ACAM - Contacts arméniens - Bouc-Bel-Air - Rond-Point Henri Verneuil      Retour à l'Index des Lieux    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Rond-Point Henri Verneuil

13320 Bouc-Bel-Air

ligne
896
Inauguration le 27 juin 2015

Rond-Point Henri Verneuil --- Cliquer pour agrandir
Rond-Point Henri Verneuil
Patrick Malakian entouré de sa soeur Sophie et de ses proches, à l'inauguration le 27 juin 2015 du rond point Henri Verneuil à Bouc-Bel-Air dans le sud de la France --- Cliquer pour agrandir
Patrick Malakian entouré de sa soeur Sophie et de ses proches, à l'inauguration le 27 juin 2015 du rond point Henri Verneuil à Bouc-Bel-Air dans le sud de la France


Dans le cadre des évènements dédiés au centenaire du Génocide Arménien, la Mairie de Bouc Bel Air a décidé de nommer le rond-point qui se trouve à l'entrée de la ville au nom d'Henri Verneuil (né Achod Malakian). L'inauguration solenelle du rond-point a eu lieu le 27 juin avec la participation du Maire de Bouc Bel Air Richard Mallié, de l'épouse d'Henri Verneuil et des familles de leurs enfants Sophie et Patrick Malakian, des représentants du clergé et de la communauté arménienne, ainsi que des journalistes.

Dans son discours, le Maire Richard Mallié a noté que 100 ans ont passé depuis le plus grand crime commis par la Turquie ottomane, le Génocide Arménien, mais la Turquie et l'ensemble de la communauté internationale ne l'ont pas encore reconnu. Cependant, nombreux sont les personnes qui en ont conscience, notamment les artistes qui par leur art essaient de condamner encore une fois la Turquie et d'appeler à la reconnaissance du génocide commis contre le peuple arménien. Le cinéaste Henri Verneuil en faisait partie. Il a transmis à travers le langage cinématographique ce qui ne pouvait peut-être pas être transmis à travers les discours ou les films documentaire.

La fille d'Henri Verneuil Sophie Malakian a noté dans son discours de remerciement que dans les films "Mayrig" et "588, rue du Paradis" qui décrivent l'histoire de sa famille, son père a pu faire une vive description véridique de l'état des survivants du Génocide Arménien réfugiés à Marseille. Ces films ont ému le monde entier et ont présenté la volonté des immigrés arméniens de vaincre la mort et toutes les difficultés.

Mise à jour : 2016

ligne

    Retour à l'Index des Lieux    Accueil