Retour à l'Index des Eglises apostoliques    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Eglise apostolique arménienne Saint-Gabriel Archange

1, rue Dupleix - 38100 Grenoble

ligne
564
Eglise Apostolique
Prêtre : Père Babkèn STEPANYAN
Culte :
Téléphone : 04 76 00 95 50
Fax :
Site internet :
E-mail :
Voir l'image Streetview ci-dessous

Vue extérieure --- Cliquer pour agrandir
Vue extérieure


La communauté arménienne de Grenoble était nombreuse, ce dimanche 11 janvier 2009, à se presser dans l'église Saint-Augustin, une église de quartier où était célébrée la messe arménienne de Noël, avec quelques jours de retard sur le 6 janvier.
L'archimandrite Garabed Harutyunyan, Haïre Sourpe (Révérend père) de Charvieu-Chavagneux (Isère), officiait pour la première fois dans le bâtiment appartenant enfin au diocèse arménien. N'utilisant plus beaucoup ce lieu de culte d'architecture très moderne en forme d'arche construit dans les années 1960, le diocèse catholique de Grenoble le lui a vendu le 17 novembre 2008 pour un prix préférentiel.
L'acquisition fixée à 450 000 € n'a pu être réalisée qu'avec le concours financier de nombreux donateurs et de mécènes. Parmi eux, les trois frères Bahadourian de Lyon ont pris en charge le tiers de la somme et le plus jeune, Serge, présent avec sa famille ce dimanche, témoignait de sa motivation. Si son père, Djibraël, a été le donateur ayant permis l'édification de l'église Sourp Nichan de Charvieu, il a, quant à lui, fait un vœu lorsqu'il a été hospitalisé en urgence à Grenoble, il y a une vingtaine d'années, pour une pancréatite dont l'issue semblait fatale. Guéri, il a souhaité aider la communauté arménienne de la ville de Stendhal en lui permettant d'acquérir ce lieu de culte et également de culture. C'est aussi en souvenir de leur père que l'église prendra le nom de Saint-Gabriel. Même si la consécration ne pourra avoir lieu qu'après l'installation de l'autel propre au rite apostolique arménien (dont le projet est à l'étude chez plusieurs architectes), cet édifice très spacieux avec ses annexes est déjà le point de ralliement de la communauté, jusqu'à aujourd'hui essentiellement tournée vers la Maison de la culture du cours de la Libération.
Le père Sandjian, prêtre retraité de l'Eglise catholique, a beaucoup oeuvré pour le rapprochement entre la communauté arménienne et les catholiques français de Grenoble qui ont ainsi pu découvrir et apprécier la richesse du rite apostolique.
Les fidèles catholiques ont d'ailleurs assisté à l'office célébré par leur prêtre à 9h dans la chapelle attenante qui a été mise à leur disposition par les Arméniens, comme eux-mêmes en avaient auparavant bénéficié. Selon Bedros Agopian, président du Conseil paroissial, investi depuis l'origine dans ce projet, les implications seront nombreuses et permettront une nouvelle mobilisation des Arméniens. Il a surtout insisté sur l'énergie et la détermination du père Harutyunyan, responsable de cette église, qui n'a jamais douté de l'aboutissement de ce projet, considéré par certains comme un peu irréaliste. Ce dernier, qui officie aussi à Vienne, a évoqué de façon émouvante l'aide de Dieu, qu'il n'a pas sollicité en vain, pour parvenir à sa concrétisation en ce jour où étaient célébrées à la fois la Nativité et l'Epiphanie.

Une équipe de télévision était présente et retransmettra cet événement le 1er mars 2009 lors de l'émission «Foi et tradition des chrétiens orientaux» à 9h30 sur France2.

Rose-Marie Frangulian-Le Priol, France-Arménie, numéro 333, du 1er au 15 février 2009


Faisant partie du diocèse arménien depuis janvier 2009, l'église Saint-Augustin de Grenoble n'avait pu être consacrée car l'autel propre au rite apostolique n'était pas encore installé. Depuis ledimanche 30 septembre, c'est chose faite. Mgr Norvan Zakarian, primat du diocèse apostolique de France, a célébré la liturgie aux côtés du Révérend père Garabed Harutyunyan, vicaire de la région Rhône-Alpes et du père Babken Stépanyan, prêtre de la paroisse de Grenoble. La vaste église de plus de 700 places étant pleine, la foule assistait à l'office à l'extérieur. Après deux heures de consécration et deux heures de liturgie, un apéritif dinatoire était offert sur le parvis. On notait la présence de Mgr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble, ainsi que celle de Michel Destot, maire de la ville de Stendhal, et de Jean-Claude Perrin, conseiller général. Racheté au diocèse catholique en 2008 pour une somme de 450 000 euros, le bâtiment a été financé grâce aux dons des fidèles et en particulier de la famille Bahadourian — Armand, Serge et Arthur — qui a pris en charge le tiers du prix. C'est en souvenir de leur père, Djibraël, que l'église porte le nom d'Archange Gabriel. Après 80 ans d'attente, la paroisse arménienne de Grenoble, qui a pour président du conseil Bédros Agobian, est enfin dotée d'une église.

Zmrouthe Aubozian, France-Arménie, numéro 391, novembre 2012

Mise à jour : 2012

Image StreetView 

ligne

Retour à l'Index des Eglises apostoliques    Accueil