Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Olivier SALMON
( n. 1980 )

L'auteur

 
Naissance en 1980

Universitaire français, doctorant en littérature française travaillant sur « Alep dans la littérature de voyage européenne pendant la période ottomane »), Paris Sorbonne Paris IV, Thèse sous la direction de : M. François Moureau Inscription en 2005.
[nfo 2009]

ligne
Livre numéro 1375
Olivier SALMON --- Cliquer pour agrandir Le Consulat de France à Alep au XVIIe siècle : Journal de Louis Gédoyn, Vie de François Picquet, Mémoires de Laurent d'Arvieux
   
Titre : Le Consulat de France à Alep au XVIIe siècle : Journal de Louis Gédoyn, Vie de François Picquet, Mémoires de Laurent d'Arvieux / auteur(s) : Olivier SALMON - Auteurs : Hussein I. El-Mudarris et Olivier Salmon, préface par Ismet H. El-Mudarris
Editeur : ray publishing and science
Année : 2009
Imprimeur/Fabricant :
Description : 17 x 24 cm, 512 pages avec illustrations noir et blanc
Collection :
Notes : Pages sur l'Arménie et 40 pages concernant les Arméniens
Autres auteurs :
Sujets : Diplomatie -- Récites
ISBN :
Prix : 33,50 euros

Commentaire :

Les instigateurs de ce projet sont Hussein I. El-Mudarris (historien spécialiste de la période ottomane, photographe, collectionneur d’art et de documents anciens - et consul honoraire des Pays-Bas à Alep) et Olivier Salmon (doctorant en littérature française travaillant sur « Alep dans la littérature de voyage européenne pendant la période ottomane »).
Louis Gédoyn, François Picquet, Laurent d’Arvieux : ces trois consuls de France à Alep au XVIIe siècle ont fait l’objet d’une publication posthume, sous trois formes littéraires différentes : le Journal de négociation de Louis Gédoyn, La Vie de François Picquet et les Mémoires de Laurent d’Arvieux.

Les historiens se délecteront de ces textes relativement rares qui offrent un témoignage remarquable sur Alep, non seulement sur son commerce et ses affaires consulaires que viennent éclairer des documents manuscrits publiés ici pour la première fois, mais aussi sur l’intense activité de conversion des missionnaires à l’égard des chrétiens des rites grec et syriaque. Cependant, l’intention est davantage de mettre en lumière la génétique de ces textes et les mécanismes de propagande aussi bien individuelle que religieuse qui les animent. Rassemblés dans un même recueil, les récits des séjours des trois consuls à Alep prennent une saveur particulière au regard l’un de l’autre et permettent de juger de la littérarité de chaque œuvre à partir du Journal officiel de Louis Gédoyn, de mettre à jour la propagande de l’Église catholique à travers l’hagiographie de François Picquet, et d’apprécier le style élégant de Laurent d’Arvieux.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs