Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Vatche Smbat NALBANDIAN
( n. 19.. )

L'auteur

 
Philologue
ligne
Livre numéro 1565
Vatche Smbat NALBANDIAN --- Cliquer pour agrandir Histoire abrégée de la littérature arménienne médiévale
 
Titre : Histoire abrégée de la littérature arménienne médiévale / auteur(s) : Vatche Smbat NALBANDIAN - Du Ve au XVIIe siècle
Editeur : erevan, "sovetakan grogh"
Année : 1986
Imprimeur/Fabricant :
Description : 13 x 20 cm, 116 pages, couvertire illustrée en couleurs, nombreuses illustrations couleurs de manuscrits
Collection :
Notes : "Rédacteur A. N. Ter-Ghevondian, traduit de l'aménien par V. A. Issahakian
Autres auteurs :
Sujets : Littérature arménienne
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

Ce livre englobe, d'une manière abrégée, l'histoire de la littérature arménienne médiévale du Ve au XVIIIe siècle. Destiné à un large public, l'ouvrage, à la lumière de nouvelles études scientifiques, résume, en suivant la chronologie, le chemin parcouru, par la littérature arménienne dans son évolution.
« Deux mots au lecteur »
La littérature arménienne est l'une des plus anciennes du monde. Même si on ne tient pas compte d’une littérature ayant existé dans l'époque lointaine du paganisme (ce qui est fort probable, mais pas encore définitivement prouvé) il nous reste à étudier 16 siècles pendant lesquels la littérature arménienne n'a pas cessé de croître, de se développer. Ce processus prit naissance à l'aube du Ve siècle. Malgré les innombrables dévastations et souffrances que connut l'Arménie, il nous est parvenu, à travers les siècles, une grande quantité de créations littéraires en prose et en vers. Il n'est pas possible d'évaluer leur quantité, mais elle peut former une entière bibliothèque de grandes dimensions. Pour le peuple arménien sa littérature a été son compagnon inséparable qui l'a réconforté pendant tout le long de sa dramatique histoire. Des 15 siècles de l'existence de la littérature arménienne, environ 14 siècles appartiennent aux temps anciens et au Moyen Age. Il. est évident que l'étude scientifique de la littérature arménienne pendant cette immense période prend une grande importance. Il faut informer le lecteur contemporain et lui donner quelques notices sur ce riche héritage littéraire.
La littérature arménienne du Moyen Age, comme étant une page très importante pour l'étude du développement de la littérature mondiale, a une valeur internationale. Ce livre, qui est adressé au grand public et qui est édité à l'occasion du symposium consacré à l'étude de la littérature arménienne du Moyen Age, a pour but de faire, d'une manière concise, le tableau de l'évolution de cette littérature du Ve au XVIIIe siècle.
Dans leur analyse, les auteurs dé ce livre ont tenté d'utiliser et de résumer les acquis des chercheurs et savants s'occupant de l'ancienne littérature médiévale arménienne. L'histoire de cette littérature comprenant une étendue de quinze siècles est représentée et divisée en périodes, qui à leur tour sont conditionnées à l'histoire sociale, politique du peuple, et aussi au développement intrinsèque de la littérature.
Selon ces données la littérature arménienne du Moyen Age se divise en cinq parties:
1. La littérature arménienne du Ve siècle
2. La littérature du VI' au IXe siècle
3. La littérature du Xe au XIIe siècle
4. La littérature du XIIIe au XVIe siècle
5. La littérature du XVIIe au XVIIIe siècle
Dans chaque période la littérature est divisée en genres littéraires. Chaque période est étudiée en considération de sa vie sociale politique et de son évolution artistique. Sur ce fond sont brossés les portraits des écrivains éminents, en tenant compte de leur rôle et place dans la chaîne de l'évolution générale de la littérature. Les premier et deuxième chapitres (les siècles allant du Veau Ir siècle) ont été écrits par V. S. Nalbandian, membre correspondant de l'Académie des sciences de la République Socialiste Soviétique d'Arménie. Les troisième et quatrième chapitres (les siècles allant du Xe au XVe siècle) ont été écrits par V. S. Nersessian — candidat ès sciences philologiques. Le cinquième chapitre (les siècles allant du XVIIe au XVIIIe siècle) est dû 'u candidat es sciences philologiques H. G. Bakhtchinian.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs