Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

John MAN
( n. 1941 )

L'auteur

 
Né à Tenderden (GB) le 15 mai 1941

Essayiste. - Titulaire d'une maîtrise d'histoire et de philosophie des sciences, a étudié le français et l'allemand, Kebble college, Oxford, GB.

ligne
Livre numéro 460
John MAN --- Cliquer pour agrandir Atlas de l'an 1000 : Sociétés et cultures dans le monde, les premiers liens
Titre : Atlas de l'an 1000 : Sociétés et cultures dans le monde, les premiers liens / auteur(s) : John MAN - trad. de l'anglais par Florence Bourgne ; avant-propos par Emmanuel Le Roy Ladurie
Editeur : Autrement
Année : 2000
Imprimeur/Fabricant : 18-Saint-Amand-Montrond : Impr. Clerc
Description : 144 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 25 cm
Collection : Collection Atlas-mémoires, ISSN 1254-5724
Notes : La couv. porte en plus : "sociétés et cultures dans le monde : les premiers liens". - Bibliogr. p. 137. Index
Autres auteurs :
Sujets : Atlas -- An 1000
ISBN : 9782862609683
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 30,50 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

L'An Mil marque une étape décisive dans l'histoire de notre Terre : une communication universelle peut enfin s'esquisser. Imaginons un scénario. L'Islam trouve or et esclaves dans l'Afrique subsaharienne. L'information descend vers le sud, traverse le Sahara, remonte le Nil, arrive grâce aux bergers bantous chez les Khoi et San du Kalahari. L'Islam commerce aussi avec Byzance, elle-même en liaison avec les Russes qui contrôlent la route commerciale nord-sud et sont en contact avec les Vikings. Ces derniers se rendent régulièrement en Islande, au Groenland et commercent avec les Inuit au nord du "Canada".

A ce point, notre message emprunte deux chemins divergents : le premier itinéraire, vers le sud, traverse le sud-est des "Etats-Unis" actuels, puis le sud-ouest désertique, vers l'Amérique centrale, les Andes et enfin l'Amazonie. Au nord, les Inuit de Thulé transmettent l'information vers l'"Alaska" et le nord-est de la Sibérie. Nouvelle croisée des chemins en Chine. Vers l'est, le message parvient au Japon par le biais des marchands chinois ou de la "Corée" : vers l'ouest, le message emprunte la route de la soie, vers l'Asie centrale, puis l'Inde et Ceylan... Le voyage continue. Tour cela est un rêve bien sûr. Pourtant, tous ces liens existaient : les réseaux d'une communication planétaire étaient déjà visibles...


ligne

  Retour à l'Index des auteurs