Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Vahan TOTOVENTS
( 1894 - 1937 )

L'auteur

 
  • naît le 18 juillet 1894 à Mezré (province de Kharpet, empire ottoman)
  • études primaires à Kharpet jusqu'en 1907.
  • à Constantinople, à Paris, à New-York 11908-1909) - Cours de littérature, d'histoire, de philosophie à l'Université de Wisconsin (USA) 1912.
  • En 1915 s'engage dans le corps des volontaires arméniens et se bat à Van et à Erzeroum contre les troupes turques.
  • Participe avec H. Toumanian à l'aide aux réfugiés arméniens.
  • en 1922 après un séjour au Caucase, à Constantinople, où il participe à la vie culturelle, il va en Arménie soviétique. Les années 1929 à 1936 sont les plus fécondes pour sa production littéraire (poèmes, romans, nouvelles, pièces de théatre, articles, études littéraires, traductions de Shakespeare )
  • il disparaît en 1937 lors des purges staliniennes. - il est réhabilité en 1956.
ligne
Livre numéro 1231
Vahan TOTOVENTS --- Cliquer pour agrandir Fragments d'Arménie
Titre : Fragments d'Arménie / auteur(s) : Michael J. ARLEN - Jacques DEROGY - Zabel ESSAYAN - Hrant MATEVOSSIAN - RAFFI - Vahan TOTOVENTS - Kostan ZARIAN - textes choisis et présentés par Gérard Chaliand
Editeur : Presses de la Cité
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : 61-Lonrai : Normandie roto impr.
Description : 1 vol. (VIII-844 p.) : couv. ill. ; 20 cm
Collection : Omnibus
Notes :
Autres auteurs : Gérard CHALIAND [préfacier] -
Sujets : Choix d'auteurs
ISBN : 9782258073883
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 27,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Réunit : "La vie sur la vieille route romaine" / Vahan Totovents. "Le fou" / Raffi. "Les jardins de Silidhar" / Zabel Essayan. "La jeune fille humble" / Aksel Bakountz. "Le bateau sur la montagne" / Gostan Zarian. "Août" / Hrant Matevossian. "Mémoires d'un partisan arménien" / Rouben. "La question arméniene (1878-1923)" / Richard Hovannisian. "Opération Némésis" / Jacques Derogy. "La paix soit avec vous" / Vassili Grossman. "Voyage en Arménie" / Ossip Mandelstam. "Embarquement pour l'Ararat" / Michael Arlen. "Mémoire de ma mémoire" / Gérard Chaliand


Enclave chrétienne au Proche-Orient, civilisation millénaire dotée de sa langue et de son alphabet, pays longtemps sans frontières, l'Arménie a subi les convulsions de l'Histoire sans perdre son âme. Au fil des textes qui composent cette anthologie, c'est l'album d'un peuple qui a refusé de disparaître que l'on feuillette, avec ses paysages grandioses, ses traditions, ses luttes et ses souffrances, ses souvenirs et ses espoirs, la terre et l'exil : la mosaïque d'une mémoire et d'une identité.


Livre numéro 726
  Une Enfance arménienne
 
Titre : Une Enfance arménienne / auteur(s) : Vahan TOTOVENTS -
Editeur : Julliard
Année : 1985
Imprimeur/Fabricant :
Description : 194 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Totovents Vahan 1893-1937 -- Biographie * Armeniens -- Turquie. Elazig -- +* 1871- 19 * Elazig Turquie -- Moeurs et coutumes
ISBN : 2260004016
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Aux Editions Julliard vient de paraître "Une Enfance arménienne", récit autobiographique de V. Totovents.
L'auteur nous plonge dans la vie quotidienne de son village anatolien; son enfance et les souvenirs qui y sont rattachés forment deux parties : le dedans, la maison familiale avec les parents, frères et soeurs, grands-parents, domestiques... et le dehors, la rue, le village avec le forgeron, l'écrivain public, les amateurs de pigeon, la prostituée... Ce récit est une immense fresque colorée, chaleureuse, qui, tel un recueil de nouvelles, offre des séquences qui peuvent se lire indépendamment, dont chacune forme un tout. A la lecture, nous avons pensé aux contes de Pirandello (que les frères Taviani viennent de mettre en image dans leur dernier film Kaos) et aux cinéastes arméniens qui trouveraient dans cette oeuvre une matière première de valeur.
Si cette chronique décrit un village anatolien du début du XXe siècle, elle pourrait très bien se situer dans un espace et un temps autres. C'est ce qui fait la valeur universelle de l'oeuvre, comme le souligne Jacqueline de Romilly, dans la préface. Chacun des personnages nous émeut, nous attire, car Totovents éprouve pour eux - et nous aussi - un immense amour, empreint de nostalgie pour cette enfance disparue à jamais pour sa famille, son pays,- perdus aussi.
Si l'amour, et la tendresse, l'humour, la nostalgie sont toujours là, la violence aussi est présente. La violence des Arméniens entre eux, et quand commencent les "événements", celle des Turcs. C'est ici qu'un problème se pose. Durant tout le récit, les Turcs sont pratiquement absents alors que le village est mixte. Pourquoi ? La réponse nous est donnée par M. Krikor Beledian, professeur de littérature arménienne à l'Inalco (Institut National des langues et Civilisations Orientales) à Paris. Si la première édition de l'ouvrage (en Arménie en 1933) est le récit intégral, comme le sera celui de la seconde édition au Liban, au contraire, la troisième édition (en 1957 en Arménie), a été censurée, mutilant le texte original de mots, de phrases et même de paragraphes entiers. Ainsi, les rapports arméno-turcs ont pratiquement disparu de la troisième édition. De ce fait, la présente traduction (qui reprend une traduction anglaise de 1971 basée sur le texte de 1957) est amputée de certains passages. Nous avons en main un faux et c'est regrettable. Ce l'est d'autant plus que la littérature arménienne comme toute littérature - est une source pour qui veut connaître l'histoire passée, en particulier pour les historiens. Aussi, devrons-nous avoir à l'esprit ces coupures quand nous lirons cet ouvrage.
Cela ne doit pas nous empêcher d'entrer dans le monde poétique et merveilleux de l'Enfance Arménienne. Un Arménien qui lit en vaut deux !

France-Arménie, numéro 36, Juin 1985


ligne

  Retour à l'Index des auteurs