Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Erwan KERIVEL
( n. 1972 )

L'auteur

Erwan KERIVEL --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 11 janvier 1972 à Aubervilliers (Seine-St Denis, France).

Erwan KERIVEL est né de père breton et de mère espagnole. Engagé politiquement auprès des réfugiés politiques kurdes et turcs en France depuis les années 90. Il a résidé au Liban et en Syrie durant six mois en 2005 dans le cadre d'activités sociales et culturelles auprès des réfugiés palestiniens, et est membre fondateur de l'association des Amis de la Fondation Culturelle Ghassan Kanafani.

Ancien ouvrier métallurgiste, aujourd'hui cheminot, il exerce des responsabilités syndicales pour la région Pays de la Loire de la Fédération des Cheminots Force Ouvrière.

ligne
Livre numéro 1869
Erwan KERIVEL --- Cliquer pour agrandir Les Fils du Soleil - Arméniens et Alévis du Dersim
 
Titre : Les Fils du Soleil - Arméniens et Alévis du Dersim / auteur(s) : Erwan KERIVEL - Préface de Denis Donikian
Editeur : SIGEST
Année : 2013
Imprimeur/Fabricant : Présence Graphique (37-Monts)
Description : 14 x 21 cm, 192 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Denis DONIKIAN [préfacier] -
Sujets : Dersim -- Arméniens -- Alévis -- Communautés
ISBN : 9782917329610
Prix : 17,50 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Commentaire de l’auteur

Pour les Arméniens, « Pays de Sem » (l’un des fils de Noé) ou « Pays de Simon » (Simon le Zélote ayant prêché l’Évangile en Perse), pour les Kurdes « Porte d’Argent », le Dersim est une région de l’Anatolie orientale entourée de mythes et de secrets. Longtemps terre d’asile pour tous les réfractaires aux pouvoirs centraux, cette contrée est connue aujourd'hui sous le nom de Tunceli en Turquie. Terre de tolérance et de diversité, on y pratiquait les langues kurde ou zaza et la langue arménienne. Eglises et monastères chrétiens y côtoyaient les lieux sacrés des Alévis, les hommes et les femmes communiaient dans le respect et l’amour des éléments naturels. L'alévisme du Dersim puise son origine dans l’espace culturel iranien, dans le mithraïsme et son avatar arménien qu'on peut nommer paganisme arménien.

Est-il possible qu’une partie non négligeable des Arméniens soit restée attachée aux vieilles croyances païennes issues du zoroastrisme tout en acceptant un « vernis » chrétien ? Tout comme nous pouvons nous poser la question pour les peuples iraniens venus peupler le Dersim avec un « vernis » soufi chiite.

Nous pourrions alors exposer une thèse osée qui verrait dans le Dersim, le refuge des derniers « Fils du Soleil », et dans l’alévisme du Dersim une synthèse arméno-iranienne originale.

Les Alévis dersimis et les Arméniens ont en commun le destin mortel d'être tombés sous les coups de la barbarie. Un génocide et un ethnocide, à vingt ans d'intervalle environ, auront eu raison de cette diversité culturelle du Dersim qui faisait si peur aux tenants de la politique de la « race pure turque ».

Arméniens et Alévis ont un intérêt commun à lutter ensemble pour la reconnaissance des crimes contre l'humanité dont ils ont été victimes.

Les maillons de la chaine d’amitié furent brisés par ces évènements tragiques et les Alévis du Dersim cachèrent et intégrèrent parmi eux ceux des Arméniens qu’ils avaient pu sauver du carnage sanguinaire. C’est afin de refondre ces maillons que je me suis attelé à ce livre.


Extrait de la préface de Denis Donikian

"Heureux les peuples que leur géographie mentale maintient dans les hauteurs.
Ainsi les Arméniens avec le mont Ararat.
Ainsi les Alévis avec le Dersim.
Ce sont des peuples qui auront mis leur sens pratique du réel sous la tutelle du mystère divin par la grâce de leurs montagnes.
Car même si on les en a aujourd’hui dépossédés, ils ne cessent pour autant d’en être les fils naturels et les représentants symboliques."


Livre numéro 1661
Erwan KERIVEL --- Cliquer pour agrandir La Vérité est dans l'Homme - Les Alévis de Turquie
Titre : La Vérité est dans l'Homme - Les Alévis de Turquie / auteur(s) : Erwan KERIVEL -
Editeur : SIGEST
Année : 2011
Imprimeur/Fabricant : 37-Monts : Impr. Présence graphique
Description : 14,5 x 21 cm, 184 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes : Bibliogr. p. 167-169
Autres auteurs :
Sujets : Turquie -- Religion -- Alévis
ISBN : 9782917329337
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 15,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Les pays du Proche et du Moyen-Orient se sont imposés comme des données incontournables du Monde d’aujourd’hui. Malheureusement, les cultures extrêmement anciennes et riches des peuples de ces pays ne font que trop souvent l’objet d’appréciations caricaturales et sont réduites à la question de l’Islam et à un « choc des civilisations ».
La Turquie n’échappe pas à ce schéma et le débat sur l’entrée de ce pays dans la Communauté Européenne a suscité une levée de boucliers largement provoquée par la crainte de voir des dizaines de millions de musulmans devenir citoyens européens.
Qui a osé alors expliquer que la Turquie est une mosaïque de peuples, qu’elle est un pays riche d’une très grande culture ancestrale, faite du métissage des différentes influences des peuples qui s’y sont un jour installés ? Qui a eu le courage de parler de ceux qui refusent l’islamisation rampante du pays, qui font de leur culture et de leur croyance un acte d’amour envers l’être humain et qui représentent, au bas mot, un quart de la population turque ? Qui connaît en Europe les Alévis ?
Après dix ans de recherches, de traductions et de séjour auprès d’eux, le livre « La Vérité est dans l’homme, les Alévis de Turquie » montre toute la richesse et la complexité de cette communauté qui a fait sienne l’adage prometteur : « le plus beau Livre à lire est l’être humain ». Le lecteur y trouvera une approche sociologique, historique et philosophique de cette communauté.
Issu d’un cursus littéraire et turcophone, l’auteur est travailleur manuel dans une grande entreprise ferroviaire française. Sa motivation est de faire partager ce que lui a apporté sa rencontre avec cette culture mais aussi de montrer aux Alévis qui lui ont donné leur amitié, qu’il est possible de transmettre leur culture.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs