Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Robert GODEL
( 1902 - 1984 )

L'auteur

Robert GODEL --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 7 août 1902, décès le 3 juin 1984 à Genève (Suisse)

Prix de la Ville de Genève 1983 : Prix des Sciences humaines
Robert Godel, licencié en lettres de l'Université de Genève, commence par enseigner le français dans un établissement secondaire d'Istanbul.
De retour à Genève et après s'être distingué par une série d'études d'arménien moderne, il enseigne le latin au cycle secondaire puis à l'Université. Il consacre sa thèse de doctorat aux Sources manuscrites du «cours de linguistique générale» de Ferdinand de Saussure (1957).
Il séjourne aux États-Unis où il publie A Geneva School Reader in Linguistics (1969) et décline une chaire d'arménologie à l'Université de Harvard pour revenir finalement à Genève.
L’aspect central des travaux de Robert Godel demeure l'étude, la publication et la présentation de documents saussuriens. Après sa retraite, il collabore au Glossaire des patois romands, dirige des thèses et poursuit ses travaux personnels de linguistique théorique.

ligne
Livre numéro 291
Robert GODEL --- Cliquer pour agrandir Linguistique arménienne : études diachroniques
 
Titre : Linguistique arménienne : études diachroniques / auteur(s) : Robert GODEL -
Editeur : Fondation des freres Ghoukassiantz, Librairie H. Samuelian
Année : 1982
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie des PP. Mekhitaristes de St Lazare - Venise (Italie)
Description : 107 p., 17 x 24 cm
Collection :
Notes : Recueil de textes, extraits pour la plupart, de la " Revue des etudes armeniennes " Bibliogr. p. 103-106 . Index
Autres auteurs :
Sujets : Langue arménienne -- Grammaire -- Recueils d'articles
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Avant-propos

Cet opuscule est dédié à Roman Jakobson. C'est lui qui, en 1964, a vivement incité le latiniste de métier que j'étais alors à s'intéresser plu¬tôt à l'histoire et à la préhistoire de la langue arménienne. Je lui dois d'avoir été invité cette année-là à faire à Harvard University un cours d'arménien classique précédé de quelques leçons sur la linguistique saussurienne. Il a participé lui-même à la Conférence internationale sur la langue arménienne qui eut lieu à Cambridge, Mass., au mois de juin et dont les actes n'ont finalement pas été publiés. On voudra bien voir dans le premier texte du présent recueil un hommage reconnaissant à ce grand savant qui a dit une fois: «Linguista sum; nihil linguistici a me alienum puto», ce dont toute son œuvre témoigne hautement.
Les autres études ici réunies ont paru dans la Revue des Etudes arméniennes ou, pour deux d'entre elles, dans des recueils de Mélanges. Tous les textes ont été retouchés: des erreurs devaient être corrigées; d'autre part, sur plus d'un point, mon opinion a changé depuis la date de la première publication. Enfin, il a fallu tenir compte de certains travaux plus récents. Les adjonctions au texte original, souvent données en note, sont signalées par des astérisques.
Les nombreuses études arménologiques de Heinrich Hiibschmann, publiées dans divers périodiques, ont été récemment réunies en un volume sous le titre de Kleine Schriften zum Armenischen, avec une introduction de l'éditeur Riidiger Schmitt. C'est à cette publication qu'il sera fait référence ici. De même en ce qui concerne les articles de Meillet sur la syntaxe de l'arménien classique, réunis et republiés par E. Benveniste dans la Bibliothèque arménienne de la Fondation C. Gulbenkian (Lisbonne 1962) avec un avant-propos de l'éditeur. Le recueil analogue, souhaité par lui, des articles sur la phonétique, la morphologie et l'étymologie, a vu le jour en 1977 (Imprimerie orientaliste, Louvain), avec un bref avant-propos de M. Lejeune, une bibliographie et un index établis par M. Mokri. La correction des épreuves a laissé à désirer (v. par exemple les pages 526-528 de l'index des mots grecs), et en parcourant la bibliographie, on regrette que M. Mokri n'ait pas été aidé dans son travail par une personne plus compétente. On ne trouvera donc pas ici de référence à cet ouvrage.


Table des matières

Avant-propos p. 5
La position de l'arménien dans l'étude comparative des langues indo-européennes 7
Note sur linel «devenir» 15
Les origines de la conjugaison arménienne 19
Les aoristes arméniens en -c' 39
Questions de phonétique et de morphologie (I) 45
Questions de phonétique et de morphologie (II). La flexion nominale 53
De quelques particularités du verbe arménien 73
Sur quelques subjonctifs arméniens 81
Index 91
Répertoire des mots arméniens 95
Bibliographie 103


ligne

  Retour à l'Index des auteurs