Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Armand MALOUMIAN
( n. 1928 )

L'auteur

 
Naissance le 4 mai 1928 à Marseille (Bouches-du-Rhône, France, décès le 24 juin 2007 à Treveneur (Côtes-d'Armor, France)

Né de parents réfugiés en France après les massacres des Armniens en Turquie, il fut engagé volontaire à la 2e DB à l'âge de seize ans.
"Membre fondateur et secrétaire régional de l'Internationale de la Résistance"

ligne
Livre numéro 459
Armand MALOUMIAN --- Cliquer pour agrandir Les Fils du Goulag
Titre : Les Fils du Goulag / auteur(s) : Armand MALOUMIAN -
Editeur : Presses de la Cité
Année : 1976
Imprimeur/Fabricant : 71-Le Creusot : Impr. S.E.I.C.
Description : 220 p. : carte, couv. ill. ; 20 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Génocide arménien -- Politique soviétique -- Goulag
ISBN : 2258000882
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 28,00 FRF
Achat possible sur :  

Commentaire :

Armand Maloumian est né le 4 mai 1928 à Marseille, de parents réfugiés en France après les massacres des Arméniens en Turquie. Il fut engagé volontaire à la 2e D.B. à l'âge de seize ans.
En 1947, l'Union Soviétique jouit, en France comme ailleurs, du prestige de la puissance victorieuse qui vient d'abattre l'Allemagne nazie, aux côtés des Alliés et au prix de vingt millions de morts. Manquant désespérément d'encadrement et de main-d'œuvre, la "patrie du socialisme" se pare alors de plumes séduisantes destinées à attirer par milliers les bras, les cerveaux, les spécialistes en tous genres, russes, géorgiens, ukrainiens, arméniens, émigrés en Occident, désormais indispensables à la reconstruction du pays.
De plus, après les accords culturels de Gaulle-Staline de 1946, le gouvernement soviétique invite de nombreux enseignants, chercheurs, spécialistes étrangers à professer en U.R.S.S.
Jean-Baptiste Maloumian, professeur de traumatologie sportive à Paris, est invité à ce titre. En compagnie de sa femme et de deux de ses fils, il quitte la France pour une durée de deux ans en Arménie.
Ancien combattant de dix-neuf ans, Armand Maloumian, le fils cadet, découvre en effet un autre monde : un univers où régnent la pauvreté, la disette, la terreur. Un immense bagne dans lequel le jeune engagé volontaire de l'armée française sera irrésistiblement aspiré. Condamné à mort comme traître à une patrie qui n'est pas la sienne, Armand Maloumian demeurera 2 685 jours dans les griffes du tout-puissant et omniprésent MGB, futur KGB.
Quatre-vingt-huit mois, dont trois à attendre la mort, heure par heure, jour après jour. Neuf mois au secret, comme prisonnier politique. Enfin, cinquante-cinq mois de bagnes et camps spéciaux, du désert glacé du cercle polaire au fin fond de la Sibérie.
S'il est avant tout un témoignage, ce récit des "classes" d'Armand Maloumian au "paradis des travailleurs" veut être également une mise en garde. Ni réquisitoire tardif, ni règlement de comptes, c'est une œuvre qui tente de réhabiliter, si besoin était, ces valeurs prétendument surannées, ces notions qualifiées de vieillottes qui ont nom Courage, Justice et Liberté qui existent - pour lui - chez tout homme libre.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs