Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Roland BAREILLES
( n. 1921 )

L'auteur

 
Naissance en 1921 à Istanbul (Turquie).

Petit-fils de l'orientaliste Bertrand Bareilles dont il a publié les notes, Roland Bareilles a fait ses études en France. En 1950, il part pour Bagdad, où il sera le directeur d'un important groupe pétrolier (30 ans chez Total). Bon connaisseur du Proche-Orient, il a été à partir de 1980 conseiller en commerce extérieur de la France. Roland Bareilles est membre du bureau des Amitiés franco-irakiennes et fut président-fondateur de Association Franco-Irakienne de coopération Economique (AFICE).

ligne
Livre numéro 68
Roland BAREILLES --- Cliquer pour agrandir Crépuscule ottoman : 1875-1933 : Un Français chez le dernier grand sultan
Titre : Crépuscule ottoman : 1875-1933 : Un Français chez le dernier grand sultan / auteur(s) : Roland BAREILLES - Préface Alain Decaux
Editeur : Privat
Année : 2002
Imprimeur/Fabricant : 53-Bonchamp-lès-Laval : Impr Barnéoud
Description : 366 pages, illustrations, couv ill. en couleur, 24 cm
Collection : Bibliothèque historique Privat
Notes : Bibliographie p. 357-362, Index
Autres auteurs :
Sujets : Français - Empire Ottoman - 1970-1914 - Biographies - Turquie - 1900-1945
ISBN : 9782708956117
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 24,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Le Crépuscule ottoman par Roland Bareilles est un imposant ouvrage de 370 pages, fort bien documenté et présenté. Il constitue une mise en forme des cahiers et notes de Bertrand Bareilles, grand-père de l'auteur et jeune enseignant gascon qui se voit confier l'instruction du fils aîné d'Habdul Hamid. Il nous livre, au travers de notes inédites à ce jour, des anecdotes sur la vie à la cour et la personnalité du Sultan Rouge. Dix années de minutieuses recherches ont permis de mettre à jour un personnage étonnant : derrière l'aimable professeur, le paisible helléniste, byzantinologue et turcologue, il y avait le lutteur fougueux et passionné prêt à se jeter dans toutes les aventures. De fait, pendant les vingt-cinq dernières années du règne d'Abdul Hamid, il s'est trouvé mêlé de près ou de loin, comme témoin et parfois comme acteur, aux rivalités, aux intrigues et aux tragédies qui ont marqué le régime impérial. Il ne lui avait pas suffi de fréquenter les chefs clandestins des révolutionnaires Jeunes-Turcs, de se lier d'amitié avec les princes impériaux en disgrâce, de prendre fait et cause pour les Arméniens en détresse suite aux massacres terribles de 1895-96, il voulut aussi disputer la concession des pétroles d'Irak à l'Allemagne et à la Grande-Bretagne ! C'est dans un style très relevé, parfois mondain mais jamais naïf que cet ouvrage nous fait pénétrer dans le cercle intime de ceux qui ont dominé l'Empire ottoman à la fin du dix-neuvième siècle. Le Crépuscule ottoman vaut autant par le nombre incalculable d’anecdotes sur la vie de la cour que le regard neutre et visionnaire de cet humaniste que fut Bertrand Bareilles. Un livre à ne pas recommander uniquement aux passionnés d’histoire.

Patrice Kodochian, France-Arménie, numéro 233, Juin 2002


ligne

  Retour à l'Index des auteurs