Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Vartan BERBERIAN
( n. 1925 )

L'auteur

Vartan BERBERIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance en 1925 à Gardanne (Bouches-du-Rhône, France).

Issu de parents arméniens rescapés du génocide de 1915, Vartan Berberian considère qu’il a trois patries : l’Arménie, la France et la Marine. Il vit à Paris.

ligne
Livre numéro 1320
Vartan BERBERIAN --- Cliquer pour agrandir Le figuier de mon père
 
Titre : Le figuier de mon père / auteur(s) : Vartan BERBERIAN -
Editeur : selection du reader s digest
Année : 2008
Imprimeur/Fabricant : GGP MediaGmbH, Pössneck, Allemagne
Description : 1 vol. (total 544 p., dont de 424 à 543 pour "Le figuier de mon père" et 22 photographies) ; couv. ill. en coul. ; 24 x 15 cm
Collection : Enquêtes et témoignages
Notes : Réunit : "" / Francine Distel. " "Trois tasses de thé" / Greg Mortenson et David Oliver Relin. "Miracle dans les Andes" / Nando Parrado. "Le figuier de mon père" / Vartan Berberian
Autres auteurs :
Sujets : Français d'origine arménienne -- Biographies
ISBN : 9782709819909
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 24,95 euros

Commentaire :

Edition sous forme condensée, dans la collection du Reader's Digest ; trois autres ouvrages présentés dans cette livraison.

Portrait haut en couleur d’une communauté discrète, dure au mal, travailleuse, solidaire et chaleureuse, ces mémoires sont un hommage de l’auteur aux siens. A sa mère, tout d’abord, Mayrig, femme au grand cœur, petite silhouette tout de noir vêtue, animée d’une douceur et d’une énergie hors pair, qui a su lui inculquer le sens de l’effort et la valeur du travail. A son père, aussi, Hayrig, qui, ayant connu l’horreur des geôles turques, n’en a pas moins gardé sa joie de vivre et sa capacité d’émerveillement. Personnage biblique tout droit sorti d’un conte oriental, débordant de sagesse, ce père traverse le livre en posant sur sa famille un regard lucide et tendre, commentant les us et coutumes de cet étrange pays de cocagne : la France. Véritable « roman d’apprentissage », ce récit suit aussi le parcours du jeune Vartan, remarqué par ses maîtres à l’école, et retrace ses initiatives extrascolaires pour gagner de l’argent et aider ses parents, les humiliations qu’il a pu subir à cause de ses origines ou de sa pauvreté, sa formation dans la marine, puis sa réussite comme inventeur… Une belle leçon d’optimisme et une mine d’informations sur une époque pas si lointaine.


Livre numéro 1122
Vartan BERBERIAN --- Cliquer pour agrandir Le figuier de mon père
Titre : Le figuier de mon père / auteur(s) : Vartan BERBERIAN -
Editeur : anna carriere
Année : 2005
Imprimeur/Fabricant : Presse numérique à Courty 77181
Description : 1 vol. (358 p.) : couv. ill. en coul. ; 24 cm
Collection :
Notes : avec la collaboration d'Etienne de Monpezat
Autres auteurs :
Sujets : Français d'origine arménienne -- Biographies
ISBN : 9782843373374
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 20,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Portrait haut en couleur d’une communauté discrète, dure au mal, travailleuse, solidaire et chaleureuse, ces mémoires sont un hommage de l’auteur aux siens. A sa mère, tout d’abord, Mayrig, femme au grand cœur, petite silhouette tout de noir vêtue, animée d’une douceur et d’une énergie hors pair, qui a su lui inculquer le sens de l’effort et la valeur du travail. A son père, aussi, Hayrig, qui, ayant connu l’horreur des geôles turques, n’en a pas moins gardé sa joie de vivre et sa capacité d’émerveillement. Personnage biblique tout droit sorti d’un conte oriental, débordant de sagesse, ce père traverse le livre en posant sur sa famille un regard lucide et tendre, commentant les us et coutumes de cet étrange pays de cocagne : la France.

Véritable « roman d’apprentissage », ce récit suit aussi le parcours du jeune Vartan, remarqué par ses maîtres à l’école, et retrace ses initiatives extrascolaires pour gagner de l’argent et aider ses parents, les humiliations qu’il a pu subir à cause de ses origines ou de sa pauvreté, sa formation dans la marine, puis sa réussite comme inventeur… Une belle leçon d’optimisme et une mine d’informations sur une époque pas si lointaine.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs