Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Gueogui Ivanovitch GURDJIEFF
( 1877 - 1949 )

L'auteur

Gueogui Ivanovitch GURDJIEFF --- Cliquer pour agrandir
Georges Ivanovitch GURDJIEFF naquit le 28 décembre 1877 à Alexandropol, en Russie, près de la frontière persane, décède le 29 octobre 1949, à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (France).

Classé comme occcultiste et philosophe français d'origine russe, le personnage reste encore mystérieux aujourd'hui et une partie de l'enseignement est assez hermétique.

La vie
Né de père grec et de mère arménienne, Gurdjieff a reçu une grande influence de son père. Dans sa jeunesse, il a beaucoup voyagé en Asie centrale et Moyen-Orient, visitant des monastères et des écoles ésotériques, recherchant ce que la religion traditionnelle et la science ne pouvaient lui offrir.
Cela a donné son premier livre, "Rencontres avec des hommes remarquables".
Il a eu des liens avec un autre occultiste russe, Peter Ouspensky, ainsi qu'un compositeur russe, Thomas de Hartmann.
En 1922, il vient s'établir en France où il fonde à Avon, près de Paris, "l'institut pour le développement harmonique de l'homme".
Il a apporté en Europe un enseignement développé à partir de tous ces contacts.
Gurdjieff a préparé un noyau de "disciples" pour transmettre son enseignement après sa mort. Aujourd'hui une série de centres dans le monde entier pratiquent et enseignent les méthodes de Gurdjieff.
Enseignement
Gurdjieff enseigne que l'homme "ordinaire" est une création peu développée, un être endormi, un automate. Ses pensées et sentiments sont essentiellement des réactions mécaniques aux stimulus externes et internes. Dans et autour de lui, tout se produit sans participation de sa propre conscience authentique. Par contre, se tient derrière tout cela un être cosmique unique dont l'intelligence et la puissance de l'action reflètent les énergies de la source de vie elle-même.
Un des éléments fondamentaux de l'enseignement de Gurdjieff est que la différence essentielle entre les êtres humains est une question de "niveau d'être" non réductible aux types psychologiques et culturels conventionnels.
Un autre élément est que la vie humaine est vécue dans le "sommeil éveillé", et que seul un travail de méditation spécifique est nécessaire pour atteindre un niveau de conscience inaccessible autrement.
Cela peut être résumé dans un style plus actuel par : "c'est le niveau d'évolution spirituelle qui distingue les hommes" et d'autre part "les vies courantes des hommes sont des illusions et leur évolution consiste à rechercher la vraie vie" (celle des hommes libérés, les maîtres ascensionnés) ou si l'on préfère le Dieu intérieur. Ces thèmes sont fréquemment ceux de nombreux instructeurs hindous.

Note : Les très nombreux groupes se réclamant de son oeuvre sont généralement classés comme sectes.

ligne
Livre numéro 324
Gueogui Ivanovitch GURDJIEFF --- Cliquer pour agrandir Récits de Belzebuth à son petit-fils
Titre : Récits de Belzebuth à son petit-fils / auteur(s) : Gueogui Ivanovitch GURDJIEFF - critique objectivement impartiale de la vie des hommes / G. I. Gurdjieff ; ouvrage trad. du russe par Jeanne de Salzmann avec l'aide de Henri Tracol
Editeur : rocher
Année : 1995
Imprimeur/Fabricant : 86-Ligugé : Impr. Aubin
Description : 1177 p. : couv. ill. ; 22 cm
Collection : Traditions
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Moi (philosophie)
ISBN : 9782268021515
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 43,45 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Une légende fantastique entoure le nom de Georges Ivanovitch Gurdjieff. De son enfance à Alexandropol, aux confins de la Russie et de la Perse, il retient les récits et poèmes ancestraux que son père, escendant des Grecs loniens de Césarée, lui raconte jour après jour. L'archiprêtre de la cathédrale de Kars remarque Gurdjieff et lui permet de recevoir une solide formation religieuse et une éducation scientifique moderne. Profondément marqué par le mélange des cultures (russe, grecque, iranienne, tartare, a rménienne) propre à son Caucase natal, une conviction l'habite : une connaissance réelle de l'homme et de la nature a existé, il faut en retrouver la trace. Les "Chercheurs de la Vérité" qu'il réunit - géographes, archéologues, médecins - recueillent les fragments dispersés des enseignements traditionnels. Les soumettant alors au feu des disciplines intérieures les plus rigoureuses, il parvient à les comprendre, à les appliquer, et à reconstituer enfin l'unité de la connaissance qu'il cherchait. Les Récits de Belzébuth à son petit-fils constituent la première série d'une oeuvre monumentale. A travers ce récit mythique "à l'échelle de l'univers", forme commune aux grandes traditions, Gurdjieff va au coeur de ses découvertes : la signification de la vie humaine.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs