Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Chakè MATOSSIAN
( n. 1953 )

L'auteur

Chakè MATOSSIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance en 1953.

Chakè Matossian est philosophe, docteur en Théorie de la Communication. Elle a enseigné à l'Université Nouvelle de Lisbonne et est actuellement professeur à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles – Ecole supérieure des arts. Elle a publié L'Art moderne et la question du sacré (collectif, éd. du Cerf), Restauration, formes de rétablissement (collectif, Anvers 93/Mardaga) ainsi que divers catalogues d’artistes internationaux. Elle a collaboré à de nombreuses revues internationales telles que Traverses (Centre Pompidou), Furor-Revue d'esthétique et de rhétorique (Genève), La Part de l'Œil (Bruxelles), Coloquio/Artes (Fondation Gulbenkian, Lisbonne). Membre de L'Association Internationale des Critiques d'Art (AICA), elle collabore au supplément « Midk yev Arvesd » du quotidien Haratch. Elle a organisé le numéro 11 de la revue d’esthétique La Part de l'Œil, consacré aux rapports entre arts visuels et médecine. Elle a publié, aux éditions La Part de l'Œil, les livres Espace public et représentations (1996) et Fils d'Arachné - Les tableaux de Michelet (1998). Son ouvrage Saturne et le Sphinx (Proudhon, Courbet et l’art justicier) est paru à Genève, aux éditions Droz en 2002. Outre différentes conférences sur Michelet données au Collège de France et publiées, elle a dirigé l’ouvrage Art, anatomie, trois siècles d’évolution des représentations du corps, paru en 2007 à Bruxelles, éd. La Part de l’œil. Elle a donné, au Collège de France, en 2007, une conférence sur « L’Ararat comme lieu prophétique de la peinture : Vinci et Dürer » en parallèle à la parution de l’étude « Dürer sur l’Ararat » dans le n° 21-22 de la revue La Part de l’œil.

Ecouter une longue interview de Chaké Matossian (émission "Par ouï dire" du 20 mai 2009 propos à propos du livre "Des admirables secrets de l'Ararat, Vinci, Dürer, Michel-Ange sur les traces d'Er et Noé", Radio "La Première" de la RTBF, Radio belge pour la communauté francophone).

Ecouter une longue interview de Chakè Matossian par Maxime Yevadian sur Radio-Arménie, le 29 juin 2010, à propos du livre "Des admirables secrets de l'Ararat".

ligne
Livre numéro 2112
Chakè MATOSSIAN --- Cliquer pour agrandir La Revue générale, Millénaire Arménie, numéro Mai-Juin 2015
   
Titre : La Revue générale, Millénaire Arménie, numéro Mai-Juin 2015 / auteur(s) : Revue Générale -
Editeur :
Année : 2015
Imprimeur/Fabricant :
Description :
Collection : ISSN : 0770-8602
Notes :
Autres auteurs : Chakè MATOSSIAN [contribution] -
Sujets :
ISBN : 9770770860005
Prix : 16,00 euros

Commentaire :

Table des matières
Francis Delpérée, Le devoir de roi, discours de S.M. le Roi

Millénaire Arménie
Francis Delpérée, Le génocide, les mots et les morts
La Revue générale, Introduction
Jean-Baptiste Baronian, Petites histoires d’Arménie et d’Arméniens
Bernard Coulie, Arménie : mémoire et écriture
Chakè Matossian, Rousseau l’Arménien ou l’homme dans toute la vérité de sa nature
Herman Van Rompuy, La crise de la pensée européenne
Dominique Aguessy, Emmanuel de Mérode et le parc des Virunga
Hubert Joly, Charles Muller
Anne-Françoise Counet , Rencontre avec France Bastia

CHRONIQUES ET ACTUALITÉS
Ce mois qui court... (F. Bastia)
Billet de Wallonie (A. Moxhet)
Musique (J. Lacroix) : Chanson vivante (G. Delhasse)
Théâtre (C.A. Magnès, A.-M. Hamesse)
Les billets d’art de (J. River)
Les livres


Livre numéro 2046
Chakè MATOSSIAN --- Cliquer pour agrandir « Et je ne portai plus d'autre habit ». Rousseau l'Arménien
Titre : « Et je ne portai plus d'autre habit ». Rousseau l'Arménien / auteur(s) : Chakè MATOSSIAN -
Editeur : droz
Année : 2014
Imprimeur/Fabricant :
Description : 152 pages, couverture illustrée
Collection : Bibliothèque des Lumières, ISSN 1660-5829 ; vol. LXXXIII
Notes : Illustration de couverture : Jacques Cathelin, Jean-Jacques Rousseau en costume d’Arménien, eau-forte et burin, 1763, d’après Maurice-Quentin de La Tour. © BnF, département des estampes et de la photographie.
Autres auteurs :
Sujets : Jean-Jacques Rousseau -- Habit arménien
ISBN : 9782600017992
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 50,64 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Rousseau décida un jour de s’habiller en Arménien. Il déclara : « Et je ne portai plus d’autre habit ». Il était nécessaire d’examiner ce choix vestimentaire décisif à la lumière de l’œuvre, incluant l’expérience vécue et les lectures du philosophe, pour montrer que loin de ressortir au caprice ou à l’utilitaire, loin d’être anecdotique, l’habit arménien s’accorde avec l’univers de pensée de Rousseau. C’est l’habit qu’il habite.

Les différentes dimensions symboliques de l’habit arménien examinées ici confèrent à ce choix vestimentaire une valeur de signe, éclairant les questions philosophiques et politiques cruciales aux yeux de Rousseau : l’immortalité de l’âme, le commerce entre les hommes. L’habit arménien recouvre le moi physique, imaginaire, musical et spirituel du citoyen de Genève, il lui procure l’aura du mage, l’animalise et le divinise tout à la fois. Seul l’habit arménien aura montré Rousseau dans toute la vérité de sa nature et l’aura désigné comme ce qu’il est : « autre ».


Livre numéro 1390
Chakè MATOSSIAN --- Cliquer pour agrandir Des admirables secrets de l'Ararat, Vinci, Dürer, Michel-Ange sur les traces d'Er et Noé
 
Titre : Des admirables secrets de l'Ararat, Vinci, Dürer, Michel-Ange sur les traces d'Er et Noé / auteur(s) : Chakè MATOSSIAN -
Editeur : La Part de l œil - 144 Rue du Midi -1000 Bruxelles (Belgique), Site : www.lapartdeloeil.be
Année : 2009
Imprimeur/Fabricant : Poot, Belgique
Description : 21 x 25,5 cm, 128 pages, couverture illustrée en couleur, 65 illustrations en couleur
Collection : Théorie
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Histoire de l'Art
ISBN : 9782930174419
Prix : 29,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Ecouter une longue interview de Chaké Matossian par Maxime Yevadian sur Radio-Arménie, le 29 juin 2010, à partir de ce livre "Des admirables secrets de l'Ararat".

Ecouter une longue interview de Chaké Matossian (émission "Par ouï dire" du 20 mai 2009 propos à propos du livre "Des admirables secrets de l'Ararat, Vinci, Dürer, Michel-Ange sur les traces d'Er et Noé", Radio "La Première" de la RTBF, Radio belge pour la communauté francophone).

Léonard de Vinci, pris dans le déluge, se déclare ambassadeur en Arménie. Dürer se peint sur le Mont Ararat en compagnie des dix mille martyrs. Michel-Ange fait son autoportrait sur la peau de saint Barthélémy, l’apôtre des Arméniens, écorché en Arménie. Les visions et prophéties de ces trois artistes majeurs de la Renaissance ont donc en commun un lieu, l’Ararat, l’Arménie. Qu’ils aient tous voulu se désigner, se raconter là comme un ailleurs familier, faire leur autoportrait topographiquement connoté, mérite peut-être que l’on s’interroge sur la précision d’un tel choix. Pourquoi la relation si forte et si étroite qu’ils établissent avec l’Arménie comme lieu de vision et de prophétie, comme lieu d’apparition de leur autoportrait, reste-t-elle si peu connue, ignorée ou même passée sous silence ? Hantés par les formes du déluge, habités par la question du devenir des âmes, du jugement dernier et de la résurrection, Vinci, Dürer et Michel-Ange pénètrent les mystères par les voies de Noé et d’Er l’Arménien dont Socrate nous rapporte le témoignage. Par la marque arménienne, ils s’affirment, discrètement, comme disciples de Platon.
Chakè Matossian, s’appuyant sur la Théorie de la science de Fichte pour montrer ce qu’il en est de la vision vivante, examine ces autoportraits à la lumière de Platon et des écrits mystiques de Guillaume Postel. Les admirables secrets de l’Ararat que nous invitent à pénétrer les trois artistes sont prometteurs d’une vision qui dépasse toute peinture. Lieu de coïncidence entre l’évanescence de la forme et la vie même, entre le génie païen et le cœur chrétien, entre l’Orient et l’Occident, l’Ararat des peintres se fait le lieu de vision du réel.


Livre numéro 1260
Chakè MATOSSIAN --- Cliquer pour agrandir La Part de l'Oeil. Revue de pensée des arts plastiques numéro 21-22
 
Titre : La Part de l'Oeil. Revue de pensée des arts plastiques numéro 21-22 / auteur(s) :Dossier : Esthétique et phénoménologie en mutation
Editeur : La Part de l œil - 144 Rue du Midi -1000 Bruxelles (Belgique), Site : www.lapartdeloeil.be
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie Poot, Belgique
Description : 296 p., 295 x 210 mm, couv, en couleurs jaquette
Collection : ISSN : 0773 9532
Notes : 20 articles, dont celui de Chaké Matossian : "Dürer sur l'Ararat. Ou l'Arménie comme lieu des visions prophétiques", pp.197-215, avec 9 reproductions en n. et b.
Autres auteurs : Chakè MATOSSIAN [contribution] -
Sujets :
ISBN : 2930174358
Prix : 30,50 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Le champ de la phénoménologie est l'un des plus dynamiques tant de la recherche philosophique qu'en matière d'esthétique. Depuis la parution en 1991 du dossier de La Part de l'Oeil consacré à “L'art et la phénoménologie” (volume rapidement épuisé) et la traduction dans ce cadre, par Eliane Escoubas, de la “Lettre de Husserl à Hofmannstahl”, abondamment commentée ensuite, quinze ans de travaux et de recherches justifient amplement le projet d'un nouveau bilan en cette matière. Le texte publié ici de Pierre Rodrigo résume une partie du chemin parcouru.

L'on pouvait précédemment faire le constat “d'un consensus général en phénoménologie”, depuis Mikel Dufrenne, Henri Maldiney, Jan Patocka jusqu'à Michel Henri pour soutenir une “exemplarité de l'expérience esthétique”, pour penser l'art à partir de l'assurance “d'une proximité de nature entre l'attitude phénoménologique et l'attitude esthétique”.

L'exploration du “Nachlass” (de l'oeuvre posthume) et la traduction, en 2002, chez Million, du volume XXIII des Husserliana – volume abordé ici également par Rudy Steinmetz – témoignent de la volonté opiniâtre de Husserl de “se porter […] à la hauteur […] du phénomène esthétique” et de penser, tout au contraire du consensus susmentionné, “l'irréductibilité de l'esthétique à la phénoménologie”.

Pierre Rodrigo note combien “le sens du phénomène esthétique”, “ le questionnement du statut phénoménologique de l'image et de l'imagination”, “l'étrangeté du phénomène esthétique [sont devenus] pour lui [Husserl] une source de perplexité croissante”, “l'occasion d'une nécessaire remise en chantier de sa théorie”. Husserl recourt au concept de “fiction perceptive”, “sorte de simulacre délié de toute référence au modèle et à l'image-copie” pour rendre compte de “l'irréductible résistance du phénomène esthétique”.

De même Eliane Escoubas, reprenant Merleau-Ponty, montre comment un “noyau d'absence” au coeur du visible fait de l'oeuvre d'art non un “aller au-delà” mais un moyen de “sortir de soi”, “d'être absent de [soi]-même”. Tant les textes de Thierry Lenain, Maud Hagelstein et Tristan Trémeau consacrés au questions soulevées par une mise en relation de l'art minimal et conceptuel avec la pensée phénoménologique que la contribution de Luc Richir reliant Emmanuel Levinas et la psychanalyse ou la recherche de René Lew proposant une lecture croisée du logos chez Heidegger et chez Lacan ou encore le travail de Danielle Lories confrontant Merleau-Ponty et Hans Jonas sont ici, parmi d'autres, des signes des mutations en cours dans le champ de l'esthétique et de la phénoménologie.

-----------------------------

Sommaire

La Part de l'Oeil n° 21/22 – 2006/2007
Dossier : “Esthétique et phénoménologie en mutation”

Rudy Steinmetz : Liminaire
Eliane Escoubas : Merleau-Ponty :
Le corps de l'oeuvre et le principe d'utopie

Jacques Garelli : Passivité originaire et transduction poétique
Maud Hagelstein : Georges Didi-Huberman : vers une intentionnalité inversée ?
Sébastien Laoureux : Peinture “abstraite” et affectivité.
L'esthétique de la phénoménologie matérielle
Thierry Lenain : Du mode d'existence de l'oeuvre dans l'art conceptuel
Danielle Lories : Philosophie, image, peinture.
Le monde à l'état naissant selon Merleau-Ponty et Jonas
Stéphanie Ménasé : Comment apprendre à voir d'après "Le visible et l'invisible" de Merleau-Ponty ?
Pierre Rodrigo : L'image, l'analogon, le simulacre : la question des “fictions perceptives” chez Husserl
Rudy Steinmetz : La conscience d'image, l'attitude esthétique et le jeu de la mimésis chez Husserl
René Lew : Ce que l'inflexion lacanienne de la psychanalyse doit à Heidegger : à propos du logos (Parain et Koyré versus Heidegger)
Tristan Trémeau : De quelques effets idéologiques.
Le mythe phénoménologique dans l'art
Lucien Massaert : Mondrian in't Gein
Isabel Matos Dias : Entrelacs de peinture : Bibliothèques et Ateliers de Vieira da Silva
Chakè Matossian : Dürer sur l'Ararat Ou l'Arménie comme lieu des visions prophétiques
Luc Richir : La psychanalyse à l'épreuve du désêtre
Holger Schmid : Homo natura et homo artista dans le règne de la double interprétation
Liliane Meffre : A propos de la conférence de Carl Einstein “Abrégé d'une esthétique”
Carl Einstein : Deux lettres au docteur René Allendy
Carl Einstein : Abrégé d'une esthétique


ligne

  Retour à l'Index des auteurs