Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Société des études arméniennes

ligne
Livre numéro 1954
Société des études arméniennes --- Cliquer pour agrandir Millénaire du Livre de lamentation de Grégoire de Narek
 
Titre : Millénaire du Livre de lamentation de Grégoire de Narek / auteur(s) : Société des études arméniennes - Colloque international des 12 et 13 décembre 2003, salon de l'INALCO
Editeur : societe des etudes armeniennes
Année : 2003
Imprimeur/Fabricant :
Description : 21 x 29 cm, 42 pages
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

En l'an 1003, le moine arménien Grégoire achevait au monastère de Narek, au sud du Lac de Van, près de la magnifique église d'Akhtamar, la rédaction de son Livre de lamentation, comprenant une confession générale des péchés de l'humanité, depuis Adam, le premier père, jusqu'à son dernier descendant.
Ce titre et ce projet ont de quoi inquiéter. De nos jours, les lamentations passent souvent pour des jérémiades et les aveux de culpabilité pour des pulsions névrotiques. Tout au contraire, le livre de Grégoire, à la fois roboratif et consolateur, est un des plus puissants chefs-d’œuvre de la poésie arménienne médiévale.
Bibliste et théologien, l'auteur se garde bien de paraphraser l'Ecriture, il la parcourt en tous sens sur les ailes de l'Esprit pour rendre à la parole de Dieu sa fluidité primordiale, y trouver un message actuel adressé à chacun de ses lecteurs. Confesseur, il évite de dresser de fastidieuses listes de péchés, ordonnées méthodiquement selon les cinq sens ou la nature des transgressions. Seuls comptent les aveux sincères, auxquels on ne parvient pas sans effort.
L'ouvrage s'ordonne donc comme un cheminement spirituel, un déroulement pédagogique d'exercices gradués, associé aux trois salles de l'église arménienne : préparation pénitentielle dans le narthex, vie sacramentelle sous la coupole, et symbole de l'au-delà sur l'autel.
Alors que les rois et les princes construisaient à grands frais des églises commémoratives, que les simples fidèles comblaient les monastères de coûteuses donations matérielles, Grégoire propose à ses lecteurs de bâtir gratuitement un sanctuaire éternel et indestructible par la simple lecture de son poème.
Tous ceux qui le liront avec ferveur prieront pour eux-mêmes et pour l'ensemble des hommes, tout en bénéficiant jusqu'au Jugement dernier de l'intercession des autres lecteurs. Tandis que l'angoisse du jugement tenaillait les croyants de l'an mille, Grégoire propose le modèle d'une confession si sincère et si parfaite qu'à l'heure ultime, aucune sentence de condamnation ne pourra plus tenir devant la miséricorde de Dieu.
Plus copié qu'aucun autre livre, à l'exception de l'Evangile, le Narek a accompagné les Arméniens de toutes conditions d'un bout à l'autre de leur histoire. Expliqué, commenté, recopié sur des amulettes, traduit en langue vernaculaire, l'ouvrage a fait pour la première fois l'objet d'une version française en 1961. La version anglaise date de 2000. Une autre traduction française a paru en 2001. Les versions russe, arabe et italienne sont également de date récente. En un mot, le Livre de lamentation est resté inconnu aux lecteurs étrangers jusqu'aux dernières années du XXe siècle.
Publiées à la fin de la période soviétique, les œuvres de l'Ecole de Narek ouvrent aujourd'hui de nouvelles perspectives de recherche sur le milieu historique, le genre littéraire, les intentions et l'architecture intime de ce recueil.
Le Livre de lamentation devrait désormais prendre place dans la bibliothèque mondiale du XXIe siècle.
Jean-Pierre Mahé


COLLOQUE INTERNATIONAL
12 —13 décembre 2003
Salons de I'INALCO, 2, rue de Lille, 75007 Paris
Métro Saint Germain des Prés
Organisé par
Le Centre Georges Dumézil d'études comparatives sur le Caucase (FRE 2454 INALCO-CNRS), la Société des Études Arméniennes (Paris), à l'occasion de son dixième anniversaire
Avec le soutien du Ministère de la Culture de la République d'Arménie et de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (IV' section)
Vendredi 12 décembre
9h15 Ouverture par M. Gilles DELOUCHE, président de 1'INALCO
9h30 M. Edward NALBANDIAN, ambassadeur de la République d'Arménie
9h45 Pr. Jean-Pierre MAHÉ (Paris) Grégoire de Narek et la connaissance de soi
10h30 Pr. Hratchia TAMRAZIAN (Erevan) Grégoire de Narek et le néoplatonisme
11h15 Dr Krikor BELEDIAN (INALCO) Art oratoire et style de vie chez Grégoire de Narek
14h Pr. Jos WEITENBERG (Leyde) Le vocabulaire hellénophile dans le Livre de Lamentation de Grégoire de Narek
14h30 Hratch MARTIROSSIAN (Leyde) Observations sur le lexique de Grégoire de Narek
15h Pr. Garnik ANANIAN (Erevan) Grégoire de Narek et la tradition orale
15h30 Pr. Azat YEGHIAZARIAN (Erevan) Le Livre de lamentation et l'Épopée de David de Sassoun
16h30 Pr. Varak NERSISSIAN (Erevan) Le héros lyrique dans le Livre de Lamentation de G. de N.
17h Pr. Sergueï SARINIAN (Erevan) Narek, l'indéchiffrable
17h30 Pr. Lilith ZAKARJAN (Erevan) Quatre portraits de G. de Narek dans le manuscrit 1173
18h Pr. Avetik ISSAHAKIAN (Erevan) G. de Narek et Avetik Issahakian
Samedi 13 décembre
9h Dr Aram MARDIROSSIAN (Paris) Grégoire de Narek contre les Thondrakiens
9h30 Aelida DOLUKHANIAN (Erevan) Les fondements philosophiques du Livre de lamentation
10h Pr. Tsovinar TCHALOYAN (Erevan) Grégoire de Narek et la renaissance arménienne
11h Pr. Anna AREVCHATIAN (Erevan) Sur la question de la genèse des Cantiques de G. de Narek
11h30 Mher NAVOYAN (Erevan) G. de Narek, fondateur d'un nouveau genre musical et poétique arménien médiéval
12h Pr. Araxie SARIAN (Erevan) La spécificité monodique des œuvres de Grégoire de Narek


ligne

  Retour à l'Index des auteurs