Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

GREGOIRE DE NAREK
( 944 - 1010 )

L'auteur

GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir
Saint Grégoire de Narek est le grand auteur mystique que l'Église d'Arménie a donné à la tradition chrétienne. Ce saint moine vécut de 944 à 1010 environ au monastère de Narek sur la rive sud du lac de Van (actuellement en Turquie). Les églises de tradition arménienne le fêtent le 25 février.

Son oeuvre la plus célèbre est son recueil de Prières dont la liturgie arménienne a tiré trois extraits qui sont utilisés l'un lors du Sacrifice de la messe, l'autre dans la prière des Complies et le dernier comme prière à lire sur les malades. Autre signe de l'influence durable de ces prières sur les Arméniens: jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle, après avoir appris l'alphabet et lu les Psaumes, les élèves en recevaient un exemplaire et devaient en apprendre de larges extraits par coeur... Les thèmes principaux de l'oeuvre de S. Grégoire sont la solidarité dans le péché, la confiance en la Miséricorde divine malgré la nécessité absolue du combat spirituel, et, enfin, l'amour de la vie mystique. L'alliance qu'il réalise entre la pureté de la foi (on dit même que le monastère de Narek était l'un de ceux qui, dans une Arménie qualifiée un peu rapidement de monophysite, tenaient pour la doctrine chalcédonienne de la double nature) et d'une expression poétique vigoureuse font de lui le frère arménien de saint Jean de la Croix.

On ne connaît guère de détails de la vie de saint Grégoire.
Son père, veuf, était devenu évêque alors que Grégoire et ses frères étaient encore dans leur très jeune âge. Ils furent donc confiés aux soins du monastère où ils vécurent, semble-t-il, toute leur vie.
Il devint prêtre et peut-être higoumène de son monastère.
Il eut, d’après le synaxaire arménien une grande influence comme réformateur de son monastère ce qui lui valut quelques ennuis avec les autorités allant jusqu’à le faire soupçonner d’hérésie comme le montre cette gracieuse légende :
Les évêques et les princes envoyèrent une délégation d’hommes sûrs auprès de Grégoire afin qu’ils l’amènent à leur tribunal pour être interrogé sur sa foi.
Les délégués arrivés à Narek, Grégoire comprit immédiatement leurs intentions.
Il leur dit : « Mettons-nous d’abord à table, avant de prendre la route. »
Il fait rôtir deux pigeons et les place devant ses hôtes.
Or c’était un vendredi. Ceux-ci, scandalisés, furent plus convaincus que jamais que ce qu’on rapportait de Grégoire était vrai.
Ils lui dirent donc : « Maître n’est-ce pas vendredi aujourd’hui ? »
Le Saint, comme s’il l’ignorait, leur répond : « Excusez-moi, mes frères. »
Et se tournant vers les pigeons : « Levez-vous, dit-il, retournez à votre volière, car aujourd’hui c’est jour d’abstinence. »
Et les oiseaux, retrouvant vie et plumes, s’envolèrent.
A ce spectacle, les envoyés tombèrent aux pieds du saint pour lui demander pardon.
Et ils s’en furent raconter le prodige à ceux qui les avaient délégués.

L’oeuvre complète de saint Grégoire de Narek a été éditée à Venise en 1840 par les Pères Méchitaristes. Outre le Livre des Elégies Sacrées il faut noter :
- Les Hymnes : une vingtaine en tout pour toutes les fêtes liturgiques
- Commentaire sur le Cantique des cantiques
- Histoire de la Croix d’Aparanq : sur la demande de l’évêque de Mokq Grégoire a raconté l’Histoire du transfert de la relique de la Vraie Croix de Constantinople en Arménie en 983.
- Trois discours en forme de litanies
- Panégyrique des saints apôtres et des 70 disciples
- Panégyrique de Saint Jacques de Nisibe
Le livre des Elégies Sacrées, composé en l’an 1002, fut sans doute le dernier ouvrage de saint Grégoire.

ligne
Livre numéro 2043
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Trésor des fêtes, Hymnes et Odes de Grégoire de Narek
 
Titre : Trésor des fêtes, Hymnes et Odes de Grégoire de Narek / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - Introduction, traduction et notes par Annie et Jean-Pierre Mahé
Editeur : Peeters
Année : 2014
Imprimeur/Fabricant :
Description : 14,5 x 21,5 cm, 295 pages
Collection : Les oeuvres de saint Grégoire de Narek, Volume 2
Notes :
Autres auteurs : Jean-Pierre MAHE [introduction] -
Sujets : Littérature du Moyen Âge, prières -- Grégoire de Narek
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

L'œuvre de Grégoire de Narek est un paradoxe. Si son nom est universellement connu, son œuvre l'est peu, et pour cause : les traductions ont été assez tardives, à l'exception du Livres des Prières, publié en 1961 dans la collection Sources Chrétiennes des éditions du Cerf, peu accessible au grand public. Dédiée aux martyrs du génocide de 1915, la publication du Trésor des Fêtes, Hymnes et Odes correspond certes à une volonté mémorielle, dont le danger consiste à occulter la valeur intrinsèque de l'œuvre, poétique et philosophique, qui seule en fait un objet de lecture aujourd'hui et maintenant, par-delà les siècles.

Écrite il y a 1 200 ans environ, l'œuvre de Narek dans toutes ses parties procède d'une démarche originale que reprendra un millénaire plus tard la littérature surréaliste: utiliser le langage poétique pour libérer la parole intérieure de tous les canons des expressions canoniques, normée par la tradition philosophique ou religieuse de son temps. Formé par éducation aux poètes et philosophes grecs, dépositaire de la poésie religieuse hébraïque (voir son Commentaire sur Le Cantique des Cantiques), plongé dans les débats théologiques de son temps (il sera excommunié de l'Église arménienne pour chalcédonisme), il dénoue les fils de ce triple héritage pour les renouer avec la langue intérieure, celle qui ne répond, par définition, à aucune règle connue, si ce n'est le flot continu des sentiments que les mots ne parviennent à circonscrire qu'au prix d'un déferlement continu.

Énumérations obsédantes
Luc-André Marcel, un autre de ses traducteurs, notait : « Sa manœuvre serait d'atteindre à un total chromatique du langage. Il veut combler ce vide immense qui réside entre un mot et tel autre. De là, cet art de la synonymie, entre autres, dont il use inlassablement avec une outrance sans égale, même en Orient, à seule fin de souder les pouvoirs des termes, de les totaliser jusqu'à ce qu'un évènement se produise. » Constat qu'appuie Vahé Godel : « Répétitions interminables, énumérations obsédantes, martèlements impitoyables, parole lapidante, flagellation verbale ... On songe à Job, bien sûr, à Jérémie... mais aussi à Artaud, à Michaux, à Beckett... à tous les grands exorcistes de ce siècle. »
Exorcisme, le mot est juste et renvoie à cet aspect le plus frappant dans l'œuvre de Narek, tentative d'épuration de l'âme pour l'expulsion interrompue de l'intériorité, sorte de catharsis psychanalytique où il s'agit de dessiner les contours de l'esprit et retrouver son moteur premier par la reprise ininterrompue des mêmes thèmes déclinés sous des formes différentes. «Le rythme et le nombre auxquels j'ai recouru dans le poème précédent, dit Narek dans Le Livre des Prières, n'avaient d'autre fin que d'aviver la douleur, la plainte, les soupirs, l'amère litanie des larmes... Je m'en vais donc reprendre ici la même forme, dans chaque phrase, comme anaphore et comme épistrophe, et faire en sorte que le ressassement figure avec fidélité l'esprit, le pouvoir vivifiant de la prière. »

L'homme au-dessus des systèmes
À prendre ses mots à la lettre, Narek devient le premier à rendre à l'esprit ses droits à l'expression « sans contrainte », dont le but est de se retrouver soi dans un dialogue direct avec Dieu exclusif de tout dogmatisme. Ce faisant, il devient créateur d'un dogmatisme de la liberté. D'où la revendication de son héritage par ceux qui ont fondé la poésie arménienne moderne, Yéghiché Tcharents et Parouïr Sévag, dans les temps où être poète revenait à déclarer haut et fort que l'homme était au-dessus des systèmes et non l'inverse. Le monde aux carcans religieux et idéologiques ont disparu pour revenir en force aujourd'hui. Relire Grégoire de Narek ne consiste plus à retrouver les douceurs de la poésie antique, mais à renouer avec l'esprit de ceux qui ont fait de la libre parole la première des règles. En livrant au public ce deuxième tome des œuvres du fondateur de la poésie arménienne, Anne et Jean-Pierre Mahé n'ont fait que porter ce message.

René Dzagoyan, Nouvelles d’Arménie Magazine, numéro 209, Juillet-Aout 2014


Livre numéro 1767
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Commentaire sur le Cantique des cantiques
Titre : Commentaire sur le Cantique des cantiques / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - Introduction, traduction et notes par Lévon Pétrossian
Editeur : Pontifico Instituto Orientale
Année : 2010
Imprimeur/Fabricant :
Description : 17 x 24 cm, 480 pages
Collection : Orientalia christiana analecta, ISSN 1590-7449 ; 285
Notes : Srboy Hōrn meroy Grigor Narekac'woyn Meknut'iwn Erg Ergoc' Sołomoni
Autres auteurs :
Sujets : Patrologie -- Grégoire de Narek
ISBN : 9788872103678
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Contient en annexe le texte du Cantique des cantiques dans la version des Septante avec le texte arménien tel que cité dans le commentaire et sa traduction française. - Bibliogr. p. [439]-464

Texte remanié de : Thèse de doctorat : École Pratique des hautes études et Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge : Paris : 2006


Livre numéro 1274
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Paroles à Dieu de Grégoire de Narek
 
Titre : Paroles à Dieu de Grégoire de Narek / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK -
Editeur : Peeters
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant :
Description : 468 pages, 21,50 x 14 cm, relié
Collection :
Notes : Réédition de la parution de 2000
Autres auteurs : Jean-Pierre MAHE [traducteur] -
Sujets : Littérature moyen âges, prières
ISBN : 5559042900144
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 12,00 euros

Commentaire :

Achat : Centre culturel St Mesrob, 10bis rue Thouin, 75005 Paris

Avant-propos des traducteurs :
Pour cette édition en format de poche de notre traduction du Livre des Lamentations de Grégoire de Narek, parue à Louvain en 2000, nous avons abrégé notre introduction et allégé les notes de toutes les discussions philologiques ou trop spécialisées.br>Le texte de l'auteur est, en revanche, intégralement conservé. Nous avons suivi l'édition critique de Polos Xaê'atryan et Argaluys Lazinyan, parue à Érévan en 1985. Les chapitres LL 34, 75, 92 et 93 ont été divisés en vers d'après l'édition de Garegin Trapizoni, Buenos Aires 1948.
Pour mettre en évidence la structure de l'œuvre, nous avons donné des titres brefs à chaque prière: ils remplacent le titre du chapitre deux, que Grigor répète uniformément au début de tous les autres.

Nous exprimons notre respectueuse gratitude à S. B. le Catholicos Patriarche Nersès Bédros XIX et aux évêques du saint synode de l'Église catholique arménienne, sans qui cette publication n'eût pas été possible. Nous remercions les éditions Peeters de l'avoir réalisée.


Livre numéro 310
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Tous les désirs de l'âme : poèmes d'Arménie
Titre : Tous les désirs de l'âme : poèmes d'Arménie / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - Nahabed KOUTCHAK - Grégoire de Narek et Nahabed Koutchak] ; trad. par Vahé Godel ; calligraphies de Achot Achot
Editeur : Albin Michel
Année : 2002
Imprimeur/Fabricant : 84-Luçon : Impr. Pollina
Description : Non paginé [61] p. : ill. en noir et en coul., jaquette ill. ; 22 cm
Collection : Les carnets du calligraphe
Notes : Texte original et traduction francaise en regard Bibliogr. p. 119-121
Autres auteurs : Vahé GODEL [traducteur] -
Sujets :
ISBN : 9782226129888
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 10,90 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Résumé
Grégoire de Narek (Xe siècle) et Nahabed Koutchak (XVIe siècle) comptent parmi les plus illustres figures de l'ancienne poésie arménienne. Enraciné dans le christianisme - l'Arménie est le premier État chrétien de l'histoire -, le mystique de Narek composa des Odes et surtout des Prières dans une langue d'une puissance et d'une singularité prodigieuses. Quant au troubadour Nahabed Koutchak, il chante merveilleusement l'amour, l'exil, la condition humaine. À travers un choix de poèmes présentés et traduits par l'écrivain Vahé Godel, Achot Achot nous fait découvrir les lettres arméniennes en mariant l'art classique de la miniature à d'étonnantes créations contemporaines.

Biographie
Originaire d'Arménie, Achot Achot est diplômé de l'École nationale des beaux-arts et de l'École d'art dramatique d'Érevan. En 1987, il fonde avec quelques amis un groupe avant-gardiste, " Troisième étage ", qui met en scène différents événements artistiques expositions, performances, danses contemporaines ne cessent alors de séduire un public intrigué. Sept ans plus tard, il quitte sa terre natale pour s'installer à Paris. La création du groupe " Abri " en 1996, où se réunissent des artistes partageant les mêmes aspirations esthétiques et philosophiques, constitue une nouvelle étape dans le parcours de Achot Achot. Ancrée dans la tradition et portée par un souffle résolument moderne, son œuvre, qu'elle s'exprime à travers la peinture, la calligraphie, la photographie, la scénographie..., est tout entière placée sous le signe de la recherche spirituelle.


Livre numéro 309
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Le Livre de prières
 
Titre : Le Livre de prières / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - introduction, traduction et notes par Isaac Kéchichian, préf. de Jean Mécérian ; postface de Krikor Bélédian
Editeur : Editions du Cerf
Année : 2000
Imprimeur/Fabricant : 53-Mayenne : Impr. Floch
Description : 566 p. : carte, jaquette ill. en coul. ; 20 cm x 13 cm
Collection : Sources chrétiennes, ISSN 0750-1978 ; 78
Notes : Bibliogr. p. 49-52 et 54-55. Index
Autres auteurs : Krikor BELEDIAN [postfacier] - Jean MECERIAN (Père) SJ [préfacier] -
Sujets : Philosophie, religion
ISBN : 2040664511
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 160,00 FRF

Commentaire :

Quand il compose son Livre, Grégoire de Narek sait fort bien qu'il innove, car la tradition littéraire arménienne ne lui fournit aucun modèle. Les lamentations bibliques et les rituels des pleureuses sont des analogons. Grégoire invente un genre — une espèce de thrène sur une âme en détresse extrême — et un type de livre — une chaîne de prières. Colloque avec Dieu, les discours du Veilleur se meuvent dans un espace de parole où le Moi de l'homme « à la triste beauté » et le silence éloquent de Dieu se croisent, se conjuguent et se répondent. Us feront école et seront imités tout au long de la littérature arménienne.

Livre numéro 308
  Odes et lamentations
Titre : Odes et lamentations / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - traduit de l'arménien et présenté par Vahé Godel
Editeur : La Différence
Année : 1995
Imprimeur/Fabricant : 53-Lassay-les-Châteaux ; Imprimerie Europe media duplication
Description : 123 pages, couverture illustrée, 17 cm, broché
Collection : Coll. Orphée, ISSN 0993-8672 ; 211
Notes : Texte arménien et traduction française en regard
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN : 9782729111038
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 5,07 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Saint Grégoire de Narek est l'auteur mystique du Moyen-Age arménien. Dans cet ouvrage, Vahé Godel présente "Les Odes", oeuvres composées pendant le temps de sa jeunesse et "Les Lamentations" qui sont extraites du livre des Prières. Ces textes présentent deux tons poétiques très différents : l'écriture des "Odes" est très sensuelle, lyrique et inspirée de la culture arabe et persane.

"Odes" de Narek
"Dans les hauteurs orientales
fruit de l'aurore, erre l'amour,
l'étoile vénusienne
et l'espace, tout cet espace
est une immense harpe..."

Narek cultive la mémoire de quelque-suns des vestiges de l'Arménie païenne : ainsi, avant d'être la fête de la transfiguration, Vartavar fut celle d'Astrig, déesse de la volupté, déesse mère, dont l'emblème était la rose et Vénus le symbole planétaire.

Le ton "Des Lamentations" ou Prières est tout autre. C'est un dialogue avec Dieu qu'engage Narek, dans une quête existentielle où le désespoir n'est jamais entier puisque demeurent le salut et l'espérance. On a dit de Narek qu'il avait la "passion." de l'écriture au sens à la fois profane et religieux. La traduction en français permet de découvrir ce poète du XIe siècle et de retrouver le sens profond de la prière.

"Toi qui retrouves, Toi qui recueilles ceux qui sont perdus,
Toi, la seule Espérance de ceux dont tu es le refuge,
Toi la lumière de ceux qui dorment dans le noir,
Toi par qui seul les pêcheurs sont absous,
Toi, le seul asile des fuyards..."

L'ouvrage est bilingue : texte original en arménien à gauche et traduction en français de Vahé Godel à droite. Une constante bienvenue dans les traductions que Godel a faites dans cette collection.

Myriam Soghomonian, France Arménie, numéro 149, Octobre 1995

Dans la même collection, Vahé Godel a traduit
- Prières de Grégoire de Narek - Cent poèmes d'amour et d'exil de Nahabed Koutchak
- Chants païens et autres poèmes de Daniel Varoujean


Livre numéro 306
  Prières
 
Titre : Prières / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - poemes choisis, présentés et adapt. de l'arménien par Vahe Godel
Editeur : La Différence
Année : 1990
Imprimeur/Fabricant : 90-Giromagny : Impr. Szikra
Description : 122 p. 17 cm
Collection : Orphee ISSN = 0993-8672 : 41
Notes : Texte original et traduction francaise en regard Bibliogr. p. 119
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN : 2729104658
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 35,00 FRf

Commentaire :


Livre numéro 305
  Prières
 
Titre : Prières / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - suivies de) Poemes d'amour / de Nahabed Koutchak ; presentes et adapt. de l'armenien par Vahe Godel
Editeur :
Année : 1986
Imprimeur/Fabricant : 12-Couesque : Impr. la Harpe d'Eole
Description : 60 p. ill. en noir et en coul. 24 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 307
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Poèmes
 
Titre : Poèmes / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - choix et] adapt. [de l'armenien] de Vahe Godel
Editeur : publications orientalistes de France
Année : 1975
Imprimeur/Fabricant : Paris : Impr. de l'Institut national des langues et civilisations orientales
Description : 46 p. 18 cm
Collection : D'etranges pays . Poemes : 5
Notes :
Autres auteurs : Vahé GODEL [traducteur] -
Sujets :
ISBN : 2716900337
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 304
  Livre de prières [Girq atathits]
 
Titre : Livre de prières [Girq atathits] / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - Introduction, traduction de l'arménien et notes par Isaac Kéchichian, S.J.. Avec une préface de Jean Mécérian, S.J.
Editeur : Editions du Cerf
Année : 1961
Imprimeur/Fabricant : Mâcon, impr. Protat frères
Description : -16 (18 cm), 550 p., carte
Collection :
Notes : Sources chrétiennes. 78 Autre(s) auteur(s) : Kéchichian, Isaac (S.J., Le P.. Traducteur Mécérian, Jean (S.J., Le P.. Préfacier
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 303
GREGOIRE DE NAREK --- Cliquer pour agrandir Grégoire de Narek et l'ancienne poésie arménienne
 
Titre : Grégoire de Narek et l'ancienne poésie arménienne / auteur(s) : GREGOIRE DE NAREK - Textes présentés et traduits par Luc-André Marcel
Editeur : cahiersdusud
Année : 1953
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie Araxes, 46 rue Richer, Paris
Description : in-8, br., 140 pp
Collection :
Notes : Autre(s) auteur(s) : Kéchichian, Isaac (S.J., Le P.. Traducteur Mécérian, Jean (S.J., Le P.. Préfacier
Autres auteurs : Luc-André MARCEL [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Table des matières

Introduction à Grégoire de Narek
Le Livre des Lamentations et Odes mystiques
Ancienne poésie arménienne
Nahabed Koutchak
Grégoire d’Akthamar
Sargavak de Berdak
Yérmine Keumurdjian
Nagharche Hovnatan
Ohannès
Poésie populaire.


AVERTISSEMENT DES EDITEURS

Les beaux textes qu'on va lire sont pratiquement inconnus en Occident. Les rares traductions qu'on en trouve sont dues à des lettrés arméniens qui, intimidés par les conventions de notre langue écrite, ont hésité à l'exposer à tous les risques de l'aventure; ils ont adouci Grégoire de Narek à peu près comme Ducis avait accommodé Shakespeare.
Un hasard, — il s'en produit souvent pour les grandes oeuvres —, a mis sur les traces du père spirituel de l'Arménie un jeune poète, Luc-André Marcel. Ce dernier s'est approché des vieux textes avec beaucoup de ferveur et une intuition surprenante. Il a pénétré, au delà de leur sens, jusqu'au mouvement de l'âme qui les créa; il s'est efforcé avec bonheur' de rendre en français la puissance et la poésie des originaux. Tel est, du moins, l'avis des érudits qui l'aidèrent dans cette tâche difficile et celui des connaisseurs qui l'ont jugée.
Car ces poèmes sont directement traduits de l'arménien ancien, du grapar, sans autre détour dans une langue étrangère moderne, comme il est arrivé souvent pour d'autres poètes orientaux.
Cela suppose de grandes difficultés. Tout d'abord il n'existe aucune édition critique de Grégoire de Narek et il faut dépister la version originale à travers les erreurs des copistes et les interpolations probables.
De plus, la langue dont use notre poète manque de le précision grammaticale et syntaxique de l'arménien classique du Ve siècle. Le traducteur a jugé indispensable de s'entourer des garanties les plus rigoureuses; il s'est assuré pour cela le concours de l'érudit M. Haïk B erb érian.
Ce dernier a patiemment décrypté le texte ancien . et a essayé d'en donner l'interprétation la plus exacte en utilisant en même temps les traductions en arménien moderne de feu le Patriarche de Jérusalem Th. Kouchaguian et de Mgr l'Archevêque K. Khatchadourian, actuellement Patriarche Arménien de Turquie. Il a ainsi guidé le traducteur dans sa tâche, lequel a pu repenser la poésie de Narek dans le français du XXe siècle.
Il faut signaler en outre que les Odes n'ont jamais été traduites en aucune langue, y. compris l'arménien moderne et n'étaient connues que de quelques rares spécialistes, qui ne sont pas toujours d'accord sur la signification des mots et sur la syntaxe très personnelle de Narek. Nous les présentons dans la version qui nous semble la moins discutable.
Au terme d'un effort qui connut des retards et des traverses mais fut tenacement conduit (i), c'est pour nous un agréable devoir de souligner le fidèle appui que nous ant donné les meilleurs éléments du monde arménien, profondément attachés à leur tra dition et à leur culture. Parmi ceux qui nous ont le plus efficacement aidés, remercions en premier lieu Mlle Tirouhi Zarapian dont le zèle éclairé fut à l'origine de l'entreprise, M. Ariazn qui la seconda dans le choix des poèmes, MM. Poladian et Nartouni qui défendirent inlassablement cette édition à nos côtés, M. Berberian dont nous avons indiqué le rôle, enfin M. P. Topalian et la revue arménienne Andastan dont l'initiative amicale a permis l'établissement de cet ouvrage.
J. B.


ligne

  Retour à l'Index des auteurs