration et sa sympathie pour ces Arméniens qui se sont intégrés dans la vie française. M. Perreau Pradier souligna le symbole d'espérance que représente cette chapelle reconstruite.
M. Andonian, président de l'Union nationale arménienne, remercia et félicita tous ceux grâce auxquels l'église de Valence fut bâtie sur «un sol chrétien et libre» dans le ciel de France, « notre douce patrie ».

Mise à jour : 2016

Image StreetView 

ligne

Retour à l'Index des Eglises apostoliques    Accueil