Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Archag TCHOBANIAN
( 1872 - 1954 )

L'auteur

Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir
Naissance le 15 juillet 1892 dans le quartier Bechigtach de Constantinople (Turquie), décès le 8 juin 1954 à Paris (France), à la suite d'un accident de voiture.

1887-1896 Études secondaires au Lycée "Guetronagan" de Constantinople.
1898 : il fonde à Paris la revue littéraire en arménien "Anahide", qu'il publiera pendant plus d'une trentaine d'années.

Le poète Archag Tchobanian a joué dans le mouvement arménophile en France un rôle déterminant. En 1895, il quitte Constantinople et se fixe à Paris. Bien vite, il gagne à la Cause arménienne de nombreuses sympathies en faisant connaître le martyre de ses compatriotes, mais aussi en montrant quel peuple est le sien. Véritable ambassadeur des lettres arméniennes, il révèle à l'opinion française les trésors de la culture arménienne. Anatole France, Georges Clémenceau, Jean-Jaurès et beaucoup d'autres lui apportent un soutien actif. C'est grâce à Tchobanian que de nombreux écrivains, artistes et hommes politiques sont devenus des arménophiles militants.

Il nous a légué en arménien une dizaine de volumes de poèmes, de romans ou pièces de théâtre et autant d'œuvres d'analyse et critiques sur la littérature arménienne.

ligne
Livre numéro 1424
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir L'Arménie sous le Joug Turc
Titre : L'Arménie sous le Joug Turc / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - suivi de "La Nation arménienne n'est pas coupable"
Editeur : SIGEST
Année : 2009
Imprimeur/Fabricant : 37-Monts : Impr. Présence graphique
Description : 1 vol. (47 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 21 cm
Collection : Vie politique (Alfortville)
Notes : Réédition augmentée de l'opuscule paru en 1916 ; Contient aussi : "Allocution de Paul Doumer"
Autres auteurs :
Sujets : Génocide arménien, texte de conférences
ISBN : 9782917329122
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 9,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

L'Arménie sous le Joug Turc

Fait partie des textes des "Conférences du Foyer", "Douze conférences - Les peuples opprimés sous le joug des Allemands, des Autrichiens et des Turcs", conférences d'éducation nationale, Hôtel du Foyer 24 rue Vaneau. Cette conférence tenue le Mardi 25 mai 1915

Le discours intégral du patriote A. Tchobanian lors d'une série de conférence sur les peuples opprimés organisée par le "Foyer".

La guerre que l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie ont déchaînée sur le monde, a dressé face à face deux thèses : d'une part, la Force qui prime le droit; d'autre part, l'indépendance des peuples.
La France et ses nobles alliés se font gloire de combattre pour ceux qui souffrent, de faire une guerre de justice et de libération
« La Nation française, suivant un mot célèbre, n'a jamais employé ses forces contre la liberté d'aucun peuple. » Fidèle à cet esprit de générosité, fière de ce qu'elle a fait jadis aux Etats-Unis, en Grèce et en Italie, elle se réjouit à l'idée que la victoire de la Triple-Entente va avoir pour effet de réparer de trop longues injustices, de rendre à des peuples trop longtemps opprimés le droit de vivre enfin au soleil de la Liberté.
De ces peuples opprimés, ceux-ci gémissent sous le joug de l'Allemagne: Lorrains, Alsaciens, Slesvicois, Polonais; ceux-là sous le joug de l'Autriche-Hongrie: Tchèques, Croates, Bosniaques, Roumains de Transylvanie, Trentins et Triestins; d'autres encore, sous le joug de la Turquie: Grecs, Arméniens, Syriens et Libanais
Pourquoi ces peuples souffrent-ils? Que veulent-ils? Comment la foi invincible qu'ils ont en leurs destinées va-t-elle avoir sa récompense?

Le livre inclut aussi le discours de Paul DOUMER lors de la même conférence tenue le 25 mai 1915 à Paris.


La Nation arménienne n'est pas "coupable"

Tchobanian répond à E. du journal Erevan qui accusait les patriotes arméniens.

"...Léo fait asseoir sur le siège des coupables, côte à côte, comme des coupables au même degré le Turc, l’Arménien et la diplomatie européenne.
"Ceci est inadmissible. Le peuple arménien, après avoir reçu tant d’insultes, de coups et subi des pertes sans précédent, (qui lui donnent le droit de réclamer des dédommagements, d’indemnisations de la part du Turc et de l’Europe, et encore de la Russie soviétique), des Arméniens, qui en la personne de leurs activistes patriotes culpabilisent de son malheur leur peuple, commettent une grave erreur.
Lors du Congrès de Berlin, comme en 1895, comme en 1913, les représentants du peuple arménien-occidental n’ont demandé qu’une autonomie administrative aux provinces, qui, depuis des milliers d’années avaient été la terre d’habitation de la nation arménienne, et qu’une race dominatrice, venue de loin, avait prises sous son autorité. Peut-on appeler cela « impérialisme » ou « nationalisme » ?"


Livre numéro 1036
  Les Arméniens ne sont nullement pourchassés en France
 
Titre : Les Arméniens ne sont nullement pourchassés en France / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN -
Editeur :
Année : 1947
Imprimeur/Fabricant : Impr. Croissant-Presse
Description : 6 p. ; 29 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1784
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir Festival de Poésie et de Musique Arménienne
 
Titre : Festival de Poésie et de Musique Arménienne / auteur(s) :Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, Dimanche 15 avril 1945
Editeur :
Année : 1945
Imprimeur/Fabricant : Imp. Araxes, 46 rue Richer, Paris
Description : 14 x 18,5 cm, 68 pages
Collection :
Notes : Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, Dimanche 15 avril 1945
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [directeur] -
Sujets : Poésie arménienne
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix : 50 francs

Commentaire :

AVANT-PROPOS

Sur l'initiative de la Société des Gens de Lettres Arméniens, un Comité constitué par elle a organisé un Festival de poésie et de musique arméniennes qui a eu lieu, le Dimanche 15 Avril 1945, au grand Amphithéâtre d« la Sorbonne, sous le haut patronage de M. René Capitant, Ministre de l'Education Nationale, sous la présidence d'honneur de M. le Professeur Roussy, Recteur de l'Université de Paris et sous la présidence effective de M. Georges Lecomte, de l'Académie Française, Président de la Société de Gens de Lettres de France.

Le Comité organisateur était composé des personnalités suivantes : Mesdames E. Avédissian, Anna Boudaguian, Arasie Torossian, MM. A. Tchobanian, président, Yervand Barguirdjian, trésorier, M. Barsamian, secrétaire, Jean Eghi-azarian, secrétaire adjoint., MM. A, Adjémian, G. Hagopian, Y. Haroutiounian, S. Karian, V. Mérobian, H. Sarkissian, H. Sevadjian, V, Sivadjian, A. Tchakirian, S. Tchilinguirian, Hratch Zartarian.

Un nombreux public, composé d'Arméniens et de Français, a assisté à ce Festival. Un message adressé au Président de la Société des Gens de Lettres Arméniens par M. le Recteur Roussy y a été lu. Des discours ont été prononcés sur la culture et sur l'histoire du peuple arminien par M. Georges Lecomte, par M. René Grousset, conservateur du Musée Cernuschi, et par le Président de la Société des Gène de Lettres Arméniens. Des artistes français et arméniens bien connus, qui avaient eu la bonté de donner leur gracieux concours, ont interprété des pages choisies de la poésie et de la musique arméniennes. Mme Segond-Weber, qui a été une cordiale amie de la nation arménienne et a accordé son précieux concours à un grand nombre de manifestations arméniennes, et M. Maxudian, l'éminent artiste français d'origine arménienne, qui a lui-même apporté à plusieurs fêtes artistiques ou patriotiques arméniennes le charme de son beau talent, n'ont pu, étant sérieusement malades, venir déclamer les poèmes qu'ils avaient promis d'interpréter.

Cette matinée étant donnée au profit des Œuvres en faveur des Etudiants de l'Université de Paris, la recette, 83,000 francs, a été remise à M. le Recteur Roussy.

J'ai pensé qu'il serait bon, à un moment où la question arménienne revient à l'ordre du jour, de perpétuer le souvenir de cette nouvelle manifestation de culture arménienne et d'amitié franco-arménienne. On trouvera réunis dans le présent volume les discours prononcés à la matinée du i 5 Avril et les poèmes arméniens traduits en français qui figuraient au programme de ce Festival.

A. T.


Livre numéro 1620
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir La nation arménienne et son œuvre culturelle
 
Titre : La nation arménienne et son œuvre culturelle / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Etude suivie de lettres de quelques éminentes personnalités alliées en faveur de la Cause arménienne (1917)
Editeur :
Année : 1945
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie artistique, Paris
Description : 15,5 x 24 cm, 24 pages
Collection :
Notes : En-tête de couverture : Union nationale arménienne de France, Comité de défense de la cause de l'Arménie turque
Autres auteurs :
Sujets : Arménie -- Histoire -- Culture
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Prix :

Commentaire :

Edition en 1945 d'un texte suivi de lettres de personnalités datées de 1917

Livre numéro 1622
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir Célébration solennelle du quinzième centenaire de la traduction arménienne de la Bible
 
Titre : Célébration solennelle du quinzième centenaire de la traduction arménienne de la Bible / auteur(s) : Nicolas Gueorguiévitch ADONTZ - Archag TCHOBANIAN - Antoine MEILLET - au Grand amphithéâtre de la Sorbonne, dimanche 29 mars 1936. Lettres d'Antoine Meillet et de Charles Diehl ; discours de Mgr Garékin Hovsepian, MM. A. Tchobanian, N. Adontz, G. Millet et A. Gastoué
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1938
Imprimeur/Fabricant : impr. Araxes, Paris
Description : In-16, 83 p.
Collection :
Notes : Publication de la Société des gens de lettres arméniens de Paris
Autres auteurs :
Sujets : Célébration -- Traduction arménienne de la Bible
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 8 francs

Commentaire :

Table des matières

Avant-Propos, page 9
Discours de M. Edouard Soulier, page 12
Lettre d'Antoine Meillet, page 18
Lettre de M. Charles Diehl, page 20
Discours de Son Eminence Mgr Garékin Hovsepian, page 23
La traduction de la Bible et la poésie arménienne, Discours de M. Archag Tchobanian, page 30
La Bible arménienne et sa portée historique, Discours de M. Nicolas Adontz, page 47
L'art arménien, Discours de M. Gabriel Millet, page 64
La musique arménienne, Discours de M. Amédée Gastoué, page 72


Livre numéro 1621
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir Une cérémonie consacrée à la mémoire du professeur Antoine Meillet
 
Titre : Une cérémonie consacrée à la mémoire du professeur Antoine Meillet / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Discours du R. P. Louis Mariès, de MM. L. G. Guerdan, Charles Diehl, A. Tchobanian, S. M. David-Beg, Paul Boyer ; lettres des RR PP. N. Akinian et E. Petchikian, de MM. Karnig Funduklian, Frédéric Mac
Editeur :
Année : 1937
Imprimeur/Fabricant : Impr. Ara, Paris
Description : 14 x 19 cm, 72 pages, contient un portrait du Pr Meillet
Collection : Publications de la Bibliothèque arménienne Nubar, numéro 1
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Discours - Antoine Meillet
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Table des matières

Notice préliminaire, page 5
Discours de M. L. G. Guerdan, page 7
Discours de M. Charles Diehl, page 10
Discours de M. Archag Tchobanian, page 13
Le sens qu'avait Meillet de l'arménien classique, Discours du Rév. Père Louis Mariès, page 28
Discours de M. M. S. David-Reg, page 50
Discours de M. Paul Boyer, page 59
Lettre de M. Emile Benveniste, page 60
Lettre de M. Frédéric Macler, page 61
Lettre de M. Karnig Funduklian, page 62
Lettre du Rév. Père Nersès Akinian, page 64
Lettre du Rév. Père Elie Pétchikian, page 67


Livre numéro 1619
  La Roseraie d'Arménie. T. 3
 
Titre : La Roseraie d'Arménie. T. 3 / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Pages choisies des meilleurs poètes du moyen âge et de la période suivante
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1929
Imprimeur/Fabricant : Tours, impr. Arrault et Cie
Description : In-4, XIX-291 p., figures et planches
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Poètes arméniens -- Anthologie
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 100 francs

Commentaire :

Pages choisies des meilleurs poètes du moyen âge et de la période suivante : Frik, Constantin d'Erzenga, Hovhannès de Telgouran, Arakel de Sunik, Arakel de Baghèche, Grégoire d'Akhtamar, dovassap de Sebaste, Stépannos, Sargavak de [...]erdak, évêque Hovhannès, David de Salatzor. Vieux chants anonymes. Traduction précédée d'une introduction et accompagnée de notices, par Archag Tchobanian. Ouvrage illustré de [...]ombreuses reproductions de vieilles miniatures et d'autres spécimens d'art arménien

Livre numéro 1084
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir Chants d'amour et de danse
   
Titre : Chants d'amour et de danse / auteur(s) : KOMITAS - Chœurs a cappella, Recueillis et harmonisés par le R.P. Komitas, Transcrit par W. Sarxian, Traduction de Archag Tchobanian
Editeur : Comité des Amis du R.P. Komitas, avec le concours de l Union musicale arménienne de Marseille
Année : 1928
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie de musique G. Rammaert et fils, Bruxelles
Description : 2 cahiers, 16 + 12 pages, 30 x 23,50 cm
Collection : Collection Musique populaire arménienne, Nouvelle série, Cahier VI
Notes :
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1616
  La Fraternité arméno-grecque
 
Titre : La Fraternité arméno-grecque / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - discours de M. Archag Tchobanian,... M. Boghos Nubar,... et de M. Vénizélos,... prononcés au banquet donné par les Arméniens de Paris, le 16 janvier 1919, en l'honneur de M. Vénizélos
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1919
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 39 p
Collection :
Notes : Publications de l'Union intellectuelle arménienne de Paris, IV
Autres auteurs :
Sujets : Conférence
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1615
  L'Oeuvre américaine en Arménie
 
Titre : L'Oeuvre américaine en Arménie / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Conférence par M. Archag Tchobanian, à la réunion du 30 décembre 1918 organisée par l'Union intellectuelle arménienne de Paris, sous la présidence de M. le général Malleterre. Disc. Herbert Adams Gibb
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1919
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 45 p.
Collection :
Notes : Publications de l'Union intellectuelle arménienne de Paris. V
Autres auteurs :
Sujets : Conférence -- Génocide de 1915 -- Ouevres de bienfaisance
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1614
  Les Plus belles chansons de Djivani [Séropé Lévonian], le grand poète populaire arménien
 
Titre : Les Plus belles chansons de Djivani [Séropé Lévonian], le grand poète populaire arménien / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - traduction précédée d'une notice biographique par Archag Tchobanian
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1919
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 47 p., portrait
Collection : Publications de l'"Union intellectuelle arménienne de Paris" ; III
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Poèmes -- Biographie
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1035
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir La Renaissance de l'Orient. La Victoire de la liberté et les irrédimés d'Orient, par M. Denys Cochin. L'Arménie, avant-garde de la civilisation gréco-latine en Orient, par M. A. Tchobanian,... etc
 
Titre : La Renaissance de l'Orient. La Victoire de la liberté et les irrédimés d'Orient, par M. Denys Cochin. L'Arménie, avant-garde de la civilisation gréco-latine en Orient, par M. A. Tchobanian,... etc / auteur(s) : Denys COCHIN - Archag TCHOBANIAN - L'Esprit touranien, par M. Bertrand Bareilles. Grèce et Arménie, par M. Jean S. [?sic? pour N.] Svoronos,... Discours prononcés à la grande réunion organisée par l'Union intellectuelle arménienne de P
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1919
Imprimeur/Fabricant : Lang, Blanchong, Paris
Description : 12 x 19 cm, 68 pages
Collection :
Notes : Publications de l'Union intellectuelle arménienne de Paris. II
Autres auteurs :
Sujets : Génocide arménien 1915, Glorification de la Victoire de la Première Guerre mondiale
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 1,50 fr

Commentaire :

Discours prononcés à la grande réunion organisée par l'Union Intellectuelle Arménienne de Paris et qui a eu lieu le 11 Décembre 1918, à la Salle des Agriculteurs, sous la Présidence de M. DENYS COCHIN de l'Académie Française Député de la Seine, ancien Ministre
En vente au Profil du Secours National Arménien

Discours de M. Denys Cochin

Mesdames, Messieurs,
Quand on avance en âge, on est heureux de retrouver les souvenirs ardents de sa jeunesse, de revoir vivantes des causes auxquelles on s'est toujours intéressé.
Il arrive souvent, surtout dans une vie politique, que les espérances qu'on avait conçues ne se sont pas réalisées, que des choses qu'on a admirées d'abord ont paru soulever quelques doutes ; on fait son examen de conscience, et on est heureux de noter des circonstances où il est bien certain qu'on ne s'est pas trompé.
Défendre la cause des Arméniens, avoir eu l'honneur de parler souvent pour une pareille cause, c'est certainement avoir rencontré une des circonstances heureuses où, quoiqu'il arrive, on peut être sûr d'avoir été dans le vrai, dans le droit, dans le juste (très vifs applaudissements.)
Nous nous retrouvons après quatre ans d'épreuves formidables, en une journée où ceux qui, comme moi, ont rencontré des témoins des fêtes qui viennent de se célébrer à Strasbourg, à Metz, à Colmar, ont vu des gens transformés par l'émotion et par la joie ; les caractères les plus calmes, les esprits les plus froids reviennent de Metz, de Strasbourg, de Colmar, tellement émus qu'ils ne peuvent vous parler, qu'ils ne peuvent vous serrer la main sans avoir la gorge serrée et la voix tremblante au souvenir de ce qu'ils viennent de voir.
Je ne crois pas que jamais un peuple ait donné, avec un pareil enthousiasme, le spectacle réconfortant du bonheur qu'apportent la délivrance et la liberté recouvrée. Ce sont des jours qui se comptent et qui sont très rares dans l'Histoire. C’est tout ce que l'on peut souhaiter de plus beau et de plus heureux.
Messieurs, ces belles journées que nous traversons nous engagent, plus que jamais, à suivre notre voie et nous attachent aux causes aussi justes, aussi généreuses que la vôtre, et qui doivent bientôt obtenir aussi leur triomphe.
Chaque occupation de l'esprit humain a ses loin particulières, sa morale spéciale. Dans la vie d'un savant ou d'un philosophe cette morale n'exige pas que l'on suive toujours la même voie Des découvertes imprévues peuvent imposer un changement de direction d’un esprit sincère.
Dans la vie politique, si l'on découvre qu'on s'est trompé, si l'on change d'avis, il faut se retirer, parce qu'on ne parle pas pour soi seul, mais pour ceux desquels on a obtenu la confiance.
Il faut donc marcher droit, dans la voie qu'on s'est tracée, et où l'opinion publique compte vous retrouver toujours.
Cette rectitude dans les actes ne s'impose pas seulement à un homme, mais d’une nation — une nation entière a un honneur, auquel elle tient, un drapeau qu'elle ne change pas.
La France a attaché son nom d la cause de la liberté, de l'autonomie, de l'indépendance des peuples; la France a déclaré au monde que toujours elle défendrait cette cause; la France est un chevalier errant qui n'en va trouver les opprimés — la Pologne, l'Arménie et ta Grèce - (car, il y a une partie de la Grèce qui n'a pas encore recouvré sa liberté) et qui leur dit: «r Je suis à vous ».
Eh bien ce rôle, il ne faut pas que nous y renoncions! (Très vifs applaudissements.)
Nous avons vu ailleurs dus gens habitués à ne croire qu'à la force et à l'intérêt.
Nous avons vu des gens, élevés à l’école de leurs grands hommes, tels que Frédéric II qui disait : « Je prends d'abord: il se trouvera toujours un imbécile de jurisconsulte pour démontrer que j'ai eu raison ». Ils ont trouvé cela intelligent et spirituel.
Nous avons vu des gens qui ont érigé en dogmes les plaisanteries des cyniques faites pour étonner et amuser au besoin dans un salon. Les boutades d'un Nietzsche, ont été prises au sérieux par de graves jurisconsultes et de lourds guerriers, les Treistchke, les Dehring, les Bernhardi. Cela m'a toujours fait penser à la fable du petit chien et de l'âne.
Ces gens hautains donnaient des leçons aux petits esprits gui invoquent encore la justice et la vérité. Et qu’arrive-t-il, c'est que les petits esprits attachés à ces illusions ont triomphé, ayant été plus forts que les autres, qui ne croyaient qu'à la Force.
Restons donc, après ce grand enseignement de l'histoire, ce que nous étions. Continuons à marcher dans la même voie, soyons fidèles à la logique sévère qui constitue en politique l'honnêteté. Acceptons la belle expression italienne : Viva l'Italia irredenta. Acceptons-la en faveur de l'Italie. Mais n'oublions pas aussi qu'il y a une Grèce irredenta, une Arménie irredenta, et qu'elles ont les mêmes droits.
Vous me voyez ému, Messieurs ; l'émotion des gens que j'ai vus aujourd'hui, des gens qui revenaient de voir l'Alsace délivrée, m'a gagné. Et cette émotion, comme il est bien naturel, cette émotion profonde ne fait qu'enraciner davantage en moi les convictions que j'ai toujours eues ; le triomphe de mon pays ne fera, croyez-le bien, Messieurs, qu'unir la cause des Arméniens et des Grecs plus profondément à celle de la France.


Livre numéro 1571
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir Les Alliés et l'Arménie
 
Titre : Les Alliés et l'Arménie / auteur(s) : Camille MAUCLAIR - "L'héroïque Arménie", par Camille Mauclair ; "Pour l'Arménie", par Albert Thomas, député
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1918
Imprimeur/Fabricant :
Description : 12x19 cm, 64 pages, couverture marron
Collection :
Notes : "En vente au profit du Secours National Arménien"
Autres auteurs : Denys COCHIN [préfacier] - Archag TCHOBANIAN [introduction] -
Sujets : Première Guerre mondiale -- Arménie
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 4 francs

Commentaire :

Sous-titre en couverture

L'HÉROÏQUE ARMÉNIE, Par Camille MAUCLAIR
POUR L'ARMÉNIE, Par Albert THOMAS, député
PRÉCÉDÉS D'UNE LETTRE—PRÉFACE DE DENYS COCHIN, de l'Académie française, député de la Seine
ET D'UN AVANT-PROPOS DE A. TCHOBANIAN
En vente au profit du Secours National Arménien


Table des matières

LETTRE-PRÉFACE, par Denys Cochin, page 5
AVANT-PROPOS, par A. Tchobanian, page 7
Messages de A. Meillet, Bertrand Bareilles, Émile Doumergue, Paul Deschanel, Gabriel Mourey, Mgr Touchet, Gustave Schlumberger, J. de Morgan, Mgr F. Charmetant, Émile Pignot, Paul Doumer, Georges Lecomte, général de Lacroix, miss Emily J. Robinson, Aneurin Williams, lord Bryce, Isidoro del Lungo, Alfredo Galletti, Laurence V. Benêt, Herbert Adams Gibbons, J. Mark Baldwin, page 15-47
L'Héroïque Arménie, par Camille Mauclair, page 48
Pour l'Arménie, par Albert Thomas, page 54


Livre numéro 1034
  La Roseraie d'Arménie
 
Titre : La Roseraie d'Arménie / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Traduction... suivie de notes par Archag Tchobanian
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1918
Imprimeur/Fabricant :
Description : 3 vol. in-4 °, ill., pl.
Collection :
Notes : 1. Arakel de Sunik, pages choisies... - 1918. - 2. Poèmes... XIIe-XIXe siècles
Autres auteurs :
Sujets : Traductions françaises des auteurs classiques arméniens
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Traductions françaises des auteurs classiques arméniens (trois tomes, 1918, 1923 et 1929)

Livre numéro 1617
  Offrande poétique à la France
 
Titre : Offrande poétique à la France / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Orage, Ode à la France, les Martyrs, le Pur chevalier
Editeur :
Année : 1917
Imprimeur/Fabricant : Berger-Levrault
Description : In-16, 31 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets : Poèmes
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1033
  La Femme arménienne
 
Titre : La Femme arménienne / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - conférence faite à Paris, le 18 janvier 1917
Editeur : Grasset
Année : 1918
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 91 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1032
  La France et le peuple arménien, Conférence d'Archag Tchobanian à la matinée donnée le 18 janvier 1916 par les intellectuels arméniens de Paris en hommage de reconnaissance à la culture française
 
Titre : La France et le peuple arménien, Conférence d'Archag Tchobanian à la matinée donnée le 18 janvier 1916 par les intellectuels arméniens de Paris en hommage de reconnaissance à la culture française / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Poèmes de Nahabed Koutchak, Béchiktachelian, Adom Yarjanian, R. P. Garabed Der-Sahakian. Allocution de Han Ryner. Lettre de J.-H. Rosny aîné...
Editeur : Berger-Levrault
Année : 1917
Imprimeur/Fabricant : Nancy, impr. de Berger-Levrault
Description : Petit in-4, 40 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1031
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir L'Arménie sous le joug turc
 
Titre : L'Arménie sous le joug turc / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - par M. A. Tchobanian. Allocution de M. Paul Doumer, sénateur, ancien président de la Chambre des Députés
Editeur : Plon
Année : 1916
Imprimeur/Fabricant : Imprimerie de la Presse 16 rue du Croissant Paris - V. Simart, Impr
Description : In-16, 40 p, deuxième édiiton
Collection :
Notes : Doumer, Paul (1857-1932)
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 15 centimes

Commentaire :

Fait partie des textes des "Conférences du Foyer", "Douze conférences - Les peuples opprimés sous le joug des Allemands, des Autrichiens et des Turcs", conférences d'éducation nationale, Hôtel du Foyer 24 rue Vaneau.
Cette conférence tenue le Mardi 25 mai 1915


4e de couverture

ANNÉE 1915 CONFERENCES DU "FOYER" ANNÉE 1915
CONFÉRENCES D'EDUCATION NATIONALE
LES PEUPLES OPPRIMES
Sous le joug de l'Allemagne
de l'Autriche-Hongrie et de la Turquie
DOUZE CONFÉRENCES
La guerre que l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie ont déchaînée sur le monde a dressé face à face deux thèses : d'une part, la Force qui prime le droit; d'autre part, l'indépendance des peuples.
La France et ses nobles alliés se font gloire de combattre pour ceux qui souffrent, de faire une guerre de justice et de libération.
« La Nation Française, suivant un mot célèbre, n'a jamais employé ses forces contre la liberté d'aucun peuple. » Fidèle à cet esprit de générosité, fière de ce qu'elle a fait jadis aux Etats-Unis, en Grèce et en Italie, elle se réjouit à l'idée que la victoire de la Triple-Entente va avoir pour effet de réparer de trop longues injustices, de rendre à des peuples trop longtemps opprimés le droit de vivre enfin au soleil de la Liberté.
De ces peuples opprimés, ceux-ci gémissent sous le joug de l'Allemagne: Lorrains, Alsaciens, Slesvicois, Polonais; ceux-là sous le joug de l'Autriche-Hongrie: Tchèques, Croates, Bosniaques, Roumains de Transylvanie, Trentins et Triestins; d'autres encore, sous le joug de la Turquie: Grecs, Arméniens, Syriens et Libanais
Pourquoi ces peuples souffrent-ils? Que veulent-ils? Comment la foi invincible qu'ils ont en leurs destinées va-t-elle avoir sa récompense? A ces questions qui seront agitées devant le prochain Congrès, les conférenciers du Foyer vont apporter leur contribution. Ils diront pourquoi la victoire de la Triple-Entente sera le triomphe de l'Indépendance des Peuples, c'est-à-dire le triomphe de la justice et la véritable garantie de la paix du monde.
Ces Conférences gratuites seront données, par exception, à la Salle de la SOCIÉTÉ DE GÉOGRAPHIE, 184, Boulevard Saint-Germain, la Salle des Conférences de l'Hôtel du Foyer, 34, rue Vaneau, étant, depuis Juillet dernier, complètement inutilisable; d'importants travaux d'agrandissement commencés en juillet n'ont pu être poursuivis par suite de la guerre.
On trouve des cartes d'entrée : aux Bureaux de La Revue du Foyer, Librairie Plon, 8, rue Garancière, Paris. — Chaque conférence sera publiée sous forme de brochure de propagande, éditée par La Revue du Foyer.


Livre numéro 1030
  Le peuple arménien : son passé, sa culture, son avenir
 
Titre : Le peuple arménien : son passé, sa culture, son avenir / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - conférence faite le 2 juin 1913 à la salle des agriculteurs sous la présidence de Denys Cochin,... / Archag Tchobanian
Editeur : Geuthner
Année : 1913
Imprimeur/Fabricant :
Description : VI-62 p. ; 19 cm
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1029
  La Vie et le rêve poèmes en prose, contes, fantaisies
 
Titre : La Vie et le rêve poèmes en prose, contes, fantaisies / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN -
Editeur : Mercure de France
Année : 1913
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, X-219 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1475
Archag TCHOBANIAN --- Cliquer pour agrandir La possédée
 
Titre : La possédée / auteur(s) : CHIRVANZADE - traduit de l'arménien par Archag Tchobanian ; préface de Frédéric Macler
Editeur : Ernest Leroux
Année : 1910
Imprimeur/Fabricant : Alençon - GRO SUPOT
Description : 1 vol. (XIII-188 p.) ; in-16
Collection : Petite bibliothèque arménienne / publiée sous la direction de M. F. Macler ; 1
Notes :
Autres auteurs : Frédéric MACLER [préfacier] - Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets : Roman
ISBN :
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :

Préface

On croit généralement et l’on imprime volontiers que la littérature arménienne est essentiellement religieuse; elle n'intéresserait de ce chef que les seuls érudits désireux de connaître une des branches de la vaste littérature orientale chrétienne. A ce seul titre, elle vaudrait déjà d'être prise en considération. Mais, en dehors des productions d'ordre purement religieux ou ecclésiastique, la littérature arménienne, dès avant le XIXe siècle, a laissé des œuvres d'un intérêt général qui ne pourront être mises sérieusement en valeur que lorsque les nombreuses collections de manuscrits auront fait connaître leurs précieux dépôts. Les œuvres des médecins arméniens du moyen âge, les poésies des trouvères, les poèmes de longue haleine, les légendes héroïques ont tour à tour été publiés, traduits et commentés. Et, dans ce domaine, nous ne sommes qu'à l'aube d'une ère nouvelle. L'on s'étonnera, un jour, de voir que tant de trésors aient pu rester cachés si longtemps.
On comprendra sans peine que des savants et des hommes de lettres aient été tentés de faire connaître un canton de ce domaine encore si peu exploré. Dès 1886 ou 1888, Abgar Joannissiany publiait une Armenische Bibliothek, où des spécialistes donnaient, en traduction allemande, les œuvres des principaux écrivains arméniens de l'époque : Patkanian (Mein Nachbar, Der verodete Hof, Ich war verlobt); Esquisses littéraires, par Arthur Leist, sur Saïat Nova, Patkanian, Alischan, etc.; tableaux de la vie persane, par Raffi ; des contes et des légendes, recueillis et traduits par Grikor Chalatian; le roman de Proschian, Sako ; la Famille ruinée, comédie par Gabriel Soundoukian^.
A son tour, Archag Tchobanian commençait, en 1903, la publication d'une Bibliothèque arménienne et donnait, dans un premier volume, la traduction des chants populaires arméniens : chants d'amour, chants de fête, chants de mariage, berceuses, etc., ouvrage couronne par l'Académie française. Le succès de ce premier recueil encourageait l'auteur à continuer la publication de sa Bibliothèque et il faisait paraître en 1906 Les Trouvères arméniens fit. D'autres volumes feront suite à ces aines ; ils seront copieux, riches en documents inédits traduits et en études littéraires.
Il nous a paru qu'il y avait place, dans le champ devenu suffisamment vaste de la littérature arménienne, pour une publication d'allure plus modeste, où l'on ferait connaître des œuvres diverses, qui ne rentrent pas dans un cadre bien déterminé, mais qui présentent suffisamment d'intérêt pour être connus d'un public lettré plus large que les seuls Arméniens.
M. Ernest Leroux a compris l'intérêt et l'importance que présente une publication de ce genre et il a bien voulu, sur notre demande, fonder une Petite Bibliothèque arménienne.
Nous commençons cette série par une des œuvres les plus touchantes de Chirvanaadê. M. A. Tchobanian a bien voulu traduire, pour nous, ce petit roman. Le volume aura paru au moment où les Arméniens célébreront, à Tiflis, le jubilé du trentième anniversaire de l'activité littéraire de l'auteur.
Chirvanzadê - pseudonyme de Alexandre Movsissian - naquit le 7 avril i858, à Chemakhi, ville de l'Arménie russe, qui fut surtout importante lors de la domination persane dans cette partie du Caucase, et dont l'histoire fut retracée, sous une forme romantique, par Alexandre Dumas père, Le Caucase (Paris1859).
Je ne saurais mieux faire, pour présenter Chirvanzadê au public français, que de résumer quelques passages de l’excellent article que lui consacra Archag Tchobanian dans le n° 7-8 de sa revue Anahit 1909, p. 145-149). Ce qui domine, dans l'œuvre de Chirvanzadê, c'est l'objectivité. Chirvanzadé est avant tout un réaliste. Il n'écrit pas en raison d'un système adopté a priori, il n'imite pas servilement les maîtres européens dont il lit les œuvres ; il écrit en peignant la vie telle qu'elle lui apparaît, variée et contradictoire. La personnalité de l'auteur disparaît toujours derrière les types humains qu'il crée.
Observateur psychologue avant tout, il entre dans la peau de ses personnages et vit leur vie ; il se revêt, pour ainsi dire, de l'âme de chacun, condition la meilleure pour rendre dans leur intensité de vie les types humains. Le type le plus sympathique ne s'y dépouille pas de ses défauts; le plus détestable paraît parfois avec ses éléments d'excuse. Tous portent sur leur personne la logique de leur caractère, la nécessité fatale de leur psychologie. Il n'y a pas de types extrêmes dans son œuvre. Chirvanzadê nous montre l'homme habituel, tel qu'il est dans la vie quotidienne, laquelle est toujours neuve à qui sait observer. Bien qu'étant essentiellement réaliste, il ne s'attarde pas à dépeindre les ordures de la vie. Son œuvre, sans être de moraliste, est saine et édifiante.
Les qualités maîtresses de l'œuvre de Chirvanzadê expliquent qu'il ait réussi au théâtre, brandie de la littérature où le caractère impersonnel et objectif de l''auteur est le plus indispensable.
Les Arméniens ne comptent actuellement que deux dramaturges de valeur, Soundoukian et Chirvanzadê. Celui-ci continue, élargit et perfectionne ce que le premier avait commencé.
L'œuvre littéraire de Chirvanzadè est variée autant que nombreuse; il a écrit successivement des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, après avoir débuté, en 1880, comme collaborateur aux principaux journaux arméniens de Tiflis.
Voici la liste de ses ouvrages,-aussi complète que possible.
L'Incendie à l'usine de naphte (1883) est un tableau de la vie des ouvriers de naphte de Bakou. Les Mémoires d'un gérant (1883) décrivent l'âme et les mœurs des « hommes d'affaires ». Namous (1884) est un grand roman de la vie des artisans, des couches populacières : une gentille femme, honnête devient la victime de la vanité, de la tyrannie de ses parents et de la sauvagerie de son mari.

Mademoiselle Lisa (1884) est une étude de psychologie amoureuse. Le Tuteur (1885) dépeint les mœurs de la bourgeoisie arménienne contemporaine. L'un des Modernes (1884) offre un tableau de la vie des jeunes intellectuels arméniens de nos jours. En possession de Mari (1885) est un roman à thèse où l'on ravive la question du divorce. Fatma et Assad (i88-j), nouvelle de la vie des Turcs du Caucase. Quinze ans après (1888} présente l'histoire d'un exilé au bagne. La chaîne précieuse ! 1888) est un tableau où se trouvent représentées les conséquences fâcheuses pour le fils de l'affection extrême d'une mère arménienne. Vains Espoirs (1886). Grand roman tiré de la vie des intellectuels arméniens. Le fou (1889), récit psychologique de la vie de la femme arménienne. L'Exclu de son milieu 1890), tableau de la vie des révolutionnaires arméniens. Arsène Dimaxean (1891), grand roman tiré de la vie des dirigeants intellectuels arméniens. La Possédée (Tsavagare, 1891), histoire tragique d'une jeune fille épileptique. Chaos, récit de la vie des nihilistes arméniens, commença d'être publié dans un journal arménien de Constantinople, Arevelkh; la publication fut interdite par ordre de la censure turque, et le roman, sous cette forme, ne fut pas achevé. Chirvanzadê donna le même titre à un grand roman qu'il considère comme son chef-d'œuvre /Bakou, (1895), où sont décrits et dépeints le producteur et le clergé arméniens, les ouvriers arméniens, turcs et russes, l'intellectuel, le journaliste, le médecin, l'avocat, l'ingénieur arméniens, ainsi que des types russes, polonais, géorgiens, turcs, lesghis, etc. L'héroïne est une Russe, mariée à un Arménien. Il y a choc, par suite des différences de tempéraments, de races, de traditions, de points de vue... et le choc est fort bien décrit.
Mélania (180,8), roman, où l'on raconte la vie d'une jeune femme mariée à un vieillard riche. L'Artiste (1900) est le récit de la vie d'un jeune homme raté, qui s'amourache d'une cantatrice, désire devenir un grand artiste pour posséder l'objet aimé ; finalement, il se brise sous le poids du malheur fatal. Eugénie (1902), c'est la destruction d'un ménage heureux, par la révélation brusque d'une «.faute » commise par la femme avant son mariage.

Avait-elle droit? (1903), pièce de théâtre où une femme abandonne son compagnon officiel de vie, avec lequel elle ne s'accordait pas, pour vivre avec la personne qu'elle aime. Pour l'Honneur (1905), pièce de théâtre où il y a choc tragique entre un père cupide, exploiteur éhonté, et sa fille, noble, et qui aime l'honneur. Compagnons fidèles (1904), récit de la vie des intellectuels arméniens.
Esclave d'idées (1904) dépeint le malheur domestique d'un auteur arménien qui n'a pas réussi. L'oreille du Juif (1905) a trait à la vie des juifs de Kichineff. Des Frères (1905), vie d’un espion arménien. Sur des Ruines (1906), pièce de théâtre sur la vie des commerçants arméniens. Le Ruiné 1907), pièce de théâtre publiée dans Anahit, 1909, p. 56-68, 97-107, 174-186. Armenouhi, drame d'amour, inédit. Charlatan, comédie de la vie des « expropriateurs » arméniens; inédite et non représentée.

F. MACLER
Paris, ce 6 juin 1910.


Livre numéro 1028
  Petite Bibliothèque arménienne
 
Titre : Petite Bibliothèque arménienne / auteur(s) :publiée sous la direction de M. F. Macler
Editeur : Paris : T. Leroux
Année : 1910
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16
Collection :
Notes : Comprend : N 1, Chirvanzadé. La Possédée
Autres auteurs : Frédéric MACLER [directeur] - Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1027
  Poèmes
 
Titre : Poèmes / auteur(s) :
Editeur : Mercure de France
Année : 1908
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, XII-265 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1026
  Les Trouvères arméniens . Nahabeb Koutchak, Hovhannès Blouz, Constantin d'Erzenga, Frik
 
Titre : Les Trouvères arméniens . Nahabeb Koutchak, Hovhannès Blouz, Constantin d'Erzenga, Frik / auteur(s) : Nahabed KOUTCHAK - Traduction française avec une introduction par Archag Tchobanian
Editeur : Mercure de France
Année : 1906
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 299 p.
Collection :
Notes : Bibliothèque arménienne
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1025
  Divan du patriarche Koutchak
 
Titre : Divan du patriarche Koutchak / auteur(s) : Nahabed KOUTCHAK -
Editeur : Paris
Année : 1902
Imprimeur/Fabricant : impr. Anahit
Description : 133 p.
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1024
  Poèmes arméniens anciens et modernes
 
Titre : Poèmes arméniens anciens et modernes / auteur(s) :traduits par Archag Tchobanian, et précédés d'une étude de Gabriel Mourey (1865-1943) sur la poésie et l'art arméniens
Editeur : A. Charles
Année : 1902
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 105 p
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1023
  L'Arménie, son histoire, sa littérature, son rôle en Orient
 
Titre : L'Arménie, son histoire, sa littérature, son rôle en Orient / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - conférence faite le 9 mars 1897 à la Salle de la Société de géographie... [Paris. Allocutions par] Anatole France,...
Editeur : Mercure de France
Année : 1897
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-16, 91 p.
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 938
  L'Assassinat du Père Salvatore par les soldats turcs, témoignage d'Aghassi
 
Titre : L'Assassinat du Père Salvatore par les soldats turcs, témoignage d'Aghassi / auteur(s) : AGHASSI (pseudonyme) - Traduit de l'arménien par Archag Tchobanian. Avec une préface de Pierre Quillard
Editeur : Mercure de France
Année : 1897
Imprimeur/Fabricant :
Description :
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Pierre QUILLARD [préfacier] - Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 937
  Zeïtoun, depuis les origines jusqu'à l'insurrection de 1895
 
Titre : Zeïtoun, depuis les origines jusqu'à l'insurrection de 1895 / auteur(s) : AGHASSI (pseudonyme) - Traduction d'Archag Tchobanian. Préface par Victor Bérard
Editeur : Mercure de France
Année : 1897
Imprimeur/Fabricant :
Description : in-12
Collection :
Notes :
Autres auteurs : Victor BERARD [préfacier] - Archag TCHOBANIAN [traducteur] -
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 1022
  Les massacres d'Arménie. Témoignages des victimes
 
Titre : Les massacres d'Arménie. Témoignages des victimes / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Préface de G. Clemenceau
Editeur : Paris
Année : 1896
Imprimeur/Fabricant :
Description : 264 p.
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


Livre numéro 691
  Archag Tchobanian. Poèmes
 
Titre : Archag Tchobanian. Poèmes / auteur(s) : Archag TCHOBANIAN - Poèmes, traduction française, préf. de Pierre Quillard
Editeur : Mercure de France
Année : 1908
Imprimeur/Fabricant :
Description : In-12. br.. XII-263 pp., traduction française
Collection :
Notes : "Aurore, La caravane des heures, Angoisse, Visions, Dans la nuit, Sur la colline."
Autres auteurs : Pierre QUILLARD [préfacier] -
Sujets : Arménie
ISBN :
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :

Commentaire :


ligne

  Retour à l'Index des auteurs