Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Hovhannes GRIGORIAN
( n. 1945 )

L'auteur

Hovhannes GRIGORIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 7 août 1945 à Léninakan (aujourd’hui Gumri).
Diplômé en littérature de l'Université d'Erevan, il a longtemps travaillé dans la presse littéraire.

Il a publié les recueils de poésie suivants :
1975 Chants sans musique
1979 Un autre automne
1982 Pluie à une triste occasion
1986 Heures lentes
1992 Anges du ciel de l’enfance
1996 Entre deux déluges
2002 Mi-temps
2006 Équinoxe
ainsi que les recueils de poèmes pour enfants :
1980 Tes premiers mots
1987 La meilleure des Sona

En 2004 paraît son premier livre en prose intitulé Maestro. Hovhannes Grigorian a traduit de l’espagnol les romans "La mort" d’Artemio Cruz de Carlos Fuentes (1979) et "Les gagnants" de Julio Cortázar (1983), ainsi que le recueil d’essais de Jose Ortega y Gasset, "Philosophie de la culture" (1999).

En Arménie, Hovhannes Griorian a obtenu plusieurs prix littéraires. Ses poèmes ont été traduits en plusieurs langues. Il est actuellement (2007) rédacteur en chef de la revue électronique "Serund" serund.iatp.irex.am et secrétaire de l’Union des écrivains d’Arménie.

ligne
Livre numéro 1223
Hovhannes GRIGORIAN --- Cliquer pour agrandir Constitution
Titre : Constitution / auteur(s) : Hovhannes GRIGORIAN - traduit de l'arménien par Nounée Abrahamian
Editeur : propos2
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet
Description : 1 vol. (79 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Poésie contemporaine -- Arménie moderne
ISBN : 9782912144454
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 9,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Moi, Hovhannes Grigorian,
citoyen de la république d'Arménie,
j'ai le droit de me réveiller à l'égal des hommes d'Etat,
tôt le matin et convaincu d'avance que les pouvoirs
ont fait tout leur possible
pour que le soleil se lève à l'est,
les nuages avancent dans le sens du vent
et les oiseaux entament sous ma fenêtre
la même chanson dont les paroles et la musique
ont été plébiscitées par un référendum national..."

ligne

  Retour à l'Index des auteurs