Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Sirvart KAZANDJIAN

L'auteur

Sirvart KAZANDJIAN --- Cliquer pour agrandir
Sirvart Kazandjian est née en Ethiopie. Elle a fréquenté le Conservatoire Komitas d'Erevan où elle a étudié la composition, puis la classe de Toni Aubin au Conservatoire Supérieur de Paris et enfin le Conservatoire de Genève où elle a étudié le chant. Elle est titulaire de nombreux diplômes, dont celui du XXllle Concours; International de Composition de Vercelli.
Elle est aussi une créatrice dont l'oeuvre comprend des symphonies, de la musique de chambre (duos, trios, quatuors), des mélodies qui, pour la plupart, marquent une nette réminiscence du folklore arménien, avec en outre. un certain lyrisme et une violence conforme aux tendances contemporaines. Elle est sollicitée en Europe aussi bien pour ses compositions que pour ses qualités d'artiste lyrique.
Ses deux séries d'émissions sur la musique arménienne et russe à la Radio Suisse Romande ont eu un important indice d'écoute et ont été en quelque sorte à l'origine de cet ouvrage.
(1984, 4e de couverture)


Biographie de Sirvart KAZANDJIAN-PEARSON
Auteure de musiques vocales, chorales, symphoniques (dont le Poème symphonique "Les 40 Jours du Moussa Dagh"), d'oeuvres pour piano (dont un album "A ma Patrie" (distinction au XXIIIe Concours International de Composition, Vercelli-1973), elle s'est produite dans l'une et/ou l'autre discipline en Suisse, en France, en Autriche, en Angleterre, dans les deux Amériques et en Arménie.

Egalement auteure d'émissions radiophoniques à la R.S.R. sur le Folklore Arménien et Russe, des livres "Les Origines de la Musique Arménienne", de "L'Instrument du chanteur : son Corps", d'un CD "Art'menia" (17 chants et danses de Komitas), et de deux autres CD avec l'Atelier Vocal KOMITAS (composé de ses élèves et étudiants), fondé et dirigé par elle, "Voix d'ici, Musique d'Arménie" et "Coup de Choeur pour l'Arménie".

Egalement conférencière sur "La technique du chant" en Suisse et en France, S. Kazandjian enseigne au Conservatoire de Lausanne, à l'Académie Suisse de Musique et de Pédagogie, et au Cercle Lémanique d'Etudes Musicales.

AIWA (Armenian International Women Association) a décerné un prix en 1997 à Siirvart Kazandjian, pour toutes ses actions en faveur de la culture arménienne et de l'Arménie.
(2007)

ligne
Livre numéro 381
Sirvart KAZANDJIAN --- Cliquer pour agrandir Les Origines de la musique arménienne
 
Titre : Les Origines de la musique arménienne / auteur(s) : Sirvart KAZANDJIAN -
Editeur : Astrid
Année : 1984
Imprimeur/Fabricant : Paris : Impr. du Jaguar
Description : 189 p. ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. 24 cm
Collection :
Notes : Bibliogr. p. 185
Autres auteurs : Vahé GODEL [préfacier] -
Sujets : Musique arménienne -- Histoire de la musique
ISBN : 2903216118
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 95,00 FRF

Commentaire :

Préface de Vahé Godel

Le réveil de la conscience nationale arménienne, dans les communautés de la diaspora, apparaîtra sans doute aux historiens de l'an 2000 comme l'un des phénomènes caractéristiques de cette fin de siècle : la cause arménienne est enfin sortie de l'ombre.
Ce « risorgimento » se manifeste notamment sur le plan culturel par une floraison d'activités et d'entreprises nouvelles : maisons d'édition, revues, publications, cours de langue, centres de recherches. Je songe, par exemple, aux Editions Astrid (Paris), qui ont publié notamment Arménie 1900 (1979), à la revue Armenia (Marseille), à la grande Anthologie de la poésie arménienne publiée il y a quelques années par les Editeurs Français Réunis, à l'Histoire des Arméniens (éd. Privat, 1982); je songe aux ouvrages de Jean-Marie Carzou et d'Yves Ternon : Arménie 1915, un génocide exemplaire (éd. Flammarion, 1975), Les Arméniens, Histoire d'un génocide (éd. du Seuil, 1977); ou encore au Centre d'Etudes arméniennes, récemment créé dans le cadre de l'Université de Genève, grâce à la Fondation Ghougassiantz. Il convient de relever en outre le regain d'intérêt et la curiosité croissante que suscite l'arménien (ancien et moderne) chez les linguistes d'Europe occidentale et du Nouveau Monde, ce qu'attestent les nombreuses études qui lui sont consacrées.
Certes, toutes ces activités, toutes ces entreprises, toutes ces réalisations n'eussent pu être ce qu'elles sont sans l'existence - la survivance - d'un véritable foyer national : la petite (mais combien féconde et ingénieuse !) République d'Arménie soviétique, unique lambeau de l'Arménie légale, expression tellurique, vivante, enracinée, de l'arménité.
C'est dans ce contexte et dans cette perspective que se situe le présent ouvrage : compositrice et cantatrice, diplômée du Conservatoire « Komitas » d'Erevan, connaissant bien les deux versants du domaine arménien (l'occidental et l'oriental), Sirvart Kazandjian était particulièrement qualifiée et motivée pour entreprendre une telle étude. Son livre constitue non seulement une appréciable contribution au rayonnement de la culture arménienne, mais aussi une vibrante défense et illustration de l'Arménie, immortelle, indomptable, une et indivisible.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs