Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Michel BRUNEAU
( n. 1940 )

L'auteur

 
Géographe français

Directeur de recherche émérite au CNRS (UMR « Europe, européanité, européanisation » de l'université de Bordeaux)

ligne
Livre numéro 2159
Michel BRUNEAU --- Cliquer pour agrandir De l’Asie Mineure à la Turquie
 
Titre : De l’Asie Mineure à la Turquie / auteur(s) : Michel BRUNEAU - Minorités, homogénéisation ethno-nationale, diasporas
Editeur : CNRS Éditions
Année : 2015
Imprimeur/Fabricant :
Description : 15 x 23 cm, 412 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection : Histoire
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Turquie contemporaine -- Minorités
ISBN : 9782271085573
Prix : 26,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Successivement part des empires romain, byzantin, ottoman, le territoire de l'Asie Mineure et de la Thrace orientale a été d'abord hellénisé, puis turquisé. A l'issue de la Première Guerre mondiale, et avec le démantèlement de l'Empire ottoman, il devient le territoire national de la jeune République turque. Le pouvoir nationaliste des Jeunes Turcs puis des Kémalistes, appliquant une politique d'"ingénierie démographique" visant à l'éradication des minorités chrétiennes - Arméniens, Grecs, Assyro-Chaldéens -, a imposé dans la première moitié du XXe siècle une homogénéisation ethno-nationale, au prix d'événements traumatiques - massacres, purifications ethniques, génocide. Il s'est trouvé ensuite confronté au défi de l'assimilation de sa minorité musulmane kurde. Ces événements violents ont provoqué la dispersion de ces populations minoritaires en diasporas, auxquelles s'ajoute désormais la communauté transnationale turque plus récente, projection éclatée de l'espace anatolien sur l'Europe et le monde. Un lien mémoriel fort continue de relier la plupart de ces populations diasporiques avec leurs "patries perdues". En s'intéressant aux interfaces maritimes et continentales du territoire turc, l'auteur nous donne, par une approche géo-historique, des clés de compréhension de cet espace péninsulaire entre Europe et Asie, et des peuples qui l'ont habité.

Article de Christophe Chiclet, Nouvelles d’Arménie Magazine, numéro 226, Février 2016

Michel Bruneau est chercheur émérite à la Maison des sciences de l'Homme d'Aquitaine à Bordeaux. C'est le grand spécialiste des Grecs pontiques, les descendants des soldats antiques de Jason et la toison d'or, installés et ayant fait souche de Trébizonde au nord de la côte géorgienne jusqu'à l'Abkhasie. Ces Grecs pontiques ne sont pas restés uniquement sur la côte. Certains se sont installés dans l'arrière-pays en contact et en bonne intelligence avec les Arméniens et les Géorgiens de la région. L'ouvrage De l'Asie mineure à la Turquie est la somme de plus de dix années de recherches et de publications sous forme d'articles. Dans un premier temps, l'auteur fait une analyse de cet espace géopolitique entre Europe et Orient, entre Asie Mineure, Balkans et Caucase. Il utilise le terme contemporain « d'interface » pour analyser ces rencontres, ces mélanges entre différentes populations: grecque, slave, turque, arménienne, kurde, perse, juive...
Dans son sixième chapitre, il se penche spécialement sur les Arméniens et les Kurdes aux XIXe et XXe siècles. Dans le suivant, il étudie la situation des Grecs et des Arméniens à la veille de la Première Guerre mondiale, c'est-à-dire du génocide pour les Arméniens et des massacres pour les Grecs pon-tiques, mais aussi et moins connu, des Grecs de la Thrace européenne (Andrinople-Edirne). À noter que les Parlements de Grèce, de Chypre et de certains États d'Australie et des États-Unis ont reconnu le terme de génocide pour les Pontiques. Ensuite, Michel Bruneau parle d'une « ingénierie démographique », c'est-à-dire l'idée chez les dirigeants Jeunes-Turcs de se débarrasser dans un premier temps des minorités chrétiennes (arménienne, grecque, assyro-chaldéenne), mais aussi musulmanes (Kurdes, Arabes).
L'auteur termine son ouvrage sur le phénomène diasporique des rescapés : Grecs, Arméniens, Kurdes, Assyro-Chaldéens, Alévis, devenant ainsi des communautés transnationales, tant en Europe que dans le nouveau monde. L'ouvrage est agrémenté d'une riche bibliographie et d'un glossaire fort utile.

Christophe Chiclet, Nouvelles d’Arménie Magazine, numéro 226, Février 2016


ligne

  Retour à l'Index des auteurs