Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Ashot PATMAGRIAN
( 1898 - 1982 )

L'auteur

 
Naissance en 1898, décès en 1982.

Spécialiste de la musique arménienne, compositeur.

ligne
Livre numéro 1563
Ashot PATMAGRIAN --- Cliquer pour agrandir L'Utilisation des éléments folkloriques dans le chant liturgique arménien au XIIe siècle
 
Titre : L'Utilisation des éléments folkloriques dans le chant liturgique arménien au XIIe siècle / auteur(s) : Ashot PATMAGRIAN - communication faite au XXIIIe congrès international des orientalistes, août 1954, Cambridge
Editeur : auteur
Année : 1955
Imprimeur/Fabricant : Imp. Le Soleil, 4, rue Git-le-Coeur, Paris VIe
Description : In-8°, 48 p., planche
Collection :
Notes : Avant-propos du P. Bessag Toumayan ; trilingue, français, anglais, arménien
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Avant- Propos
L'étude que M. A. Patmagrian a présentée au 23e Congrès International des Orientalistes, à Cambridge (Angleterre), étant la première dans son genre, vient de prouver en même temps que son auteur, connu déjà comme un musicien de talent et de )mute qualité, possède aussi les mérites indiscutables d'un philologue érudit et compétent.
En effet, l'auteur de cet ouvrage, qui s'est taillé une belle réputation comme l'un des plus brillants représentants du chant arménien, par les concerts qu'il a organisé au Moyen Orient, en Europe et en Amérique, avec le concours de Madame Rose Patmagrian, la cantatrice de talent, se présente à nous cette fois-ci par une étude de haut intérêt, sous le titre « L'UTILISATION DES ELEMENTS FOLKLORIQUES DANS LA MUSIQUE LITURGIQUE ARMENIENNE AU XIIe SIECLE ».
C'est une étude approfondie, développée avec compétence, qui a suscité un intérêt exceptionnel parmi les érudits étrangers.
Il établit, dans les lignes serrées, que la réforme en Europe de la musique liturgique, par l'introduction au XVIe siècle du chant populaire dans la musique sacrée, était déjà, quatre siècles avant une conquête réalisée dans la vie du peuple arménien.
En effet, au XIIe siècle Saint Nersès Chnorhali, dit le Gracieux, chef suprême de l'Eglise arménienne de l'époque, s'était déjà donné à la tâche de régénérer le chant liturgique à l'aide du chant populaire.
Et ce n'est que quatre cents ans après, que le même mouvement fut entrepris et dirigé en Europe par un modeste religieux, Heinrich Isaak.
Pour appuyer ses points de vue, M. A. Patmagrian a mis à contribution la bibliographie arménienne classique qu'il connaît à fond.
La présente étude est un premier pas de recherche dans le domain de la musique liturgique arménienne, et son auteur mérite toute félicitation et appréciation.

Rév. BESSAG TOUMAY AN
Londres, Décembre 1954


ligne

  Retour à l'Index des auteurs