Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Nazareth TOPALIAN
( 1933 - 2016 )

L'auteur

Nazareth TOPALIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 12 mars 1933 à Beyrouth (Liban), décès le 23 mar s2016.

Études primaires à "L'école des Quarante martyrs", Nor March (Boudj-Hammoud), secondaires au "Collège St Grégoire l'Illuminateur " des Jésuites, à Beyrouth, puis au "Collège arménien Nechan Palandjian " de Beyrouth.
En 1962 il fréquente les "Cours de la Maison de la presse", à Bruxelles, Belgique.
De 1957 à 1975, Topalian est rédacteur de journaux en langue arménienne : «Ararat», «Astarar», «Ayk», «Zartonk» (Beyrouth) et «Antastan», «Achkhar», «Haratch» (Paris), ainsi que «Nor Or», «Baykar» (États-Unis), «Ararad» (Le Caire).
En 1976, fuyant le Liban en guerre civile, il s'installe à Paris, où il continue ses activités de journaliste en tant que secrétaire de rédaction et traducteur.
De 1976 à 1981, il la direction de secrétariat dans le siège de l'Association Arménienne d'Aide Sociale (AAAS)
Nazareth Topalian est auteur d'une dizaine de livres publiés en arménien occidental.
Il a traduit de l'arménien en français les "Pages choisies - À livres ouverts» (poèmes et prose) du regretté Roupen Sevag (1885-1915) ; pour lequel il est à la recherche d'un éditeur.
[info avril 2010]

ligne
Livre numéro 1499
Nazareth TOPALIAN --- Cliquer pour agrandir Hayasdantsi Medz-man - Mémé d'Arménie (en arménien occidental)
Titre : Hayasdantsi Medz-man - Mémé d'Arménie (en arménien occidental) / auteur(s) : Farid BOUDJELLAL - Traduction de N. Topalian et Varoujan Sirapian)
Editeur : SIGEST
Année : 2010
Imprimeur/Fabricant : impr. en Espagne
Description : 16 x 28 cm, 72 pages, couverture cartonnée
Collection :
Notes : - En annexe de l'album la vie de Marie Bedros Caramanian, "Mémé d'Arménie",
Autres auteurs : Jean Varoujan SIRAPIAN [traducteur] - Nazareth TOPALIAN [traducteur] -
Sujets : Bande dessinée -- Génocide arménien -- Histoire personnelle
ISBN : 9782917329139
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 16,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

L’album est inspiré d’une histoire vraie, celui de Petit Polio, français d’origine algérienne, qui, à 9 ans, découvre que sa grand-mère paternelle est en fait une arménienne rescapée du génocide arménien de 1915.
Elle s’appelle Marie Bedros Caramanian.
L’histoire est émouvante puisque Marie pourrait être la grand-mère de beaucoup d’entre nous sans parler de ceux, millions de Turcs, en réalité des Arméniennes converties à l’Islam durant et après le génocide. A l’instar de la grande- mère de Fethiye Cetin dont le livre «Ma grand-mère» (titre original "Anneannem") a connu un grand succès en Turquie.

1959. Un événement inattendu va changer le cours de la vie de Petit Polio.
L’arrivée inopinée de mémé d’Arménie, une grand-mère chrétienne porteuse d’un douloureux secret. Blessures pour blessures, peur pour peur, ils vont tenter d’effacer les cicatrices d’un génocide...
Mais le pourront-ils ?
Une chose est sûre, chrétien, musulman, Mahmoud se mélange les racines !


Livre numéro 1286
Nazareth TOPALIAN --- Cliquer pour agrandir Rue d'la Dé
Titre : Rue d'la Dé / auteur(s) : Jean-Baptiste MERLINO - préface d'André Santini ; introduction et notes de Nazareth Topalian
Editeur : SIGEST
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : 37-Monts : Impr. Présence graphique
Description : 1 vol. (48 p.) : ill., couv. ill. ; 30 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Nazareth TOPALIAN [introduction] -
Sujets :
ISBN : 9782952600460
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 14,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Préface d'André SANTINI, Maire d’Issy-les-Moulineaux, Secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique

Le nom d’une rue nous laisse rarement indifférent car il évoque chez chacun d’entre nous des souvenirs. L’album de Jean-Baptiste MERLINO, conçu sous forme de dessins commentés, raconte l’histoire de l’implantation de la communauté arménienne dans le quartier de la « Rue d’la Dé…» à Issy-les-Moulineaux, dans la première partie du XXe siècle. C’est également l’Histoire avec un grand H du peuple arménien fuyant l’horreur du Génocide de 1915, véritable entreprise d’extermination d’une population perpétrée par le gouvernement Jeune-Turc de l’Empire Ottoman. Ainsi, des milliers de réfugiés débarquent par bateaux entiers à Marseille et s’installent dans le Sud de la France où ils trouvent un havre de paix et une terre d’accueil.

La recherche d’un travail contraint la population arménienne à une nouvelle migration vers la région parisienne où les usines manquent à tel point de main-d’œuvre que Citroën et Renault indiquent à l’entrée de la ville d'Issy-les-Moulineaux leurs adresses sur des panneaux d’affichage.

Dans les années 1920, de nombreux réfugiés d’origine arménienne rejoignent les effectifs des industries isséennes, telles la Cartoucherie Gévelot, les Peintures Lefranc ou la Blanchisserie de Grenelle… Ils se sont installés dans un premier temps sur l’Île Saint-Germain, zone quelque peu marginalisée de la commune avec des baraquements insalubres, pour s’établir progressivement sur les hauteurs de la ville, vers les rues de l’Egalité, de la Défense et d’Erevan. Ce nouvel enracinement s’y révèle durable au fil des années, et donne naissance à un véritable « village » solide et dynamique, parfaitement intégré dans la Cité.

Aujourd’hui encore, la « Rue d’la Dé…» demeure un lieu-symbole de la présence arménienne à Issy-les-Moulineaux. Cet album rétrospectif de Jean-Baptiste MERLINO permet d’appréhender pleinement cette époque et d’avoir un autre regard grâce à la qualité des dessins de l’auteur qui nous plongent dans un autre temps.

Les plus anciens y retrouveront certainement des souvenirs d’enfance. Les plus jeunes y découvriront une rue jalonnée de commerces où Italiens, Espagnols, Portugais et Arméniens vivaient en totale harmonie. L’ambiance y était conviviale, chaleureuse et solidaire grâce aux mariages entre les familles, à la prise en charge commune des enfants et aux prêts sans intérêt pour l’achat d’un terrain et la construction de petits pavillons en dur.

A travers le regard insouciant d’un enfant traversant les années, l’auteur nous dépeint avec une certaine nostalgie une époque difficile mais heureuse dans la « Rue d’la Dé…».

Ce témoignage permet de faire vivre la mémoire de ce quartier et de la communauté arménienne à laquelle il rend hommage chaleureux. Je vous invite à le découvrir sans tarder.

Bonne lecture !




Extraits de l'Introduction de Nazareth Topalian

Un rayon de lumière dans les archives de la Mémoire

Le cas est rare, presque exceptionnel même dans les annales de l’écrit : un homme se penche sur son passé, et retrouve intacts les images et les mots et même les accents, graves ou joyeux, dans son subconscient ; et en les revivant, il s’émerveille en un premier temps de les retrouver dans les couleurs et leur résonnance authentiques, comme si le temps s’était arrêté tout au long des étapes, des moments de bonheur ; et absolument sans prétention sinon celle de les évoquer pour lui, à la fin il se décide à les revisiter, ses parents, ses amis, ses quartiers, ce monde où il a évolué. Aucune allusion au présent, détaché, au cœur même du passé, dans une ambiance chaleureuse. Et pour ce faire il n’a d’autre moyen que de les redessiner et reproduire les paroles bourdonnant encore au fond de son ouïe, en son for intérieur, avec un accent inaltéré, parce que jaillissant du fond du cœur.

Et le résultat est merveilleux : tout son passé lui revient, au fil des jours par le miracle de la force des sentiments si sincères et généreux.


Livre numéro 1511
  Des villes et des hommes, Poèmes
   
Titre : Des villes et des hommes, Poèmes / auteur(s) : Zareh KHRAKHOUNI - Traduit de l’arménien occidental par Nazareth TOPALIAN, en collaboration de l'auteur
Editeur : NETCOPY, Istanbul (Turquie)
Année : 2002
Imprimeur/Fabricant :
Description : 112 p. ; 14 x 21 cm
Collection :
Notes : Extr. de divers recueils de l'auteur ; réalisé avec le parrainage le l’association QATRA
Autres auteurs : Nazareth TOPALIAN [traducteur] -
Sujets : Poèmes
ISBN :
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 723
Nazareth TOPALIAN --- Cliquer pour agrandir Un Duel au soleil. L'affaire Pierre Loti - Archag Torcom
Titre : Un Duel au soleil. L'affaire Pierre Loti - Archag Torcom / auteur(s) : Nazareth TOPALIAN -
Editeur : L'Harmattan
Année : 2002
Imprimeur/Fabricant :
Description : 160 pages
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN : 9782747526302
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 15,25 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Cet ouvrage tente de rassembler les fragments épars dispersés aux coins de l'Europe de la vie d'Archag Torcom, journaliste-soldat dont le destin hors du commun a été totalement dévoué à l'émancipation de son peuple du joug ottoman et à l'indépendance de l'Arménie. Lorsqu'il naît en 1878 à Cesare de Cappadoce en Turquie, Pierre Loti a 28 ans. Les deux hommes se rencontrent et inexorablement s'affrontent à propos de la Turquie...

Ayant toujours soutenu, par ses écrits et ses activités, la Turquie, l'écrivain avait attiré sur lui des sentiments d'hostilité de la part des Arméniens. Au mois de novembre 1913, un an avant le déclencheemnt de la Grande Guerre, un jeune officier bulgare, d'origine arménienne, Archag Torcom, ancien élève de l'Ecole séciale militaire de saint-Cyr, avait envoyé ses témoins à Hendaye. En son temps, cette affaire eut un grand retentssement dans la presse parisienne, mais aussi internationale. Au dernier moment, l'écrivain fut remplacé sur le terrain par le champion de France d'escrime , Georges Breittmayer, et le duel eut lieu à Montmorency. Le challenger s'en tira avec une grave blessure à la poitrine.

Auteur d'un ouvrage intitulé "Eternelle Turquie !", paru presque à la même date que "Turquie agonisante" de Pierre Loti, journaliste, correspondant de guerre pour certains journaux parisiens (L'Aurore, Le Temps, Revue des deux mondes...), A. Torcom a servi dans les armées bulgare, russe, grecque et arménienne : une vie hors du commun, totalement dévouée à l'émancipation de son peuple du joug ottoman et à l'indépendance de l'Arménie.

Le texte d'un grand intérêt basé sur des recherches effectuées pendant plus de cinq ans, relate cette affaire qui n'est que très vaguement connue par les spéciaolistes de Pierre Loti eux-mêmes, et la plupart des documents utilisés par Nazareth Topalian sont inédits ou fort peu connus.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs