Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Comité de soutien à Max Hrair Kilndjian - Marseille
( n. 1982 )

L'auteur

 
Le comité de soutien se forme à Marseille avec de nombreux relais avec une solidarité nationale et internationale. Des affiches sont imprimées, de nombreux tracts sont diffusés, des manifestations sont organisées ...
ligne
Livre numéro 821
Comité de soutien à Max Hrair Kilndjian - Marseille --- Cliquer pour agrandir Les Arméniens en cour d'assises : terroristes ou résistants ?
Titre : Les Arméniens en cour d'assises : terroristes ou résistants ? / auteur(s) : Comité de soutien à Max Hrair Kilndjian - Marseille - le proces de Max Hrair Kilndjian, Aix-en-Provence, 22-23 janvier 1982 : compte rendu sténographique
Editeur : Parenthèses
Année : 1983
Imprimeur/Fabricant : 58-Clamecy : impr. Laballery
Description : 213 p. couv. ill. 24 cm
Collection : Collection Armenies ISSN = 0248-5877
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Question armenienne * Proces crimes et delits politiques -- France -- 1970-....
ISBN : 9782863640180
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 10,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Max Hraïr Kilndjian est un marseillais d'origine arménienne. Suite à la tentative d'assassinat de l'Ambassadeur de Turquie en Suisse en février 1980, il est arrêté à Marseille, incarcéré puis inculpé de tentative d'assassinat

Avant propos du livre :
" 22-23 janvier 1982, procès d'un Armenien à Aix-en-Provence. Max Hraïr Kilndjian, de nationalité française, avait été arrêté à Marseille deux jours après l'attentat du 6 février 1980 contre l'Ambassadeur de Turquie à Berne (Suisse).
Par le jeu des relations interétatiques, la France se voit contrainte de trancher dans un problème où elle n'est pas partie prenante. Malgré l'attitude du pouvoir judiciaire et sa volonté exprimée pendant les deux années d'instruction d'occulter tout aspect politique, et de traiter le cas de Max Hraïr Kilndjian dans la rigueur objective et l'étroitesse des texte, la Cour d'assises d'Aix-en-Provence a jugé sur le fond la dynamique arménienne.
Ce procès marque un tournant dans l'approche de la Cause Arménienne. Le verdict (une peine de principe entraînant la libération immédaite de l'accusé) est en porte à faux avec la repression internationale et le silence qui pèse depuis plus d'un demi-siècle sur cette cause. Un acte qualifié par l'Etat est transmué en un acte de résistance par un jury populaire. Le cri d'un peuple déchiré a été entendu par un autre peuple."
Texte rédigé par le Comité de soutien de Max Hraïr Kilndjian

Attention : la librairie Alapage donne à tort comme auteur Avetis Aharonian (!)


ligne

  Retour à l'Index des auteurs