Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Yaïr AURON
( n. 1945 )

L'auteur

Yaïr AURON --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 30 avril 1945

Israélien, Historien. - Professeur, Democracy studies, Department of sociology, political science and communication, the Open university, Tel-Aviv (1999-2013).

Chercheur et enseignant israélien, Yaïr Auron est spécialiste des génocides, du judaïsme contemporain et des relations israélo-palestiniennes.
Il enseigne depuis de nombreuses années en Israël et a publié plus d’une trentaine d’ouvrages disponibles en hébreu, en français, en anglais, en allemand, en arménien et en russe sur le génocide, son enseignement, et l’impact de l’Holocauste sur l’identité juive tant en Israël qu’en Europe.
Il vit à Neveh Shalom – Vahat el Salam, l’unique communauté judéo-arabe d’Israël.
Il y a créé un jardin des Justes : le jardin des « Sauveteurs Internationaux ».

ligne
Livre numéro 2222
Yaïr AURON --- Cliquer pour agrandir Sauveurs et combattants - La famille Aznavour et « L’affiche rouge »
Titre : Sauveurs et combattants - La famille Aznavour et « L’affiche rouge » / auteur(s) : Yaïr AURON - Compassion et héroïsme à Paris sous l’Occupation nazie
Editeur : SIGEST
Année : 2016
Imprimeur/Fabricant : En Union euopéenne
Description : 15 x 21 cm. 148 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes : Traduit de l'hébreu par Shaï Sendik
Autres auteurs : Charles AZNAVOUR [préfacier] -
Sujets : Seconde Guerre mondiale -- Résistance -- Aznavour
ISBN : 9782917329894
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 17,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Yaïr Auron étudie depuis des décennies les relations — qui lui sont chères — entre les Juifs et les Arméniens, d’autant plus qu’à ce jour l’État d’Israël ne reconnait pas le génocide des Arméniens.
Écrit au cours de l’année 2015, avant les commémorations du centenaire du génocide, cet ouvrage nous ramène à la période de la France occupée, où il relate l’épopée de la famille Aznavourian.
Charles Aznavour dans sa préface souligne :
« Ce que nous avons fait, pendant l’Occupation, nous semblait être la chose la plus naturelle du monde, au point que petit à petit nous avons fini par oublier l’engagement de nos parents, jusqu’au jour où Yaïr Auron est venu nous en parler. »
Et d’ajouter :
Yaïr est un homme bon, un saint homme. En écrivant cet ouvrage, il nous a révélés à nous-même, il est entré dans l’histoire des Arméniens et n’en sortira plus. D’une certaine manière, il devient à son tour ce que les Juifs nomment un « Juste ».
Charles Aznavour

ligne

  Retour à l'Index des auteurs