ACAM - Pratique - Identite - Prenoms   Sommaire Pratique    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Pratique - Identité
Prénoms arméniens

ligne
C'est au moment du baptême que l'enfant reçoit son prénom
Ci-dessous un choix de prénoms arméniens.
Prénoms féminins
Prénoms masculins

Le livre de Monique Ekmékdjian, "Les Prénoms arméniens" contient beaucoup plus de prénoms, avec indication de la prononciation en arménien oriental, et cite les personnalités ayant porté un prénom donné, avec indication historique ou littéraire. Voir également ci-dessous la préface de Jean-Pierre Mahé, qui donne des indications générales sur la construction et l'origine des prénoms arméniens.

ligne

Prénoms féminins
AchkhènePierre de couleur bleue/noire
Aghavnie"Colombe"
Aïda
AlicePrénom français, emprunté par les Arméniens de Cilicie
AnahideDéesse de la mythologie arménienne, "Mère des Cieux"
Ankinée"Inestimable, rare, sans prix"
Annie
Anouche"Douce, lumineuse et parfumée" ; origine iranienne
Antarame"Inmarcescible", nom d'un efleur du Paradis
AraxieDérivé du nom du plus grand fleuve arménien, l'Araxe
Archalouïsse"Aurore"
Ardémisse"Artémis" ; origine grecque, sœur d'Apollon et fille de Zeus, déesse de la lumière, de la lune et de l'eau
AréknazeVient de "arek", soleil, et "nazane", gracieux
ArménouhieFéminin d'Armen, abrévation d'Armenag, nom donné au peuple arménien
ArminéeUne des formes féminines d'Armen
AroussiakNom de la planète Vénus, astre du matin
ArpieFéminin d'Arpiar, vient de "arpi", soleil
Arpinée Féminin d'Arpiar, vient de "arpi", soleil
Asdghik
AzadouhieFéminin d'Azad, nom ancien d'origine iranienne, "Libre"
AzkanoucheVient de "azk", nation, et de "anouche", douce
AzniveVient de "azn", noble
Baïdzarz"Brillante, claire" ; équivalent français : Claire
BerdjouhieFéminin de "berdj", Eloquent, glorieux, élégant
ChakéePrénom récent, probablement d'origine turque
ChenorhikFéminin de "Chenorkh", vient de "chenorh", grâce
Choghagate
ChoghèrePluriel de "chogh", rayon de lumière ; plus souvent "Choghig"
ChouchaneNom de fleur, le lis
Christinée
DikranouhieFéminin de Dikran ; origine iranienne, vient de "tigra", flèche, et de "rana", qui se bat
DirouhieVient de "dèr", maître, s'emploie également pour "Notre Dame"
Dziadzane
DzovigVient de "dzov", mer
DzovinarVient de "dzovian", lacustre, "Lumière du lac"
Elise
Endza"Offrande, cadeau"; prénom du XIXe siècle, à Constantinople
Gadarinée
Garinée"Gracieuse"
Goussinée
HaîganoucheVient de "haïg", ancêtre mythique des Arméniens, et de "anouche", douce
Haîgouhie Féminin de "haïg", ancêtre mythique des Arméniens
HamesdouhieVient de "hamesde", modeste
HassmigNom de fleur, le jasmin
HéghinéeEquivalent français : Hélène
Heranouche
Herminée"Hermine"
HourieOrigine persane, vient de "hour", feu
HripsiméeOrigine grecque
Ismadouhie
Isgouhie"Véritable" ; un des noms médiévaux de la Sainte Vierge
Kayianée
Kéghanouche Vient de "kègh", belle, et de "anouche", douce ou fille, "Belle fille" ; prénom apparu au XXe siècle
KnarInstrument d emusique, la lyre
Kohar"Bijou, joyau"
Loussazine
Loussapère
LoussineVient de "loussine", la Lune
Loussvarte
Maîda
MaîranoucheVient de "maïr", mère, et de "anouche", douce
MakrouhieVient de "makour", pure
ManouchagNom de fleur, la violette ; équivalent français, "Violette"
MaraleOrigine turque, vient de "marale", biche ou gazelle, au sens de : gracieuse
Marie
Markaride"Perle" ; équivalent français : "Marguerite"
MélinéeOrigine grecque
NayiriAncien nom d'Arménie
NazélieVient de "naz", charme ; "Gracieuse"
Negdar
NevarteVient de "nèr", nouveau, et de "varte", rose
Nevère"Cadeau"
NoëmieOrigine hébraïque, "Ma grâce"
Nora
Ovsanna Origine hébraïque, "Hosanna", acclamation du jour des Rameaux
ParantzèmeOrigine iranienne, "Farangis"
Pergrouhie
Salpie
SantoukhdeOrigine iranienne, "Fille"
SaténigVient de "sat", ambre
SerpouhieVient de "sourp", saint
SétaFéminin de "Cid", seigneur ; "Grande dame", prénom apparu au XIXe siècle
SévaneNom d'unlac d'Arménie
SiranoucheVient de "sèr", amour, et de "anouche", douce ou fille
SirarpieVient de "sèr", amour, et de "arpi", soleil ou éther
SirvarteVient de "sèr", amour, et de "varte", rose
Sona"Grande, mince, élancée
SossieFéminIn de"Sos", nom d'arbre, platane
Takouhie"Reine"
Talare
TalineVille d'Arménie, prénom moderne
TamareOrigine hébraïque ; vient de "tamar", palmier dattier
Techkhouhie"Reine"
Tzoghig
TzolinéeFéminin de Tzolag, vient de "tso", éclat, et de "agn", œil ; "Regard brillant"
Vanouhie
VarsénigVient de "var", natte, tresse de cheveux, et du suffixediminutif "-ig"
VartitèreVient de "varte", rose, et de "titère", papillon, ici pétale "Pétale de rose"
VartouhieVient de "varte", rose, et du suffixe féminin "-ouhie"
Vérgine"Virginale", Equivalent français : Virginie
VéhanoucheVient de "véh", grand, sublime, et de "anouche", douce ; prénom apparu au XXe siècle
Vérkine"Virginale", Equivalent français : Virginie
Yéranouhie"Bienheureuse, Equivalent français : Félicité
YéghissapèteOrigine biblique : Ilisabeth
Yévkinée"Bien née", Equivalent français : Eugénie
ZabèleEquivalent français : Isabelle
Zarmouhie"Cousine" ; prénom utilisé au XIXe siècle à Constantinople
ZarouhieOrigine iranienne, vient de "zar", or, et du suffixe féminin "-ouhie"
Zépioure"Zéphyr"
Zevarte"Riante, gaie, joyeuse"

Prénoms masculins
AchodOrigine hébraïque
AdomPrénom très ancien
AnouchavanOrigine iranienne : "immortel"
Antranik"Premier né"
AraAncien nom mythologique, Dieu du Printemps. Dieu de la Guerre
Arakel"Apôtre"
Aram"Magnificence, éminence"
Aramayiss
Ararat Massif volcanique d'Arménie
ArchagOrigine iranienne, vient de "arsa", ours ; "Arsène"
Ardachès"Au règne conforme à la loi" ; équivalent "Artaxias"
ArdagPrénom dérivé du parthe Artak, vient de "artar", honnête, juste
ArdavazdVient de "artar", honnête, juste
ArdèmeVient du grec "Artémon", sain
Arék"Soleil", symbole de vie
ArménAbrégé de "Armenag", nom donné au peuple arménien
ArménakNom donné au peuple arménien
ArpiareVient de "arpi", soleil, feu du ciel, lumière
AsdvadzadourVient de "asdvad", Dieu, et de "dour", don : "Dieudonné", Théodore
Assadour Abrégé de Asdvadzadour (ci-dessus), vient de "asdvad", Dieu, et de "dour", don : "Dieudonné", "Théodore"
Avédis"Bonne nouvelle", "Annonciation"
AzadNom ancien d'origine iranienne, "Libre"
BadrigEquivalent français : Patrick
Barkève"Don, cadeau"
BédrosOrigine grecque ; "Pierre"
Berdj"Eloquent, glorieux, élégant"
BoghosOrigine grecque "Petit" : Paul
Calouste"Venue, arrivée" (la Pentecôte)
ChahanOrigine perse, abrégé de "Chananchah", Roi des rois
Chahén"Faucon royal"
Chant"Eclair", prénom apparu au XIXe siècle
ChavarcheOrigine iranienne, vient de "sèv", noir, et de "arsan", cheval : "Cheval noir"
ChenorhkVient de "chenorh", grâce
ChiragRégiond'Arménie
Dadjad
DaronNom d'une province d'Arménie historique, région de la ville de Mouch ; prénom apparu au XXe siècle
DatèveVient du nom du monastère de Datèv
DertadeVient de "Tir", Dieu de l'écriture, "Don de Tir", équivalent français "Tiridate"
DikranOrigine iranienne, vient de "tigra", flèche, et de "rana", qui se bat
DiranOrigine iranienne, vient de "Dèr", Dieu le Père
Dork
Dzadour
Dzovassar
Edgar
Edouard
Gaîdzag"Foudre, éclair"
Garabed"Porteur de nouvelles" (désigne Saint-Jean le Précurseur, le Baptiste)
GarbisOrigine grecque (abrégé de "polycarpe", qui porte beaucoup de fruits)
GhévonteOrigine grecque "léon", lion ; équivalent français Léonce
GomidasOrigine grecque "aux longs cheveux"
Gorioune"Lionceau"
HagopEquivalent français : Jacques
HaîgPatriarche descendant de Noé, premier chef des Arméniens
Haîgachène
HaîgazVient de "Haïg", et de "azn", race, origine ; "de la race de Haïg"
HamazasbOrigine iranienne, vient de "hamaza", groupe, et de aspa", cheval ; équivalent français : Philippe
Hampartzoum"Ascension"
Haroutioun"Résurrection"
HemayagVient de "hemaïel", charmer, séduire
HeratchVient de "hour", feu, et de "atchk", œil "Au regard ardent"
HovhannèsEquivalent français : Jean
HovsepEquivalent français, Joseph
HerantVient de "hour", feu et de"ant", chant ; équivalentfrançais, Oronte
Herayr
Jiraîr Vient de "jir", vif, fort, et de "aïr", homme, "Homme vigoureux ; équivalent français, Gérard
Karékine
Karnig"Agneau de lait", doux, humble
KéghamVient de "khègh", beau ; équivalent français: Jean
Kérovpé
Kévork
Khajag
KhatchadourVient de "khatch": croix et "dour": donner; "Don de la Croix de Dieu" ; équivalent français : Christian
KhatchikDiminutif de Khatchadour ; équivalent français : Christian
KhorènOrigine iranienne ; vient de "khor", soleil, et du diminutif "-en", "Petit soleil"
KhossroveOrigine iranienne : "Bonne nouvelle"
KourkènOrigine iranienne ; vient de "gurg", loup "Courageux comme un loup"
KrikorOrigine grecque : "éveillé" ; équivalent français : Grégoire
Kude
LévonOrigine grecque : lion ; équivalent français : Léon
MagarOrigine grecque ; vient de "makarios", bienheureux ; équivalent français : Macaire
MamigonProbablement du nom d'un chef de tribu du Caucase
Mampré
Manoug"Enfant"
MardirosOrigine grecque, martyre, témoin ; équivalent français : Martin
MassisNom arménien de l'Ararat, "Haute cime"
MeguerditchVient de "meguerdel", baptiser ; équivalent français : Baptiste
MéhroujanOrigine perse, vient de "mihr", soleil
MelkonNom d'un des trois Rois mages, Melkon (Melchior), Kaspar (Gaspard) et Baghdassar (Balthazar)
MesrobOrigine inconnue
Mihran Origine perse, vient de "mihr", soleil
MouchèghePrénom très ancien, vient de Mursili, roi hittite au IIe millénaire avant J.-C.
MouradeOrigine arabe, vient de "mouraz", voeu, désir
MovsèsOrigine hébraïque, "Sauvé des eaux" ; équivalent français, Moïse
Nahabed"Chef de tribu"
NarèkNom du monastère Saint-Grégoire, au sud du Lac de Van
NazarethOrigine hébraïque, "fleuri"
Nechan"Signe, marque" (le signe de la Croix)
NersèsOrigine indienne ; vient de "Nerceh", mâle, et de "sanha", mot
NoraîrVient de "nor", nouveau, et de "aïr", homme
Norvan
NoubarOrigine iranienne, vient de "nav", nouveau, et de "bar", fruit
Nourhan
Ochagan
OnnikDérivé de Hovannès, Jean
Pabkèn Origine iraniene, vient de "pap", père
Panos
ParamazApparenté à l'iranien "farramuz", gouverneur
Parène
PuzanteOrigine iranienne
RaffiOrigine arabe, veint de "rafi", de haut rang, personnlité
RoupènOrigine hébraïque, vient de "ra", voir, et de "ben", fils
SahakOrigine hébraïque "rirers, joies" ; équivalent français, Isaac
SarkisOrigine iranienne, "arc-en-ciel" ; équivalent français, Serge
Sérovpé
Sipan
SourènOrigine parthe, vient de "sura", puissant
StépanOrigine grecque, vient de "stepanos", couronne ; équivalent français : Stéphane
Tatéos
TigraneVoir Dikran
TorkomAncien Testament, arrière-petit-fils deNoé
TorosOrigine grecque, vient de "Theodoros", don de Dieu ; équivalent français, Théodore, Dieudonné
VagharchakOrigineiraninne, vient de "vagh", fort, et de "artch", ours ; équivalent français : Vologèse
VaghinakOrigine inconnue
VahakenDieu de la mythologie arménienne, équivalent de Hercule
Vahéorigine iranienne, vient de "vahyah", le meilleur
VahramOrigine iraninne, vient de baran", pluie
Vanig"Petit bourg"
Varak
Varoujan"Oiseau mâle"
VartanOrigine inconnue
Vartavar
VartkèsVent de "varte", rose, et de "kes", cheveu
Varzatade
VaskènOrigine iranienne, vient de "vazaya", grenouille, et du suffixe "-en"
VikènVient de "vinco", vaincre" ; équivalent français : Victor
YéghichéEquivalent français : Elisée
YérvanteOrigine perse, vient de "arvand", courageux, alerte : équivalent français, Oronte
YétvarteEquivalent français : Edouard
YéznigVient de "yez", bœuf ; ici, jeune taureau
Zadig"Pâques" ; équivalent français : Pascal
ZaréhOrigine iranienne
ZavènOrigine iranienne, vient de "zaw", aide
ZohrabVient de "zoh", victime, dévoué

Bibliographie, construction des Prénoms

Préface de Jean-Pierre Mahé au livre de Monique Ekmékdjian, "Les Prénoms arméniens"

Dans le renouveau que connaît actuellement la diaspora arménienne, les jeunes parents résidant en France et dans les pays francophones souhaitent de plus en plus souvent donner à leurs enfants des prénoms arméniens. Malheureusement les calendriers ou les listes de saints qu'ils peuvent se procurer en langue française ne leur sont d'aucun secours, car les prénoms arméniens en sont totalement absents. Par ailleurs, on hésite parfois à reprendre un prénom en usage dans la famille, sans savoir quel saint ou quelle personne illustre l'a porté ; ou encore, on voudrait avoir un choix un peu plus varié.

C'est à ce besoin purement pratique que répond ce livre consacré aux prénoms arméniens élaboré par Monique Ekmekdjian. Dépouillant principalement le Dictionnaire des noms de personnes, de Hratchia Adjarian, l'auteur a choisi quatre cents prénoms qu'elle présente en indiquant pour chacun d'eux le genre, l'étymologie (si elle est connue), l'équivalent français (s'il existe) et, enfin, quelques personnes illustres, jadis ou naguère, ayant porté ce nom.

L'origine des prénoms arméniens est très variée: certains semblent pré-arméniens, comme Mouchegh qui est sans doute d'origine hourite; d'autres sont proprement arméniens, comme Barkev, Dirair, etc.; d'autres encore sont emprunt&s aux langues iraniennes comme Garen, Dikran, etc., au syriaque comme Apkar ou Archam, au grec comme Ghevont, Kevork, etc., au latin, comme Silva ou Zabèle et, évidemment, à l'hébreu par l'intermédiaire de la bible comme Hagop, Tamare, etc.

Les prénoms féminins sont souvent tirés des prénoms masculins soit par composition (par exemple Khosrovanouche, "Douce de Khosrov") ou par dérivation, à l'aide du suffixe -ouhie (par exemple Dikranouhie, d'après Dikran).

L'église arménienne ayant conservé un calendrier mobile en fonction de la fête de Pâques, les jours des différentes fêtes des saints ne sont pas fixes mais varient selon les années. On connaîtra les dates en consultant le calendrier publié annuellement par l'Eglise.

Tout choix est personnel et certains s'étonneront peut-être de telle ou telle absence, telle ou telle omission. II faut remarquer, à ce propos, que l'auteur a omis volontairement la plupart des diminutifs ou des formes dérivées. De plus, il lui était impossible d'être exhaustive, aussi bien dans le choix des prénoms que dans celui des personnes historiques mentionnées, sous peine d'écrire non plus un simple guide, mais un long ouvrage savant. Ce livre peut en outre éclairer l'origine de beaucoup de noms de famille arméniens dérivés d'un prénom ou d'un diminutif à l'aide du suffixe -ian. Supplantant le suffixe de collectif -ouni, caractéristique du nom des familles princières médiévales, -ian a la même valeur de collectivité. Ainsi, de même que les Archagouni sont les descendants d'Archag, les Pakradouni les descendants de Pakrad, etc., les Hagopian sont les descendants de Hagop, les Bedrossian ceux de Bedros, les Bedikian ou les Bedoyan ceux de Bedig ou de Bedo, diminutifs de Bedros; les Der Margossian ceux de Dom Margos (si l'ancêtre était prêtre), etc. L'habitude de dériver un nom de famille au pluriel ou du collectif d'un prénom se rencontre aussi dans d'autres langues. Par exemple, en italien, Luciani, "les Lucien" ou en Anglais, Matthews, "les Mathieu", etc.

Utilisé dès le Moyen Age avec des noms communs (par exemple Nakhararian "les nakharars", c'est-à-dire les grands seigneurs arméniens), le suffixe -ian fut aussi étendu à l'époque moderne et contemporaine à des noms de profession, pour former des noms de famille comme Nergararian, "les teinturiers", Vosgueritchian, "les orfèvres" (ou leurs équivalents turcs Boyadjian et Kouyoumdjian). D'autres noms de famille dérivent des noms de lieu avec le suffixe arménien -tsi,comme Djahouktsian, "ceux de Djahouk" ou le suffixe turc -li, Ourfalian, "ceux d'Ourfa". Enfin, certains noms dérivent de sobriquets, par exemple Sevhounkian (ou son équivalent turc Karakachian), "les sourcils noirs".

  • La transcription donnée en premier lieu reflète la prononciation de l'arménien occidental, majoritaire en diaspora (par exemple, Dadjad et non Tatchat, Dibran et non Tibran). Cette transcription est suivie de la prononciation orientale contemporaine du prénom, qui ne coïncide pas toujours avec la prononciation classique (par exemple, Tibran et non Tigran) .
  • Pour respecter l'usage graphique du français, les prénoms féminins ont été, le plus souvent, pourvus d'un "e", final (par exemple, Sirarpie et non Sirarpi, Anouche et non Anouch).
  • En revanche, les prénoms masculins n'ont pas d'"e", final, mais la dernière consonne doit toujours être prononcée (par exemple, Ichkhan avec "n" et non "a" nasalisé, Achod avec "d" effectivement prononcé). Il faut aussi prononcer toutes les consonnes intérieures, aussi bien dans les prénoms féminins que masculins (par exemple, Andon et Antarame, avec un "n" effectivement prononcé après le "a" initial).
Tel qu'il est, sans prétention d'exhaustivité, cet ouvrage est une initiative utile qui répond à une nécessité ressentie par beaucoup. II sera sans doute loisible de le compléter à l'usage, si le besoin s'en fait jour. En tout cas, sachons gré à l'auteur d'avoir réalisé ce travail.
Jean-Pierre Mahé

    Sommaire Pratique    Accueil