Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Alexis GOVCIYAN
( n. 1956 )

L'auteur

Alexis GOVCIYAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 13 octobre 1956.

Président du Comité de Coordination des Organisations Arméniennes de France (2001/2002) puis depuis décembre 2005.
Membre du Conseil d’Administration de l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance - France
Vice-président de l'Association Arménienne d'Aide Sociale depuis 1997
Président de l'Europe de la mémoire

Membre du bureau politique de l'UDF
Directeur de l'Institut Supérieur des Métiers

Site web de l'auteur : www.alexis-govciyan.com/

ligne
Livre numéro 845
Alexis GOVCIYAN --- Cliquer pour agrandir 24 avril : reconnaissance par la France du génocide arménien de 1915
Titre : 24 avril : reconnaissance par la France du génocide arménien de 1915 / auteur(s) : Alexis GOVCIYAN - préface de Patrick Devedjian
Editeur : Le Cherche Midi
Année : 2003
Imprimeur/Fabricant : 27-Mesnil-sur-l'Estrée : Impr. Firmin-Didot
Description : 225 p. : couv. ill. en coul. ; 24 cm
Collection : Collection Documents
Notes : La couv. porte : "témoignage sur la reconnaissance par la France du génocide arménien de 1915"
Autres auteurs :
Sujets : Génocide arménien (1915-1916)
ISBN : 9782749102108
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 17,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Le 24 avril 1915, en marge de la première Guerre Mondiale, débute le premier génocide du XXe siècle. Deux tiers de la population arménienne sous administration turque seront exterminés par l’armée ottomane. La Turquie, aujourd’hui encore, nie la réalité de sa responsabilité historique. C’est pourquoi les communautés arméniennes de la diaspora, descendantes des rescapés du génocide, se sont organisées pour obtenir, à travers toute une série d’actions, la reconnaissance internationale du génocide arménien.
L’implication des défenseurs des valeurs républicaines, la création, dès 1995, du Comité du 24 avril, le regroupement des organisations arméniennes de France, la publication de nombreux livres sur l’histoire du génocide, le contexte politique français, européen et international, l’attitude négationniste de la Turquie et son " déficit" démocratique ont constitué quelques-unes des étapes et des embûches sur la voie de la reconnaissance par la France du génocide arménien. Le Parlement, après une longue période d’hésitation, du 29 mai 1998 au 18 janvier 2001, a fini par donner à cette reconnaissance force de loi.

Votée par le Parlement et promulguée par Jacques Chirac, Président de la République, cette loi a permis à la France d’être la première puissance à légiférer en ce domaine et de rejoindre les instances internationales et les pays qui l’avaient précédée dans la voie de la reconnaissance de ce génocide.

"24 Avril" fait le récit de ces événements.


Table des matières

Préface, par M Patrick Devedjian 9
PREMIÈRE PARTIE
8 novembre 2000, 5 h 25 du matin, Sénat de la République 15
École des pères mekhitharistes, Istanbul, 1971 17
Komitas, victime et symbole du génocide 23
Un contexte favorable 33
L'union fait la force 37
Pourquoi une loi en France ? 43
L'Assemblée nationale examine et décide 49
Le processus se met en place 55
DEUXIÈME PARTIE
Les institutions sont bloquées 71
Organiser et passer à la vitesse supérieure 79
Des tentatives infructueuses 81
Tout un peuple en marche 85
Deux poids, deux mesures 91
Une stratégie encore plus offensive 97
Le stand est en place 103
Rassemblement du 11 mars 113
Une nouvelle mobilisation citoyenne 125
TROISIÈME PARTIE
L'appel du 18 juin 137
Des soutiens indispensables 145
Vérité historique ou realpolitik ? 153
Un texte de consensus 157
Article unique en discussion 183
L'Assemblée nationale persiste et signe 187
Le président Chirac confirme la règle 193
Le gouvernement turc, chantage et menaces 195
Le XXIe siècle peut commencer 201
Annexes 215


ligne

  Retour à l'Index des auteurs