Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Elisabeth BAUER-MANNDORFF
( n. 1948 )

L'auteur

 
Naissance en 1948 à Graz (Autriche).

Elisabeth Bauer a grandi à Vienne où elle réside toujours. Etudes de l'histoire et de la culture arméniennes au monastère mekhitariste de Vienne et à l'Université d'Erivan. Elle prépare actuellement un doctorat après avoir publié nombre de communications importantes sur l'Arménie dans des périodiques de langues allemande, française et anglaise. Série de conférences sur la culture et l'histoire arméniennes dans diverses écoles supérieures et professionnelles d'Autriche ainsi qu'à l'Université populaire de Vienne. Correspondante pour l'ensemble des pays de langue germanique, elle collabore à l'Encyclopédie arménienne actuellement en voie de publication par les soins de l'Académie des sciences d'Erivan.
[info 1977]

ligne
Livre numéro 79
Elisabeth BAUER-MANNDORFF --- Cliquer pour agrandir Arménie, son histoire et son présent
 
Titre : Arménie, son histoire et son présent / auteur(s) : Elisabeth BAUER-MANNDORFF - photographies de Jacob Schmidheiny , traduit par Albert Cavin
Editeur : Bibliothèque des arts
Année : 1977
Imprimeur/Fabricant : imprimé en Suisse
Description : 180 p. ill., illustrations en noir et en couleurs , 30 cm
Collection :
Notes : Index
Autres auteurs :
Sujets : Aménie -- Histoire
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Les informations sur l'Arménie ont fait défaut jusqu'ici alors même que l'Europe lui est redevable d'une émulation culturelle non négligeable. Dès la préhistoire, elle fut l'un des berceaux de la civilisation: travail du bronze, découverte du fer, pays d'origine du vin, de la bière et de bien des fruits dont on ne sait même plus d'où ils viennent. Des siècles avant l'ère chrétienne, les régions arméniennes connaissaient un développement économique, artistique, et des traditions populaires qui ont rayonné sur les cultures égyptienne, grecque et romaine tant au niveau de la matière que de l'esprit, ce qui oblige à réviser l'opinion des priorités dans les problèmes de civilisation.
Bien des pages demeurées vierges en maints chapitres de l'histoire de l'Occident ont pu être remplies d'informations séduisantes provenant de l'histoire arménienne. Tête de pont entre l'Orient et l'Occident, l'Arménie a communiqué sa civilisation à l'Asie comme à l'Europe et su l'acclimater de part et d'autre.
Un pays aussi florissant ne pouvait qu'exciter la jalousie de ses voisins et devenir la victime de leurs convoitises: Romains, Parthes, Perses sassanides, Byzantins, Arabes, Seldjoukides, Mongols, Tartares, Mamelouks et enfin Turcs, tous s'y sont attaqués et l'ont dévasté, mais sans parvenir à le dépouiller de son héritage spirituel. Tandis que des empires autrement importants sont oubliés, que des peuples bien plus nombreux ont cédé à la pression d'idéologies étrangères, l'Arménie a maintenu et renouvelé sa propre culture, avec une prévoyance digne d'admiration et un courage rompu à tous les sacrifices.
Premier Etat chrétien du monde, chronologiquement parlant, l'Arménie a été pendant des siècles le rempart invincible protégeant l'Occident contre les assauts de l'Islam; alliée fidèle des Croisés, elle a joué un rôle capital dans la libération de la Terre Sainte. Des contacts étroits et des mariages ont largement influencé, à l'époque, le cours des Croisades. C'est pourquoi, un exposé sur l'Arménie, déborde le cadre d'un débat sur le passé et la culture d'un peuple placé au seuil de l'Europe; il met en lumière bien des étapes demeurées obscures dans l'histoire de l'Occident, du monde byzantin et de l'Orient.

L'Arménie n'est plus, aujourd'hui, qu'un petit pays. Elle resurgit cependant à l'horizon de notre histoire. Depuis que la portion orientale de ce qui fut jadis un empire rayonnant a retrouvé la paix au sein de l'Union des peuples soviétiques, les Arméniens se sont voués corps et âmes au service de leur ancienne civilisation, jamais disparue, et aux progrès de la science et des techniques modernes.
La «Suisse de l'Union soviétique» est de plus en plus ouverte au tourisme. L'Arménie, son passé et son présent nous offre une documentation longtemps attendue, à la fois sérieusement fondée et richement illustrée, sur le merveilleux pays redécouvert au pied de l'Ararat.


Table des matières

L'ARMÉNIE REDÉCOUVERTE, page 6
LA CIVILISATION PRIMITIVE EN HAUTE-ARMÉNIE, page 17
Première agriculture, page 18
L'apport des métaux, page 20
Etats fédérés du pays d'Ararat, page 23
LE ROYAUME OURARTOU, page 27
Vers l'avènement du grand empire, page 30
Chute de l'empire ourartien, page 40
L'AVÈNEMENT DE L'ARMÉNIE, page 49
PUISSANCE ET APOGÉE DES ARTAXIAS, page 54
ROME ET L'ARMÉNIE, page 60
L'ARMÉNIE, PREMIER ETAT CHRÉTIEN DE L'HISTOIRE, page 70
L'ARMÉNIE AU TEMPS DES INVASIONS ARABES, page 95
LA DYNASTIE DES BAGRATIDES, page 107
LA PRINCIPAUTÉ ARMÉNIENNE ET LE ROYAUME DE CILICIE, page 120
LA GRANDE ARMÉNIE, DE L'INVASION SELDJOUKIDE JUSQU'AU 20ÈME SIÈCLE, page 139
L'ARMÉNIE AUJOURD'HUI, page 151
LA DIASPORA ARMÉNIENNE, page 170
LE PASSÉ, ET SON HISTOIRE, EST LE MEILLEUR DES GUIDES, page 173
CARTE DE L'ARMÉNIE, page 174
TABLE CHRONOLOGIQUE, page 175
INDEX DES NOMS, page 179


ligne

  Retour à l'Index des auteurs