Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Armen KHATCHATRIAN

L'auteur

 
Décès le 27 juin 1967

Docteur d'histoire de l'Université de Paris.

ligne
Livre numéro 404
Armen KHATCHATRIAN --- Cliquer pour agrandir Monuments d'Architecture arménienne
   
Titre : Monuments d'Architecture arménienne / auteur(s) : Hratch DASNABEDIAN - Armen KHATCHATRIAN - Aperçu historique et légendes de Hrach Dasnabédian
Editeur : Hamaskaïne
Année : 1972
Imprimeur/Fabricant : Imp.Elie Zakka, Léogravure, Beurouth (Liban)
Description : 22 x 28,50 cm, 82+xvi p.+192 p. avec 92 illustrations : photos, dessins, plans
Collection :
Notes : Album de photographie, accompagné d'une étude d'Armen Khatchatrian, "Architecture arménienne", parue dans la revue "Vostan", numéro 1, 1948-1949
Autres auteurs :
Sujets : Architecture arménienne -- Architecture paléochrétienne -- Arménie
ISBN :
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 403
Armen KHATCHATRIAN --- Cliquer pour agrandir L'Architecture arménienne du IVe au VIe siècle
Titre : L'Architecture arménienne du IVe au VIe siècle / auteur(s) : Armen KHATCHATRIAN -
Editeur : Klincksieck
Année : 1971
Imprimeur/Fabricant :
Description : 31 cm, 127 p., 92 F
Collection :
Notes : Bibliotheque des Cahiers archeologiques. 7. _ These. 3e cycle. Lettres. Paris. 1965. _ En appendice: extraits, traduits de l'armenien, de l'Histoire d'Armenie, d'Agathange. _ Bibliogr. pp. 109-112. Index
Autres auteurs :
Sujets : Architecture arménienne -- Architecture paléochrétienne -- Arménie
ISBN : 9782252011164
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 55,64 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Préface d'André Grabar
Le présent ouvrage est un livre posthume. Armen Khatchatrian est décédé le 27 juin 1967, moins de deux ans après avoir soutenu en Sorbonne, comme thèse de doctorat du troisième cycle, l'étude qui fait l'objet de cette publication, et qui lui a valu le titre de docteur d'histoire de l'Université de Paris.
L'un des membres du jury de cette thèse, que Khatchatrian remercie dans son avant-propos, Georges Gaillard, est mort également, en septembre de cette même année 1967.
Il a fallu, pour publier cette importante recherche, en revoir attentivement le texte, - mise au point dont M. Jean Lassus a bien voulu se charger, et qu'il fit excellemment. Il a fallu aussi revoir les références aux textes arméniens et aux ouvrages d'érudition. C'est Mlle Sirarpie Der Nersessian qui accepta de le faire, et qui a fait profiter ce livre de sa grande expérience en matière d'arménologie.
M. V. Ter-Minassian qui aida Khatchatrian pour la partie technique de son étude de la construction arménienne ancienne, a bien voulu se charger de la correction des épreuves de tous les passages qui concernent cette technique.

Il suffit de parcourir l'avant-propos rédigé par Khatchatrian, pour le retrouver tel que ses amis et collaborateurs l'ont connu, dévoué sans bornes à l'histoire de l'architecture de son pays d'origine, rêvant de lui consacrer de grands et nombreux travaux. Le sort l'a empêché de réaliser ces projets, mais de cette oeuvre inachevée il nous reste - en dehors d'un certain nombre d'articles substantiels - le présent ouvrage qui n'en est que plus précieux pour nous. Khatchatrian y a essayé d'appliquer à l'étude de certains édifices arméniens anciens, parmi les plus importants, la méthode typologique et fonctionnelle qui mieux que tout autre, permet d'expliquer les monuments, ou du moins tout ce qui dans ces monuments appartient aux diverses traditions qu'avait à observer l'architecte. Au nombre de ces traditions figure aussi la technique de la construction, et c'est pourquoi Khatchatrian s'est longuement arrêté à la technique des bâtiments arméniens, - essai original et d'autant plus suggestif que Khatchatrian avait reçu une formation d'architecte, et que de toutes les traditions qui ont servi à définir les monuments anciens d'Arménie, la tradition technique de la construction a bien des chances d'avoir été la plus particulière à ce pays, la plus "nationale".

Le meilleur hommage qu'on puisse rendre à la mémoire d'Armen Khatchatrian serait de continuer son œuvre et de poursuivre l'étude de l'architecture ancienne d'Arménie, dans le sens que préconisent les études réunies dans le présent ouvrage.

André Grabar


Livre numéro 2199
Armen KHATCHATRIAN --- Cliquer pour agrandir Données historiques sur la fondation d'Edjmiatsin à la lumière des fouilles récentes
 
Titre : Données historiques sur la fondation d'Edjmiatsin à la lumière des fouilles récentes / auteur(s) : Armen KHATCHATRIAN - Tirage à part de la "Revue Handes Amsorya", Vienne, N° 1-12, 1962
Editeur : Handes Amsorya, Vienne
Année : 1962
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie mechitariste, Vienne (Autriche)
Description : 21 x 29 cm, 35 pages
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 2198
Armen KHATCHATRIAN --- Cliquer pour agrandir L'architecture arménienne - Essai analytique
 
Titre : L'architecture arménienne - Essai analytique / auteur(s) : Armen KHATCHATRIAN - Extrait de Vostan, T. 1, N°1, 1948-1949
Editeur : Geuthner
Année : 1949
Imprimeur/Fabricant :
Description : 13,5 x 21,5 cm, 90 pages, couverture illustrée NB, avec planches photographqiues
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

AVANT-PROPOS
On peut adopter deux points de vue différents sur les monuments d'architecture : l'historique-archéologique ou l'esthétique-architectonique. Nous essayons de concilier ces deux points de vue. Nous tâchons d'élucider les faits historiques et archéologiques. En partant de ces faits, nous nous proposons d'apprécier la valeur esthétique et architectonique des monuments.
Notre méthode dualiste comporte des dangers. En abordant à la fois les sphères d'intérêt des archéologues et des architectes, nous risquons de ne satisfaire ni les uns ni les autres. Mais nos buts modestes doivent nous servir d'excuse. Tout ce que nous voulons, c'est poser certains problèmes sans prétendre les résoudre. Nous renvoyons le lecteur plus exigeant aux brillants ouvrages de Thoramanian, Strzygowski, Baltrusaitis sur l'architecture arménienne.
Nous exprimons notre reconnaissance à M. A. Grabar, professeur au Collège de France, qui nous a beaucoup soutenu par ses suggestions scientifiques et son érudition.

ligne

  Retour à l'Index des auteurs