Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Gourguen MAHARI
( 1903 - 1969 )

L'auteur

 
De son vrai nom Gourguen Grigori Adchemian, Gourguen Mahari est né à Van, en Arménie turque, en 1903, et est mort à Palanga, en Lituanie, en 1969.
Réfugié à Erevan pendant le génocide de 1915, il est recueilli dans un orphelinat. Il publie des poèmes pendant les années 20 puis commence à produire une œuvre en prose, et notamment une copieuse autobiographie dont les deux premiers volumes (Enfance et Adolescence) paraitront en 1930 et le troisième (Au seuil de la jeunesse) en 1956.
En 1959, il publie un recueil de poèmes (Les Pressoirs); en 1962, un recueil de nouvelles (La Voix du silence); en 1966, un roman (Les Vignobles en feu) qui décrit la vie des Arméniens de Van à la veille de la Première Guerre mondiale; en 1968 enfin un livre sur le poète Eghiché Tcharents.
L'Encyclopédie soviétique arménienne ne donne aucune indication sur la vie de Mahari de 1931 à 1956. Il a passé une grande partie de ce quart de siècle au goulag et a donné ses souvenirs de cette période dans Les Barbelés en fleurs. L'ouvrage, sorti clandestinement d'URSS, a d'abord paru dans l'hebdomadaire Naïri de Beyrouth (de 1971 à 1972), puis dans le quotidien de Paris Haratch (de 1972 à 1973), et enfin en Arménie dans le mensuel Sovetakan Grakanoutioum (Littérature soviétique) de janvier 1988, et la même année sous forme de volume.
ligne
Livre numéro 1058
Gourguen MAHARI --- Cliquer pour agrandir Les Barbelés en fleurs
 
Titre : Les Barbelés en fleurs / auteur(s) : Gourguen MAHARI -
Editeur : Le Cercle d écrits caucasiens
Année : 2002
Imprimeur/Fabricant : Le Cercle d'écrits caucasiens, La Ferté-sous-Jouarre
Description : 14,5 x 21,5 cm, 202 pages, couverture illustrée en couleurs
Collection :
Notes : Traduit de l'arménien par Pierre Ter-Sarkissian
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN : 2913564097
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 19,50 euros

Commentaire :

"Tant de forçats au pays de la justice... " C’est la réflexion douloureuse d’un détenu dans un camp soviétique. Toute la contradiction est là, bien vue par un écrivain qui a lui-même passé un quart de siècle derrière les barbelés.

Un témoignage de plus sur le goulag ? Oui, mais celui-ci se distingue de beaucoup d’autres. Par la profondeur des tragédies humaines, saisies comme "au ras du sol", par la poignante dignité d’un noyau de prisonniers qui résistent, non seulement pour survivre, mais pour ne pas abdiquer leurs valeurs humanistes et... socialistes. Parmi ces valeurs il y a l’amour. Mahari est l’un des rares parmi les romanciers des camps à nous montrer des hommes et des femmes qui bravent les interdits et l’horreur quotidienne pour entretenir des rapports amoureux : acharnement à vivre et à donner la vie !


Livre numéro 453
Gourguen MAHARI --- Cliquer pour agrandir Les Barbelés en fleurs
 
Titre : Les Barbelés en fleurs / auteur(s) : Gourguen MAHARI - trad. de l'arménien par Pierre Ter-Sarkissian
Editeur : messidor
Année : 1990
Imprimeur/Fabricant : 18-Saint-Amand-Montrond : Impr. SEPC
Description : 192 p. couv. ill. en coul. 22 cm
Collection : Lettres soviétiques d'aujourd'hui
Notes :
Autres auteurs : Pierre TER-SARKISSIAN [traducteur] -
Sujets : Roman -- Témoignage sur les camps sous Staline
ISBN : 9782209062874
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 95 FRF

Commentaire :

"Tant de forçats au pays de la justice... "
C’est la réflexion douloureuse d’un détenu dans un camp soviétique. Toute la contradiction est là, bien vue par un écrivain qui a lui-même passé un quart de siècle derrière les barbelés.

Un témoignage de plus sur le goulag ? Oui, mais celui-ci se distingue de beaucoup d’autres. Par la profondeur des tragédies humaines, saisies comme "au ras du sol", par la poignante dignité d’un noyau de prisonniers qui résistent, non seulement pour survivre, mais pour ne pas abdiquer leurs valeurs humanistes et... socialistes. Parmi ces valeurs il y a l’amour. Mahari est l’un des rares parmi les romanciers des camps à nous montrer des hommes et des femmes qui bravent les interdits et l’horreur quotidienne pour entretenir des rapports amoureux : acharnement à vivre et à donner la vie !


ligne

  Retour à l'Index des auteurs