Retour à l'Index des auteurs    Accueil
Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France)

Éditions Gallimard

ligne

Adresse : 5 Rue Sébastien Bottin - 75007 Paris
Site : www.gallimard.fr
Téléphone : 01 49 54 42 00
ISBN : 2-07
Commentaire :
«Toute la question est de savoir si une entreprise commerciale peut vivre en n'éditant que des ouvrages excellents de forme et de fond.» (Claudel à Gide, 2 juin 1910) Si, depuis les années d'après-guerre, les pratiques professionnelles ont beaucoup changé, redessinant le visage de l'édition, le débat entre qualité et rentabilité est toujours d'actualité. Qu'est-ce qu'un éditeur de qualité aujourd'hui
Pour Gallimard, c'est être à la hauteur d'un patrimoine littéraire et de valeurs qui ont présidé à son édification. Mais c'est aussi préserver son indépendance, capitalistique et commerciale, pour faire valoir des positions originales sur le marché. D'où la constitution progressive d'un groupe Gallimard, structure équilibrée et diversifiée, capable d'assurer à l'enseigne de saines conditions de croissance et de développement.

Des Éditions de la Nouvelle Revue Française au groupe Gallimard
Les Éditions de la Nrf n'ont guère tardé à étendre leur zone d'influence. En amont de leur activité, d'une part, avec leur prise de participation dès 1919 dans l'Imprimerie Sainte-Catherine à Bruges puis, en 1938, dans les ateliers de reliure Babouot ; en vue de diversifier leur activité, d'autre part, en créant les Publications Zed en 1928 pour les magazines ou encore la Nouvelle Société de Films en 1933 et Synops en 1936 pour la production cinématographique. Outre quelques rachats de fonds et prises de participation marginales, Gallimard rachète en 1941 les luxueuses Éditions Tel.
Dans les années 1950, l'expansion de l'entreprise s'intensifie ; l'époque est à la croissance externe.
Gallimard devient alors un groupe d'édition à part entière, réunissant les Éditions Denoël (1951), les Presses d'aujourd'hui (1951), le Mercure de France (1958) et les Éditions de la Table Ronde (1958). Des sociétés d'édition sont créées en association avec d'autres éditeurs : le Club du meilleur livre, la SEDE (1952). Des librairies viennent rejoindre le groupe naissant : Le Divan à Paris, Kléber et La Mésange à Strasbourg.
Une troisième époque s'ouvre au début des années 1970, suite à la séparation entre Gallimard et Hachette, partenaires depuis quarante ans. Le maintien du groupe passe dès lors par son indépendance commerciale. D'où la création d'une structure de traitement des commandes en provenance des librairies. La SODIS, installée à Lagny-sur-Marne, joue ce rôle depuis mars 1971. Optimisée, modernisée, elle a tôt fait de prendre en charge la distribution de maisons extérieures au groupe.
La diffusion de Denoël et du Mercure de France est assurée à partir de 1974 par les forces de vente du CDE, ancien comptoir de vente devenu filiale de la maison mère, ouverte à d'autres éditeurs. FED, quant à elle, devient une plate-forme de diffusion vers les grandes surfaces.
Gallimard développe à partir de 1972 un secteur d'édition pour la jeunesse particulièrement dynamique, encore confirmé dans ses choix, ces dernières années, par son extraordinaire essor. Le «département» Gallimard Jeunesse est filialisé en 1991. Par ailleurs, d'importants investissements sont consacrés au début des années 1990 à la création d'une structure éditoriale dédiée aux guides de voyage, Nouveaux Loisirs, elle-même filialisée.
Un effort de simplification des activités du groupe et de retrait de certaines filiales devenues non stratégiques permettra dans les années 1990 de désendetter la société et de doubler ses résultats; le pôle historique «librairies» est maintenu, les filiales étrangères sont consolidées. Fort d'une trésorerie positive, les nouveaux développements de la Maison mère (parascolaire, audiovisuel, multimédia...) peuvent être financés sur fonds propres ; cette situation saine favorise également la croissance externe, comme l'attestent les rachats ou prises de participation (L'Arbalète, P.O.L., La Table Ronde, Joëlle Losfeld...). Le 5 janvier 2003, Antoine Gallimard peut annoncer que lui et ses proches, associés dans la société Madrigall, détiennent désormais 98 % du capital de l'entreprise familiale, suite au rachat des parts des actionnaires tiers (BNP, Natexis...) : « Avoir un capital cohérent, rassemblé, nous permettra d'avoir une liberté de manœuvre et d'action plus importante. On dit que toute les maisons familiales sont destinées à voler en éclats. On prouve le contraire. »

Le Groupe Gallimard en 2003
Le groupe aujourd'hui, c'est des participations majoritaires des Éditions Gallimard dans :

Six filiales d'édition :
• Éditions Denoël
• Les Éditions du Mercure de France
• Nouveaux Loisirs (Guides touristiques)
• Gallimard Jeunesse
• P.O.L. (88 %)
• Les Éditions de la Table Ronde

Trois filiales de diffusion et de distribution du livre :
• Centre de Diffusion de l'Édition
• La SODIS
• France Export Diffusion

Six librairies :
• Le Divan (Paris)
• Librairie Kléber (Strasbourg)
• Librairie des Facultés (Strasbourg)
• Librairie Delamain (Paris)
• Librairie Gallimard (Paris)
• Librairie de Paris (Paris)

Quatre filiales à l'étranger :
• Éditions Foliade (Belgique)
• Éditions des Cinq Frontières (Suisse)
• Gallimard Limitée (Canada)v• Schoenhof's Foreign books (USA)

et des participations minoritaires dans des sociétés d'édition.
Le groupe réalise un chiffre d'affaires annuel consolidé de 225 600 000 euros (2002) et emploie un millier de personnes ; il a publié quelque 28 millions de volumes en 1999. En 2003, le nombre de titres publiés par Gallimard et ses filiales éditoriales s'élèvent à 1418 (Gallimard, 726 ; Gallimard Jeunesse, 291 ; Gallimard Jeunesse / Giboulées, 30 ; Nouveaux Loisirs, 71 ; Denoël, 100 ; Le Mercure de France, 60 ; POL : 65 ; La Table Ronde : 75). Il tient ainsi une place de premier ordre dans son secteur (sixième éditeur au classement Livres Hebdo 2002 ; deuxième éditeur français en 2003, suite à la recomposition du paysage éditorial français). Il réalise 75 % de son chiffre d'affaires par son activité éditoriale et sa rentabilité globale doit beaucoup à ses filiales de diffusion/distribution.

Défendre une profession
À la tête d'un groupe équilibré et indépendant, Antoine Gallimard s'engage dans les débats qui, depuis vingt ans, animent la collectivité professionnelle, prenant fait et cause pour le prix unique du livre, notamment face aux menaces de la grande distribution. Ses prises de position témoignent d'un souci de réglementation du marché, qui, mesurée et respectant les intérêts de chacun, est une donnée favorable au maintien d'une édition et d'une librairie indépendantes. D'où une lutte militante pour la défense des librairies de détail, notamment dans le cadre d'une association professionnelle indépendante, l'ADELC.
Le rachat de la Librairie de Paris et le soutien de la Librairie Kléber témoignent de ce même souci de protection d'une profession menacée. Quant à ses prises de participation dans le capital de petits et moyens éditeurs ou l'accueil dans le catalogue Gallimard d'enseignes de qualité (le Promeneur), elles participent d'une même préoccupation de maintien des équilibres de la profession.
Mesuré sur la question du prêt public payant dans les bibliothèques, il prend part publiquement aux débats sur le «photocopillage» systématique des fonds d'éditeurs, notamment dans les domaines scolaires et universitaires et sur la numérisation massive et la mise en réseau programmée de corpus soumis à droits.
Il s'engagera enfin très fermement contre la publicité du livre à la télévision, qui constitue à ses yeux un contresens économique dangereux.

ligne
Il y a 19 ouvrages de cet éditeur dans la Bibliographie, classés du plus récent au plus ancien.

  • Correspondance : 1946-1954 / Saint-John Perse, Calouste Gulbenkian
            Auteur(s) : Calouste Sarkis GULBENKIAN - SAINT-JOHN PERSE -
            2013, ISBN 9782070140152

  • Le massacre, objet d'histoire
            Auteur(s) : David EL KENZ -
            2005, ISBN 9782070306626

  • Nuit turque
            Auteur(s) : Philippe VIDELIER -
            2005, ISBN 9782070776320

  • Le Passager clandestin, Sainte patience ; Les Hautes terrasses : et autres poèmes
            Auteur(s) : Armen LUBIN -
            2005, ISBN 9782070306800

  • Le massacre, objet d'histoire
            Auteur(s) : Taline TER MINASSIAN -
            2005, ISBN 9782070306626

  • L'Arménie à l'épreuve des siècles
            Auteur(s) : Jean-Pierre MAHE -
            2005, ISBN 9782070314096

  • Saladin, le sultan chevalier
            Auteur(s) : Jean-Michel MOUTON -
            2001, ISBN 9782070762088

  • Viendra-t-il un autre été ?
            Auteur(s) : Jean-Jacques VAROUJEAN -
            2000, ISBN 9782070760329

  • Les Causes perdues
            Auteur(s) : Jean-Christophe RUFIN -
            1999, ISBN 9782070756094

  • Histoire de l'Arménie
            Auteur(s) : Jean-Pierre MAHE - MOISE DE KHORENE -
            1993, ISBN 9782070729043

  • Aziyadé, suivi de Fantôme d'Orient
            Auteur(s) : Pierre LOTI -
            1991, ISBN 9782070406333

  • David de Sassoun : épopée en vers
            Auteur(s) : Frédéric FEYDIT -
            1989, ISBN 2070716457

  • Embarquement pour l'Ararat
            Auteur(s) : Michael J. ARLEN -
            1977, ISBN 2070297594

  • Viendra-t-il un autre été ?
            Auteur(s) : Jean-Jacques VAROUJEAN -
            1973, ISBN 2070320154

  • David de Sassoun
            Auteur(s) : Frédéric FEYDIT -
            1964

  • Les Hautes terrasses
            Auteur(s) : Armen LUBIN -
            1957, ISBN 2070240134

  • Transfert nocturne
            Auteur(s) : Armen LUBIN -
            1955, ISBN 2070240126

  • Sainte Patience
            Auteur(s) : Armen LUBIN -
            1951, ISBN 2070240118

  • Le passager clandestin
            Auteur(s) : Armen LUBIN -
            1946, ISBN 207024010X