Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Max SIVASLIAN
( n. 1954 )

L'auteur

Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir
Né en 1954 à Marseille dans une famille arménienne, Max Sivaslian part faire le tour du monde dès l'âge de vingt ans. Pendant près de quinze ans, il va parcourir la planète pour photographier et rapporter des milliers de clichés, d'Inde, où il séjourne, mais aussi d'Australie, d'Asie du Sud-Est ou des Amériques. En 1992, il se rend Karabagh, alors plongé en pleine guerre et, pendant deux ans, il photographie sans relâche les combats en première ligne et la vie des civils soumis aux bombardements. Correspondant pendant tout le conflit de l'agence Sygma, il tirera un livre de cette éprouvante expérience, Le Jardin noir, publié chez Cape. Il est installé depuis 1995 à Erevan, comme correspondant de presse, et poursuit son travail photographique.
Photo ci-contre : Philippe Pilibossian, tous droits réservés

Site web de l'auteur : www.armenews.com/Sivaslian/

ligne
Livre numéro 1758
Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir Les Restes de l'épée
Titre : Les Restes de l'épée / auteur(s) : Laurence RITTER - Max SIVASLIAN - Les Arméniens cachés et islamisés de Turquie ; préface de Cengiz Aktar
Editeur : Thaddee
Année : 2012
Imprimeur/Fabricant : Corlet Imprimeur - Condé-sur-Noireau
Description : 15 x 20 cm, 208 p. + un cahier de 32 p. de photographies en couleur, couv. en couleur + 1 carte en noir
Collection : Enquête
Notes : La couv. porte en plus : "enquête". - Contient un flashcode. - Bibliogr. p. 197-200. Filmogr. p. 200. Glossaire
Autres auteurs : O. Cengiz AKTAR [préfacier] -
Sujets : Génocide arménien -- Turquie -- Islamisation
ISBN : 9782919131044
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 25,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

"Les Restes de l'épée", curieuse expression. C'est ainsi que l'on désigne de façon péjorative, en Turquie, les Arméniens, femmes et enfants enlevés et islamisés, qui ont échappé au génocide de 1915. Si l'entreprise d'extermination s'avéra d'une sinistre efficacité — le bilan approche 1,5 million de victimes sur une population évaluée à environ 2 millions d'individus — une catégorie de survivants dont le nombre est difficile à évaluer a réussi à rester sur ses territoires ancestraux, dans l'actuel est de la Turquie, au prix de sa conversion à l'islam.

Qui sont ces survivants ? Pour la plupart des femmes enlevées par les tribus kurdes et qui ont été islamisées (les Arméniens sont chrétiens), de jeunes enfants des deux sexes, des Arméniens qui se sont convertis en famille à l'islam, enfin, de rares Arméniens restés chrétiens qui se sont cachés ou qui ont été sauvés par des tribus kurdes et des Turcs secourables. Très souvent, ces Arméniens islamisés ou cachés se sont mariés entre eux. Durant des décennies, abandonnés de tous, dans des contrées lointaines où ils étaient souvent coupés du monde, ils ont observé la règle élémentaire de survie : le silence. Près d'un siècle plus tard, les descendants de ces survivants commencent à peine à desserrer l'étau du secret.

Le récent processus de démocratisation et d'ouverture de la Turquie qui sort d'une longue période de régime autoritaire, a eu plusieurs effets. Si l'État continue à nier farouchement l'existence du génocide, la société civile, elle, ose enfin en parler malgré les risques auxquels elle s'expose. C'est dans ce contexte que des citoyens turcs qui ont longtemps ignoré leurs origines arméniennes en raison du fameux silence des grands-mères, finissent par l'apprendre et osent le révéler comme Fetiyé Çetin dans son célèbre ouvrage : Le livre de ma grand-mère. Le phénomène des Arméniens cachés et convertis de Turquie est un tabou tout juste brisé. Ils seraient des centaines de milliers, voire des millions. Ni Turcs, ni Arméniens modèles, ils sont rejetés. Hrant Dink, leur Martin Luther King a été assassiné le 19 janvier 2007, devant le siège de son journal Agas, en plein centre d'Istanbul.


Table des matières

Préface de Cengiz Aktar. (p. 11)
Prologue. (p. 15)
Les survivants arméniens et l'islam. (p. 29)
L'endogamie comme stratégie de survie. (p. 33)

CHAPITRE 1 - LES ÂMES ERRANTES D'ANATOLIE
1. Shnork Kaloustian., le missionnaire. (p. 37)
2. L'odyssée des Arméniens cachés, de Silopi à Marseille. (p. 41)
3. Rakel Dink, l'asiret de Varto. (p. 53)

CHAPITRE Il - ITINERAIRES ANATOLIENS
1. Bulanik. (p. 59)
2. Dersim, la forteresse brisée. (p. 63)
3. À Elazig, l'Arménienne la plus triste. (p. 75)
4. Kâhta, l'îlot chrétien. (p. 81)
5. Silvan. (p. 93)
6. Mouch. (p. 101)
7. A l'assaut du Sassoun. (p. 117)
8. Le Sassoun chrétien. (p. 125)

CHAPITRE III - LA CROIX OU LE CROISSANT ?
1. La traversée de la frontière arménienne à la nage. (p. 143)
2. Nous avons oublié nos peurs. (p. 153)
3. L'atelier. (p. 155)
4. Le sapin de Noël de la discorde. (p. 157)
5. Mon père ne voulait pas. (p. 161)
6. Musulman ou chrétien, tu restes Arménien. (p. 165)
7. Jamais à un chrétien. (p. 169)
8. Le dernier Arménien de Van. (p. 171)
9. Malatya-sur-Peur. (p. 177)
10. Yasar Kurt, un coming out. (p. 183)

CONCLUSION (p. 191)

Méthodologie. (p. 195)
Bibliographie. (p. 197)
Glossaire. (p. 201)
Remerciements. (p. 205)
Carte géographique. (p. 206)


Livre numéro 1246
Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir Les douze capitales d'Arménie
Titre : Les douze capitales d'Arménie / auteur(s) : Catalogues -
Editeur : cofimag
Année : 2007
Imprimeur/Fabricant : Paris : Acta reprographie impr.
Description : 1 vol. (64 p.) : ill. en noir et en coul., plans, couv. ill. en coul. ; 24 x 27 cm
Collection : Catalogue d'exposition
Notes : Ouvrage publié dans le cadre de l'exposition à la Conciergerie, à Paris
Autres auteurs : Mourad HASRATIAN [directeur] - Claude MUTAFIAN [directeur] - Max SIVASLIAN [contribution] - Maxime K. YEVADIAN [contribution] -
Sujets : Capitales -- Arménie -- Expositions
ISBN : 9782907070096
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix :
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Editions COFIMAG, 61, avenue de La Grande Armée, 75116 Paris, Tél. +33 (0)145000921
Les douze capitales d'Arménie : [exposition, Paris], La Conciergerie, du 15 décembre 2006 au 18 mars 2007 (prolongée jusqu'au 22 avril 2007) / organisée par le Centre des monuments nationaux, avec le concours du Musée d'histoire de l'Arménie, Erevan ; catalogue par Claude Mutafian et Mourad Hasratian.
La Conciergerie, 2 boulevard du Palais, 75001 Paris - Tél. +33 (0)153406080

Exposition "Les Douze capitales d'Arménie" : mise en valeur du patrimoine architectural arménien avec une part importante consacrée à sa capitale actuelle : Erevan. D'autres éléments éthologiques provenant des collections du Musée d'Histoire d'Arménie complètent cette exposition par les usages et traditions


Cette exposition présentée à la Conciergerie par le Centre des monuments nationaux dans le cadre d' « Arménie, mon amie » année de l'Arménie en France, est le fruit d'une collaboration franco-arménienne.

COMMISSARIAT GÉNÉRAL
Narek Sargsian, professeur d'architecture, Erevan
Sylvie Clavel, administratrice de la Conciergerie
Isabelle Chalet-Bailhache, chargée d'offre culturelle à la Conciergerie

COMMISSARIAT SCIENTIFIQUE
Mourad Hasratian, directeur de la section architecture à l'Institut d'Art, Erevan Claude Mutafian, docteur en histoire, Paris
PHOTOGRAPHIES : Zaven Sargssian et de Félix Ter-Martirosov, Vram Hakobian, Victor Adian, Max Sivaslian, M. Yevadian
SCÉNOGRAPHIE : Alain Daronian
GRAPHISME : Valérie Charlanne

Cette exposition est réalisée avec le concours du Musée d'histoire d'Arménie à Erevan et avec le soutien de la Direction de l'Architecture et du Patrimoine, Mission des affaires internationales et européennes.
Le Centre des monuments nationaux remercie Nelly Tardivier-Henrot et Vigen Sargssian, commissaires généraux d'« Arménie mon amie », l'Union Arménienne de France des Architectes et Concepteurs et son Président Manuel Deirmedjian, Alain Daronian, Anelka Grigorian, Directrice du Musée d'Histoire, Erevan, Jean V Guréghian, Peggy Garinet, Samuel Haroutunian ainsi que Patrick Dubois, secrétaire général du Musée national des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée pour le prêt des vitrines.

Le Centre des monuments nationaux remercie tout particulièrement Monsieur Albert Magarian qui a offert ce catalogue avec le soutien de Monsieur Fayolle.

MAQUETTE : ART'MONY Graphic - 85, rue Mouffetard 75005 Pa ris
IMPRESSION : ACTA Reprographie - 149, rue de Bercy 75012 Paris
EDITIONS : COFIMAG - 61, avenue de la Grande Armée 75116 Paris


Livre numéro 1184
Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir Arménie, Guide Evasion
Titre : Arménie, Guide Evasion / auteur(s) : Séda MAVIAN - Max SIVASLIAN -
Editeur : Hachette
Année : 2006
Imprimeur/Fabricant : 25-Baume-les-Dames : Impr. IME
Description : 1 vol. (286 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 22 cm
Collection : Guide Evasion
Notes : Bibliogr. p. 276-279. Discogr. p. 279. Filmogr. p. 279-280. Index
Autres auteurs :
Sujets : Arménie -- Guide touristique
ISBN : 9782012405097
Bibliothèques : Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 14,50 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

Envie d'évasion ? Laissez-vous guider par notre auteur, son expérience du terrain et sa connaissance approfondie du pays. Que voir en Arménie ? Pour ne rien manquer : les lieux exceptionnels***, remarquables**, intéressants*, avec les coups de cœur de l'auteur. Des itinéraires avec cartes et plans pour découvrir Erevan et ses environs, Gumri et le Nord, Le Centre, entre le mont Aragatz et le lac Sevan, Le Sud au patrimoine préservé, Le Karabagh. Un portrait vivant et documenté de l'Arménie. L'identité arménienne : une culture et un art de vivre à découvrir. Un patrimoine religieux forgé par 3000 ans d'histoire. L'étonnante diversité des paysages du " pays de pierre " Près de 200 adresses d'hébergement, de restaurants, de loisirs. Des conseils pratiques et des sites Internet pour préparer votre séjour. Pour en savoir plus : un lexique arménien, un glossaire d'architecture, une bibliographie et une filmographie détaillées. Un carnet de notes pour vos souvenirs de voyage.

Livre numéro 1178
Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir Ils sont assis
Titre : Ils sont assis / auteur(s) : Max SIVASLIAN -
Editeur : Parenthèses
Année : 2006
Imprimeur/Fabricant : 81-Graullhet : Impr. Escourbiac
Description : 112 pages - 16 cm x 24 cm, 87 photographies en bichromie
Collection : Diasporales
Notes :
Autres auteurs : Martin MELKONIAN [postfacier] -
Sujets : Prisonniers -- Arménie -- 1970-2000 -- Photographies
ISBN : 9782863641644
Bibliothèques : Consultable à la Bibliothèque de la Cathédrale apostolique arménienne, Paris
Catalogué à la Bibliothèque Nationale de France
Prix : 24,00 euros
Achat possible sur : Amazon

Commentaire :

"Etre assis", c'est ainsi qu'on désignait, littéralement, le fait d'être interné dans un camp en Union soviétique. L'expression est restée dans le langage populaire dans toutes les républiques après le démantèlement de l'empire. Le regard de Max Sivaslian, qui a photographié dans cinq prisons et centres de détention en Arménie, dont les prisons pour femmes et pour mineurs, explore avec pudeur l'intimité de l'enfermement. Au-delà des évolutions historiques, l'univers soviétique persiste et marque l'intemporalité des conditions carcérales. Ces visages devenus anonymes, qui sont finalement de nulle part, si ce n'est du lieu universel de la privation de liberté, nous renvoient à nos propres angoisses face à la misère de l'autre. Le texte de Martin Melkonian, qui vient en contrepoint, incite à voir ce que précisément nous ne voulions pas voir. Partout, quel que soit le lieu où s'exerce cet empêchement, avec une révélation de la vision qui a lieu grâce à l'énergie d'un photographe. "Le regard de Sivaslian ne compose jamais avec l'effraction. D'ailleurs, quoi prendre à qui n'a plus rien."

Livre numéro 868
Max SIVASLIAN --- Cliquer pour agrandir Le Jardin noir, Récit de guerre, Karabagh 1992-1994
   
Titre : Le Jardin noir, Récit de guerre, Karabagh 1992-1994 / auteur(s) : Max SIVASLIAN -
Editeur : edition cape
Année : 2004
Imprimeur/Fabricant :
Description : 130 pages, Textes et photographies couleurs de Max Sivaslian
Collection :
Notes :
Autres auteurs :
Sujets :
ISBN :
Prix : 37,00 euros

Commentaire :

Le Jardin Noir est le fruit de plusieurs séjours prolongés de Max Sivaslian sur le terrain, au Haut-Karabagh, d’Avril 1992 à Mai 1994. Au cours de ces deux années passées aux côtés des fédaïns arméniens,
il a couvert les principales campagnes militaires, partageant le quotidien d’hommes déterminés à défendre leur foyer. A travers une sélection de soixante deux photographies et son journal quotidien, repris pour l’essentiel dans ce volume,
Max Sivaslian nous permet de découvrir
la vie des combattants, avec son lot de souffrances et, parfois même, de désespoir, mais aussi d’espoir et de fraternité. Texte et images se mêlent ici dans cet ouvrage, dédié aux femmes et aux hommes qui se sont investis sans compter dans une guerre qui leur fut imposée dans le tumultueux contexte de la disparition de l’URSS et de la naissance des nouvelles républiques.
La guerre du Karabagh, Le Jardin Noir, est un peu comme l’acte de naissance de l’Arménie contemporaine.

Achat auprès de l’UGAB, 11 square Alboni 75016 Paris, chèque à l’ordre de CAPE


ligne

  Retour à l'Index des auteurs