ACAM - Livres arméniens - SAKISIAN , Arménag      Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Arménag SAKISIAN

ligne
Livre numéro 1983
Arménag SAKISIAN --- Cliquer pour agrandir Pages d'art arménien
 
Titre : Pages d'art arménien / auteur(s) : Arménag SAKISIAN - Enluminure, tapis, tissus royaux, sculpture sur bois, orfèvrerie, faïences, iconographie
Editeur : Union Générale Arménienne de Bienfaisance
Année : 1940
Imprimeur/Fabricant : Rodez, impr. de G. Subervie
Description : 22,5 x 28,5 cm, reliure cartonnée, 136 pages, XXV planches, 80 figures NB, Index
Collection : Publications de l'Union générale arménienne de bienfaisance. Fonds Melkonian
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Art arménien
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Avant-propos

Les recherches qu'embrasse ce volume avaient paru dans une dizaine de périodiques : notamment, en français, dans la Revue de l'Art, Syria, Ars Islamica de l'Université de Michigan, Artihus Asiae de Leipzig ; et en arménien, dans Anahit de M. Tchobanian et Pazmaveb des Mékhitaristes de Venise.
La réunion de ces études, qui restaient ainsi éparses, contribuera j'espère, à en augmenter la signification et la portée. Un minimum de remaniements et de retouches, rendus nécessaires par cette présentation, ont seuls été effectués.
Les Arméniens peuvent invoquer comme lettres de noblesse, à côté de leur littérature millénaire et de leur architecture, qui ferait honneur à n'importe quelle nation civilisée, leurs arts décoratifs. C'est toutefois en un sens large que, dans leur ensemble, ces pages se rapportent à l'art arménien, car elles englobent, en dehors de l'art proprement national, des activités dans lesquelles le rôle des artistes et artisans arméniens, quoique prépondérant, s'applique à des styles d'origine étrangère. C'est le cas pour l'orfèvrerie de Stamboul ou la céramique de Keutahia. Une place a été également faite à l'iconographie, même lorsque l'artiste était étranger, comme dans le cas de la pittoresque Société arménienne jouant aux cartes du XVIIIe siècle.
Par cette contribution, je souhaiterais apporter, ԸՍՏ ԿԱՐԻ ԻՄՈՒՄ, selon mon pouvoir, comme disent les enlumineurs arméniens du Moyen-Age, ma pierre au monument qui sera un jour élevé à l'art arménien.
Montmorency, le 6 septembre 1939
ARMÉNAG SAKISIAN


TABLE DES MATIERES
Avant-propos 7
I. L'enluminure de l'évangile de 1274 au nom du maréchal Auchine 9
II. Un portrait du baron Vassag, frère du roi Hétoum I" de Cilicie 17
III. Les tapis arméniens depuis le Moyen Age jusqu'à nos jours 23
IV. Tissus royaux arméniens des Xe, XIe et XIII" siècles 41
V. Les broderies et dentelles arméniennes du couvent de Saint-Lazare de Venise 47
VI. Une porte en bois sculptée arménienne de 1134 51
VII. Thèmes et motifs d'enluminure et de décoration arméniennes et musulmanes 59
Coup d'œil historique. Enluminure arménienne. Enluminure musulmane. Décoration arménienne et musulmane comparées. Stylisation et naturalisme. Épigraphie décorative. Motifs : têtes, faces lunaires, sirènes-oiseaux, dragons, S, croix. Conclusion.
VIII. L'orfèvrerie arménienne à influence occidentale de Constantinople aux XVIIIe et XIXe siècles 87
IX. Les Manasse, une dynastie de peintres et de miniaturistes des sultans aux XVIIIe et XIXe siècles 97
X. La question des faïences de Keutahia 103
XL A propos de deux médailles de 1673 à l'effigie d'un marchand arménien de Djoulfa, près Ispahan 115
XII. Deux tableaux à sujets arméniens de J. B. Van Mour 127
XII. Le théâtre de Karagheuz et Aïvaz Seikis 137
Index
Planches I-XLV


ligne

  Retour à l'Index des auteurs