Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Catholicos Hovnan MANDAKOUNI
( 420 - 490 )

L'auteur

 
Hovhan Mandakouni, issu d'une famille noble, a vécut entre les années 420 et 490. Il appartient à la génération cadette de traducteurs qui avait succédé aux élèves des Saints Sahag et Mesrob. Il occupa le siège pontifical de l'Église Arménienne entre 478 et 490. Son nom est indissociablement lié au mouvement national qui aboutit à la désignation de Vahan Mamikonian comme gouverneur d'Arménie en 485.
Mandakouni est considéré à juste titre comme l'une des figures les plus lumineuses de l'Église Arménienne. En tant que religieux vertueux, il concentra ses efforts sur l'éducation religieuse de ses fidèles et la réorganisation de l’Église. Il écrivit des discours, des exhortations, des prières, des homélies, des hymnes, effectue des traductions, rédigea des règles qui furent incluses dans le Code arménien, codifia le rite, encouragea le développement de la vie monacale et l'édification des églises. Au lendemain de la bataille fatidique d'Avaraïr, la présence de Mandakouni à la tête de l'Église et son action dans les domaines spirituel, administratif et culturel, sont vraiment providentielles. l'Archevêque Maghakia Ormanian pour 'expliquer par une intervention divine le caractère exceptionnel des réalisations de cette période, écrit : « Quand nous voyons soudain qu'une personne capable et méritante apparaît, nous devons admettre que cela se fait grâce à une intervention de la Providence ». Nous voyons l'effet de cette intervention prolongé dans le fait que l'héritage littéraire du Catholicos Mandakouni est préservé, alors que les productions d'autres pères de l'Église sont à jamais perdues du fait des destructions et des pillages qu'a connus l'Arménie ...

Extrait de la Préface du Père Nareg Alémézian

ligne
Livre numéro 462
Catholicos Hovnan MANDAKOUNI --- Cliquer pour agrandir Les Homélies du catholicos Hovnan Mandakouni
 
Titre : Les Homélies du catholicos Hovnan Mandakouni / auteur(s) : Catholicos Hovnan MANDAKOUNI - traduction de l’Archévêque Yéprem Tabakian ; Préface du Père Nareg Alémézian
Editeur : Catholicossat arménien de Cilicie
Année : 2000
Imprimeur/Fabricant :
Description : 220 p. couv. ill. en coul. , 24 x 16 cm
Collection :
Notes : Traduction issue de la thèse de Mgr. Tabakian à l'Institut Catholique de Paris, éditée à l'occasion du 17e centenaire de la proclamation du Christianisme comme Religion d'État en Arménie. Elle est basée sur l'édition en arménien de 1860, à Venise
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

Extrait de la Préface du Père Nareg Alémézian
Hovhan Mandakouni, issu d'une famille noble, a vécut entre les années 420 et 490. Il appartient à la génération cadette de traducteurs qui avait succédé aux élèves des Saints Sahag et Mesrob. Il occupa le siège pontifical de l'Église Arménienne entre 478 et 490. Son nom est indissociablement lié au mouvement national qui aboutit à la désignation de Vahan Mamikonian comme gouverneur d'Arménie en 485.

Mandakouni est considéré à juste titre comme l'une des figures les plus lumineuses de l'Église Arménienne. En tant que religieux vertueux, il concentra ses efforts sur l'éducation religieuse de ses fidèles et la réorganisation de l’Église. Il écrivit des discours, des exhortations, des prières, des homélies, des hymnes, effectue des traductions, rédigea des règles qui furent incluses dans le Code arménien, codifia le rite, encouragea le développement de la vie monacale et l'édification des églises. Au lendemain de la bataille fatidique d'Avaraïr, la présence de Mandakouni à la tête de l'Église et son action dans les domaines spirituel, administratif et culturel, sont vraiment providentielles. l'Archevêque Maghakia Ormanian pour 'expliquer par une intervention divine le caractère exceptionnel des réalisations de cette période, écrit : « Quand nous voyons soudain qu'une personne capable et méritante apparaît, nous devons admettre que cela se fait grâce à une intervention de la Providence ». Nous voyons l'effet de cette intervention prolongé dans le fait que l'héritage littéraire du Catholicos Mandakouni est préservé, alors que les productions d'autres pères de l'Église sont à jamais perdues du fait des destructions et des pillages qu'a connus l'Arménie ...

A propos des Homélies, nous pouvons faire les affirmations suivantes :
- Premièrement, le Catholicos Mandakouni ne se soucie pas uniquement de sa vie terrestre et de son bonheur céleste. Il devient l'interprète de cette vérité que pour le chrétien le salut de l'âme ne doit pas être un but égocentrique, mais une obligation de conduire l'Église, la troupe des fidèles, vers Dieu, la faire parvenir à sa ressemblance et la rendre digne du royaume des cieux.
- Deuxièmement, le docte enseignant de la Bible lance un puissant appel spirituel à la destruction de Satan, à la domination du mal et au rejet définitif du péché et fait couler les principes moraux du christianisme dans la vie quotidienne des enfants du peuple, par la voie des préceptes divins.Il n'est pas possible de vivre le christianisme sans principes doctrinaux concernant la Sainte Trinité, la sainte communion, la prière, qu'il associe à la pénitence, au jeûne, à la vie digne, au renoncement aux vices, à la nécessité de s'orner de vertus et les conditionne par l'influence irremplaçable du Christ.
- Troisièmement, il demeure actuel, parce que les mauvaises moeurs qu'il dénonce continuent de ronger nos âmes comme un cancer et nous condamnent au feu de l'enfer, et que ses conseils nous suggèrent de nous confier à la providence de Dieu.
- Quatrièmement, les Homélies ne poursuivent pas simplement un but littéraire, mais se proposent de fustiger les vices et de les déraciner une fois pour toutes, en vue d'instaurer une vie ornée de vertus octroyées par Dieu, avec toujours pour idéal lumineux la vie éternelle.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs