Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Léon HOVNANIAN
( 1920 - 2010 )

L'auteur

Léon HOVNANIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 20 février 1920 à Adana (Turquie), décès le 13 février 2010 à Saint-Gratien (Val-d'Oise, France).

D'origine arménienne, né dans le Sud de la Turquie au moment des troubles qui accompagnent et suivent le premier conflit mondial, Léon Hovnanian fait ses études en France au cours des années 1930, au lycée Rollin (Paris) où il obtient son baccalauréat.
Mobilisé le 9 juin 1940 dans les services de santé, Léon Hovnanian est reversé le 1er septembre 1939 dans les chantiers de jeunesse du Puy-de-Dôme. Il reprend ensuite ses études de médecine commencées avant la guerre ; mais en octobre 1944, au moment de la Libération du territoire français, il décide de s'engager volontairement comme médecin auxiliaire dans le 126ème régiment d'infanterie de la Première armée (Rhin - Danube) où il fait les campagnes d'Alsace et d'Allemagne à la fin de 1944 et pendant la première moitié de l'année 1945.
Rentré en France, Léon Hovnanian termine ses études et obtient son doctorat à la Faculté de médecine de Paris en 1947 ; commence alors sa carrière de médecin généraliste, à Saint-Gratien.
C'est là qu'il se présente, début 1956, aux suffrages de ses concitoyens, dans la 1ère circonscription de la Seine et Oise. Marqué par Pierre Mendès France, dont il sera l'un des jeunes collaborateurs, il prend la tête de la liste radicale et radicale-socialiste. A 36 ans, c'est le plus jeune élu de sa vaste circonscription, celui aussi dont le score est le plus juste.)

Député de Seine-et-Oise de 1956 à 1958.
Maire de Saint–Gratien de 1959 à 1977, il siège au Conseil général de 1967 à 1979, date à laquelle il abandonne la vie politique, lassé, dit-il « d’être trop à gauche pour la droite et trop à droite pour la gauche ».
Remarié avec Pierrette Billa, Léon Hovnanian a deux autres enfants et adopte celui de sa nouvelle épouse. Il préside la société H.L.M. de Saint-Gratien - devenue celle du Val-d’Oise - de 1959 à 1988. Exerçant ses fonctions de médecin jusqu’en 1988, il préside le comité départemental de la Ligue contre l’alcoolisme de 1971 à 1982. A ce titre, il institue des « consultations d’hygiène alimentaire » ayant pour objet réel de lutter contre la consommation excessive d’alcool. Confronté au problème du cannabis chez les jeunes, en mars 1979, avec le professeur Paul Lechat, président de l’Académie de Médecine, il crée le comité National d’Information sur la Drogue et en sera le président jusqu’en 2005.

Jeune député radical en 1956, Léon Hovnanian aurait peut-être accompli une carrière nationale sous la Vème République s’il avait accepté de participer aux évolutions politiques de la gauche. A quatre-vingt huit ans, il publie le premier tome de ses mémoires : « Français d’Arménie ».

ligne
Livre numéro 1288
Léon HOVNANIAN --- Cliquer pour agrandir Français d'Arménie
 
Titre : Français d'Arménie / auteur(s) : Léon HOVNANIAN -
Editeur : Glyphe
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : 14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet
Description : 1 vol. (534 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm
Collection :
Notes : Photographies et illustrations en n.b. En annexe : La cuisine de Mayrig, pp 523-535
Autres auteurs :
Sujets : Français d'origine arménienne -- 20e siècle
ISBN : 9782352850144
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 25,00 euros

Commentaire :

Français d'Arménie raconte les trente-huit premières années de Léon Hovnanian, devenu premier député français d'origine arménienne.
De l'exemple vécu par son père, il savait que l'on peut se construire un destin heureux à condition d'avoir des yeux et des oreilles grands ouverts, et ne jamais baisser les bras.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs